jeudi, 12 janvier 2017 22:35

L'air du temps : Il n’y a pas que ça à faire…

Rate this item
(1 Vote)

Assane Soumana DG OnepPolitique à la une des médias, politique sur les réseaux sociaux, politique dans les fadas, politique dans les bureaux, politique au marché, politique aux réjouissances de mariage et de baptême, et même souvent, des funérailles !...Quel est donc ce pays où la politique est devenue le ‘’plat de résistance’’ au menu de toutes les occupations (voire préoccupations) de la vie nationale ? Le Niger, vous avez dit ?... Le récent bouillonnement de l’atmosphère politique nationale, est là pour vous donner raison. Et c’est à juste titre qu’un observateur en est arrivé à se demander si nous n’étions pas en campagne électorale actuellement au Niger. La question mérite d’être posée. Sinon, comment comprendre ce brusque excès d’hyperthermie sur le front politique, avec ces débats incessants, ces marches et ces meetings sans fin ?

Dire que dans ce pays, une élection a été faite, un Président a été élu et investi dans ses hautes fonctions pour conduire le pays à bon port… Nous avons cru qu’à partir de là, la page de la campagne politique était fermée jusqu’aux prochaines échéances. Mais c’est sans compter avec cette obsession débordante, aussi bien des acteurs politiques que du commun des Nigériens, à toujours s’enfermer dans le carcan de la ‘’chose’’ politique. Comme si un nouveau virus répandant la manie de la politisation à outrance de la vie nationale s’était saisi de tous les Nigériens ! Et nous voilà encore harangués sous cet arbre à palabres où tout le monde se met à parler politique, chacun y allant de ses arguments orientés par la fibre partisane. Conséquence, on s’embouteille dans le brouhaha d’un débat controversé et fortement bipolarisé, dans lequel plus personne n’écoute l’autre, comme dans un dialogue de sourds.

Oui, nous devons faire la politique ! Oui, notre démocratie doit s’affirmer et s’exprimer dans toute sa vivacité ! Mais il n’y a pas que ça à faire. La politique ne doit pas nous détourner de l’essentiel qu’est la tâche ardue de l’édification d’une nation nigérienne économiquement forte et socialement confortée. Car, ne l’oublions pas, dans ce pays, nous avons tant d’autres défis majeurs à relever dans des domaines clés de la vie nationale : l’économie, la sécurité, l’éducation, la santé, l’agriculture et tant d’autres secteurs cruciaux encore.

Assane Soumana(onep)

12 janvier 2017
Source : http://lesahel.org/

Last modified on jeudi, 12 janvier 2017 23:07

Onep Nigerdiaspora 2017

Sahel et Sahel Dimanche
abonnement en ligne sur le site web
www.lesahel.ne