Forfait Albarka

L'Afrique n'acceptera plus d'être marginalisée

Moussa Faki AfriqueL’Afrique n’acceptera plus d‘être marginalisée, des propos qui sonnent comme un engagement, c’est en tout cas l’essence du message du président de la Commission de l’Union africaine à l’occasion de la célébration de la journée de l’Afrique ce 25 mai.

Pour Moussa Faki, il importe que le continent noir qui compte 1,2 milliards d’habitants soit environ 17 % de la population mondiale puisse tirer pleinement profit des dividendes démographiques en investissant dans sa jeunesse. Cette immense énergie dit-il, est un outil de développement.

Le président de la Commission de l’Union africaine pense que les Africains doivent se servir de ses ressources intellectuelles et naturelles pour travailler à lutter contre cette marginalisation du continent. Moussa Faki a adressé un message particulier au Soudan du Sud.

“J’appelle instamment les parties à faire cesser ces crimes de masse et d’organiser sans délai un dialogue inclusif pour redessiner un destin pour leur peuple. Cette situation ne peut continuer éternellement. Nous sommes prêts à les y aider de toutes nos forces et de toutes les intelligences. Mais d’abord, la violence et la souffrance doivent cesser”.

Moussa Faki a évoqué ce besoin de partenariat renforcé en faveur de la paix et de la sécurité des pays africains, un accord signé en avril 2017, a-t-il souligné, s’inscrit dans ce cadre. La Journée de l’Afrique est aussi une occasion de célébrer les progrès notables enregistrés par le Continent depuis la création de l’Organisation de l’union africaine (OUA), ancêtre de l’UA.
26 mai 2017
Source : http://fr.africanews.com/

Imprimer E-mail

Actu africaine