Le Nigeria lance la construction du plus grand port d'Afrique

Nigeria plus grand port d AfriqueLes travaux du plus grand port en eau profonde du continent (plus de 16,5 mètres) viennent d'être lancés. Ce hub maritime construit sur 90 hectares sera situé dans la zone franche de Lekki, à 60 km au sud-est de Lagos, la capitale économique. Un chantier de 1,5 milliard de dollars confié à la China Harbour Engineering Company (CHEC) dont la réalisation devrait être opérationnelle en 2019.
Avec cette nouvelle construction, le Nigeria prendra la première place de l'offre portuaire africaine en distançant les grands ports des pays voisins, comme Lomé, Accra, Abidjan ou Cotonou.

Un port en eau profonde permet – comme son nom l'indique – d'accueillir des navires à fort tirant d'eau (distance verticale entre la ligne de flottaison et le bas de la quille) comme des super-pétroliers ou de gros porte-conteneurs. Il s'ajoute à d'autres ports existants qu'il désengorge.

2,7 millions de conteneurs par an
Au sud-est du Nigeria, plusieurs projets de cet acabit sont prévus pour réduire la pression sur Lagos dont les ports, Apapa et Tincan Island, sont engorgés. Ils sont aussi limités à un tirant d’eau de 10 mètres. 

Le nouveau port de Lekki assurera la gestion de 2,7 millions de conteneurs par an.

 

Lire la vidéoHLe Nigeria lance la construction du plus grand port d'Afrique
 
 ILe Nigeria lance la construction du plus grand port d'AfriqueMaquette animée du futur port en eau profonde de Lekki au sud-est de Lagos (Nigeria). Vidéo mise en ligne en mars 2012.

 A l'heure qu'il est, le Nigeria – 190 millions d'habitants – gère déjà à lui seul plus du quart du trafic de conteneurs en Afrique de l’Ouest.

Les ports de Lagos représentent 60% des importations maritimes du pays et génèrent près de 70% de ses revenus douaniers (2,2 milliards d’euros en 2017).Infrastructures portuaires vieillissantes

Mais une durée de déchargement trop longue et des pratiques douanières souvent frauduleuses ainsi que des infrastructures et une gestion portuaire vieillissantes provoquent régulièrement un détournement du flux des marchandises au profit des pays voisins.

Une perte dont se passeraient les autorités portuaires nigérianes qui sont également aux prises avec la grogne des transporteurs souvent bloqués dans le quartier vétuste du port d'Apapa, à cause du mauvais état des routes.

Carrefour de correspondances

Début février 2018, ils ont menacé de faire une grève d'ampleur. Des pourparlers ont finalement évité le mouvement.

C'est dire si le Lekki Deap Sea Port, son nom local, est attendu. En outre, il permettra au pays de jouer le rôle de carrefour de correspondances vers les pays de la région qui n'ont pas de façade maritime.

16 février 2018
Source : http://geopolis.francetvinfo.fr/l

Imprimer E-mail

Actu africaine