Orange Money 300%

Le Nigeria lance le premier TGV d’Afrique de l’Ouest

Le Nigeria lance le premier TGV d’Afrique de l’OuestIl relie Abuja à Kaduna au nord du pays et aura nécessité cinq ans de travaux et un prêt de 849 millions de dollars contracté auprès d’une banque chinoise. Par ces investissements, le Nigeria veut faire du rail un moteur de l'économie du pays.

À Kaduna, dans la région nord du Nigeria, le quartier de Rigasa est en pleine métamorphose. Depuis un an et demie, une nouvelle gare ferroviaire est sortie de terre. Elle a révolutionné la vie des habitants de la région.

À l’heure de pointe, ils sont des dizaines à embarquer dans des trains flambants neufs en direction de la capitale économique Abuja. Dans les wagons tout confort, l’équipage est aux petits soins avec les voyageurs : climatisation, écran télé et un bar dans le wagon VIP. Un changement radical pour les passagers. Le prix du billet de train est aussi moins élevé que par la route : 2 200 francs CFA en classe éco contre 3 500 en classe VIP.

Déjà plus de 200 000 voyageurs

En deux heures, le train parcourt 200 km. C’est deux fois plus que les trains nigérians classiques. C’est aussi le premier train à grande vitesse d’Afrique subsaharienne.

Lancé en juillet 2016, il fait le trajet aller-retour deux fois par jour. La ligne a déjà transporté plus de 200 000 voyageurs. Mais la meilleure garantie de ce train par rapport à la route reste la garantie de la sécurité.

Avec ce train rapide, le gouvernement espère donc redynamiser l’économie en perte de vitesse : dans quelques mois, avec une nouvelle locomotive, il devrait atteindre 150 km/h.

Le train a été construit par une société chinoise. Le projet a été financé à 80% par la banque chinoise Exim Bank et le reste vient du gouvernement nigérian. Coût total de la ligne : 480 milliards de francs CFA.
Un reportage de Réussite, une émission coproduite par Canal + et Galaxie Africa (groupe Jeune Afrique), diffusée tous les premiers samedi du mois sur Canal+ en Afrique et A+ en France.

19 janvier 2018
Source :  http://www.jeuneafrique.com/

Imprimer E-mail

Actu africaine