Accueil

Jean Luc Marcellin Haut 1

AGRICULTURE.

Le Haut Commissariat à l'Initiative 3N, en partenariat avec l’United Nations Capital Development Fund (UNCDF), a organisé, hier matin, au Palais des Congrès de Niamey, un atelier de validation de l'étude diagnostic sur l'Approche Territoriale de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle. Cette initiative vise à combattre l’insécurité alimentaire en élaborant des stratégies de la croissance alimentaire. C’est le Haut Commissaire à l’Initiative 3N, M. Ouendéba Botorou, qui a présidé l’ouverture de cette rencontre en présence de plusieurs acteurs œuvrant dans le cadre de la promotion de la sécurité alimentaire.

Jose Graziano da Silva NigerPlacée sous le thème : « la transformation des systèmes agroalimentaires africains pour une croissance inclusive et une prospérité partagée », la 29ème conférence régionale de la FAO  pour l’Afrique, qui se tient du 4 au 8 avril 2016 à Abidjan, Côte d’ivoire, est une rencontre de haut niveau dont les participants devront identifier les problèmes et les besoins prioritaires du continent en matière de développement et de sécurité alimentaire.

PECEA atelierSous le haut parrainage du Ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture, Maïdagi Allambèye, le Haut Commissariat à l'Initiative 3N a organisé, hier matin, à l’Hôtel Sahel, la 4ème réunion du Comité de Pilotage du Programme de Promotion de l'Emploi et de la Croissance Economique dans l'Agriculture (PECEA). Cette rencontre entre les acteurs du PECEA vise l'amélioration de la croissance économique durable et la création d'emplois, basée sur le secteur privé agricole. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre s’est déroulée en présence du Haut Commissaire à l'Initiative 3N, M. Ouendéba Botorou, de la Conseillère de l'Ambassade du Danemark, chargée de coopération pour le Niger et des invités.

Souchet Niger 01Tchadoua, commune située à une quarantaine de kilomètres de Maradi, chef de lieu de région et à 35 km d'Aguié, chef-lieu de département, est une localité très active économiquement. Située sur la RN1, elle est aussi un carrefour où se retrouvent les populations des localités nigérianes proches comme Magama et celles de la partie nord de la région de Maradi. Mais Tchadoua est aussi et surtout connu pour un produit, le souchet. Elle est non seulement la plus importante zone de production mais aussi le plus grand marché du pays où est commercialisée cette spéculation.

Sous la conduite du Haut Commissaire à l’Initiative 3N «les Nigériens Nourrissent les Nigériens » avec l’appui de la Banque mondiale à travers le fonds additionnel du projet d’exportation et de commercialisation des produits agro-sylvo-pastoraux, s’est tenue vendredi dernier dans la salle de conférence de l’hôtel Sahel, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de validation du pré-document du projet d’appui à l’agriculture sensible aux risques climatiques (PASEC).

En prenant la parole à cette occasion, le Haut commissaire à l’Initiative 3N a indiqué que le processus d’élaboration du PASEC approuvé conjointement par les autorités nigériennes et la banque mondiale est la traduction des recommandations issues de l’étude sur les risques agricoles menée par la Banque Mondiale en 2016 et du plan d’action de Gestion des Risques Agricoles (PAGRA) élaboré par le HC3N en 2014. Cette élaboration s’est faite et se poursuit selon une démarche participative et itérative avec l’implication et la consultation des services de développement rural, des institutions de recherche, des collectivités locales, des ONG, des organisations paysannes et des partenaires au développement.

Foire Maraicher NiameyTout comme les années précédentes à la même période, les producteurs de Timia et de Tabelotte dans la région d’Agadez ont répondu présents cette année à la foire des produits maraîchers de la place Toumo. Une multitude de produits maraîchers sont en vente à cette foire qui se tient annuellement. Ouverte le 5 janvier 2016 pour une durée d’un mois, la foire de la place Toumo continue d’attirer les populations de Niamey en raison de la qualité des produits exposés et surtout des prix qui sont raisonnables. Ils sont nombreux, les producteurs de Tanjalon, d’orange, de Pamplemousse, de l’ail, d’oignon, de la Pomme de terre, de grenadine, d’épices divers et de feuilles de plantes médicinales à occuper les différents stands et hangars confectionnés sur les lieux de cette foire.

Agro retour champs 2Image d'illustrationDepuis 2014, le Ministère de l’Agriculture et le Haut Commissariat à l’Initiative 3N ont engagé, avec l’appui technique et financier du FIDA, la formulation d’un ambitieux programme dénommé ‘’PRODAF’’. Son objectif est d’augmenter durablement les revenus de 240.000 exploitants agricoles, leur adaptation au changement climatique et leur accès aux marchés locaux, urbains et régionaux.

Hier matin, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, M. Maidadji Allambèye, a procédé au lancement officiel des activités du Programme de Développement de l’Agriculture familial (PRODAF), en présence des représentants des coopérations bilatérales et organisations internationales, des conseillers du Président de l’Assemblée Nationale et du Premier ministre, des responsables des programmes et projets de développement, et de plusieurs invités.

Après quatre années de mise en œuvre au Niger, le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO-Niger ou WAAPP pour le sigle anglais) s’ouvre au grand public à travers une journée Portes ouvertes organisée mercredi dernier, par l’Unité de coordination à son siège sis au château I à Niamey.

Aren NIGER 01

 

L’Association pour la Redynamisation de l'Elevage au Niger (AREN)

Création

L'Association pour la Redynamisation de l'Elevage au Niger (AREN) est créée par arrêté W 020/MI/DAPJ du 14 Février 1991

Vision

Un monde où tous les élèveurs pasteurs sont respectés comme tous les autres citoyens, leurs contributions à l'économie nationale est reconnue et soutenue, leur activité est securisée.

  • Etre l'outil associatif des élèveurs Nigériens pour permettre d'assurer leurs représentations et la défense de leurs droits dans les débats locaux, nationaux et Internationaux
  • Permettre leur implication dans les politiques et les actions de développement
  • Défendre leurs droits et leurs intérêts
  • Sécuriser l'activité pastorale
  • Renforcer leur participation et leur contribution aux objectifs de développement

Les valeurs

Savoir, Démocratie, Justice et l'Equité

Axes stratégiques d'intervention

  • Connaissance et reconnaissance des droits
  • Appui aux services sociaux de base
  • Valorisation des produits et sous produits de l’élevage
  • Appui à la sécurisation du pastoralisme
  • Appui à la sécurité alimentaire
  • Genre et diversité

Les organes

  • Une AG/Triennale regroupant plus de 2000 délègues. C'est l'instance suprême d'AREN
  • Un comité directeur (CD) composés de 26 membres. C'est l'organe de contrôle et de suivi des activités
  • Un secrétariat exécutif (SE) composé des salaires et des bénévoles.


C'est l'organe administratif chargé de la mobilisation des ressources et de la mise en œuvre des activités

  • Les coordinations au niveau régional, départemental et communal (187). Ce sont des démembrements du Secrétariat Exécutif
  • Les groupements de base 2673 composés chacun d'au moins 30 membres. Ils sont autonomes et représentent AREN au niveau local (village, tribu, campement et hameau)

Nombre/personne physique membre et sympathisants environ 100 000 membres


Les réalisations phase d'AREN

  • L'assistance juridique des éleveurs en difficultés avec l'appui de CARE INTERNATIONAL
  • La scolarisation en milieu nomade en partenariat avec Aide et Action
  • La réhabilitation et l'aménagement de l'espace pastorale en partenariat avec la coopération Suisse et PAM
  • Reconstitution et commercialisation de la race de Mouton Balami en partenariat avec OXFAM
  • Hydraulique pastorale en partenariat avec OXFAM et Water-AID
  • Amélioration de la santé animale en partenariat avec OXFAM
  • Sécurité alimentaire et nutritionnelle en partenariat avec PAM, OXFAM et Coop/Suisse
  • Accompagnement des communes pastorales
  • Mise en place des réseaux d'auxiliaire para-vétérinaire en partenariat avec OXFAM et Coop/Suisse

Les réalisations phares d'AREN

  • Sécurisation des espaces pastoraux (à titre d'exemple: près de 150ha de terres récupérées dans la région de Maradi) avec l'appui de CARE DANEMARK;
  • Appui à l'amélioration des revenus des femmes membre d'AREN à travers l'embauche en partenariat avec OXFAM;
  • Redistribution sociale de Cheptel/Habbane en partenariat avec OXFAM;
  • Lead de la thématique Lait des ops d'éleveurs dans le cadre du partenariat avec Agriprofocus financement OXFAM-NOVIB ;
  • L'utilisation de l'énergie solaire pour la conservation et la transformation de Lait et des sous-produits laitiers;
  • Renforcement des capacités permanent de membres;
  • Programme d'alphabétisation en FULFUDE en partenariat avec la Coop/Suisse ;
  • Amélioration de la production laitière à travers un appui en vaches laitières de race aux groupements féminins d'AREN en partenariat avec OXFAM et Coop/Suisse.

Perspectives

  • Relever le défi de la sécurité alimentaire au Niger à travers la promotion de la filière élevage Garantir la mobilité pastorale au Niger
  • Rehausser le taux de scolarisation des élèves filles et fils d’éleveurs transhumants
  • Améliorer la production locale de lait
  • Mettre en place un mécanisme fiable de collectes, conservations et transformations du lait et des ses sous-produits
  • Créer une quiétude sociale à travers une gestion concertée des ressources naturelles
  • Veiller au changement climatique
  • La restauration des espaces pastoraux
  • Promouvoir le concept de l’entreprenariat agricole en milieu pastorale


Sauvons les terres pastorales!
Les espaces pastoraux diminuent chaque année au Niger. Avec leur disparition, ce sont à la fois une activité économique et un mode de vie qui sont menacés. Face à ce constat, les organisations d'éleveurs, 'soutenues par différentes organisations de la société civile de défense des droits de l'homme et organisa- tions de producteurs ont décidé de réagir en lançant une campagne de plaidoyer: « Sauvons les terres pastorales! ».

Cette campagne cible des phénomènes différents qui empiètent sur les espaces pastoraux. Tout d'abord le « grignotage », autrement dit l'extension des champs dans les espaces pastoraux. Ensuite, la « vente» des espaces pastoraux : à proximité des villes, notamment de Niamey, des aires de pâturage sont bornées, voire loties. En zone pastorale, des superficies importantes sont clôturées. Enfin, des terres sont perdues par les éleveurs pour l'exploitation minière sans qu'ils ne soient indemnisés pour la perte de pâturage. Des cas de dégradations environnementales qui menacent la santé des hommes et des animaux sont d'ailleurs rapportés.

Au travers de cette campagne, les organisations mobilisées ont pour objectifs d'alerter sur l'ampleur du phénomène et de renforcer les dispositifs protégeant les espaces pastoraux. Il s'agit d'amener les différ- entes structures ayant compétence sur le foncier (et notamment le Code Rural, le Ministère de l'Urbanisme et le Ministère des Finances) à travailler ensemble pour aboutir à un inventaire fiable des espaces pastoraux et au classement de ces espaces dans le domaine public de l'Etat, de mettre en œuvre de manière efficace les mesures de police rurale, d'obtenir la vérification de tous les titres fonciers de plus de 30 ha délivrés depuis 2010 et d'évaluer l'impact environnemental et social des ranchs et des industries extractives sur les espaces pastoraux.

Améliorer la gestion du foncier et notamment l'articulation entre les différentes activités reste un enjeu majeur pour prévenir les conflits au Niger.


Association pour la Redynamisation de l'Elevage au Niger (AREN)

BP: 12758, Niamey - Niger  TEL : +227 20 73 66 22/21 FAX :+227 20 73 66 21

Nous sommes à Niamey au quartier Poudrière voisin avec le Centre Planning Familiale

 

 

Groupe Hiza 01

Issifi SoumailaL'agriculture et l'élevage sont les piliers de l'économie du Niger. Il se trouve que seulement 15% des terres du Niger sont cultivables et les pluies sont parfois insuffisantes, ce qui met le pays en difficulté dans ses deux activités essentielles. En raison des rendements de culture limités, l'élevage est une activité très importante dans la formation du revenu des familles. 

Page 1 sur 10

Les nouvelles du Pays

  • 1
  • 2
  • 3
Prev Next

Onep Nigerdiaspora

Info+

Repères chronologiques du harcèlement contre MODEN/ FA Lumana-Africa et son Président, SEM Hama Amadou

Repères chronologiques du harcèlement contre MODEN/ FA Lumana-Africa et son Président, SEM Hama Amadou

Investiture : Quand on fête sur le malaise

Investiture : Quand on fête sur le malaise

Le premier ministre Brigi Rafini entre en fonction

Le premier ministre Brigi Rafini entre en fonction

Niger : Issoufou Mahamadou, le tumultueux second quinquennat

Niger : Issoufou Mahamadou, le tumultueux second quinquennat

EDITORIAL : En avant pour la renaissance culturelle !

EDITORIAL : En avant pour la renaissance culturelle !

Le président Issoufou investi et reconduit son premier ministre

Le président Issoufou investi et reconduit son premier ministre

Niger : Issoufou investi pour son deuxième mandat

Niger : Issoufou investi pour son deuxième mandat

Incendie à l’écogare Wadata : Un vendredi noir sur les commerçants

Incendie à l’écogare Wadata : Un vendredi noir sur les commerçants

Mahamadou Issoufou à la recherche d’une légitimité

Mahamadou Issoufou à la recherche d’une légitimité

Liberté provisoire accordée à Hama : La preuve du caractère politique de sa détention

Liberté provisoire accordée à Hama : La preuve du caractère politique de sa détention

1 Forum Nigerdiaspora

 

 

 

JOURNAUX

Sahel 28 avril

Sahel Dimanche 29 avril

Le Canard Déch. 25 avril

Match 16 déc.

Le Courrier 28 avril

Le Témoin 04 oct.

L'Actualité 06 janvier

Le Temps. 27 août

Jeunesse Info.  11 sept.

Le Nassara.  28 nov.

Monde d'Auj.27 avril

L'Aurore  02 nov.

Haské 06 août

Nouv. Republicain 07 janvier

 

Journal télévisé

Nigerdiaspora


Nigerdiaspora a 10 ans !

NIGERDIASPORA ND 10ans