Interview

S.E.M. Garba Agada, Consul Général du Niger au Soudan « Le pèlerinage par voie terrestre et les relations familiales ont renforcé et consolidé les relations entre le Niger et le Soudan »S.E.M. Garba Agada, Consul Général du Niger au Soudan Monsieur le Consul Général, présentez-nous ce poste consulaire que vous avez l’honneur de diriger ?

Merci de nous avoir donné l’occasion de parler succinctement  du Consulat Général du Niger au Soudan. La représentation du Niger au Soudan date de 1969. Nous sommes l’une des plus anciennes représentations des pays étrangers au Soudan. Outre les fonctions classiques d’une représentation à l’étranger à savoir,

0représenter, défendre, communiquer et promouvoir les relations économiques et culturelles entre le Soudan et le Niger, le Consulat Général  du Niger au Soudan a particulièrement géré le flux  migratoire   des Nigériens se rendant au Hadj, aux lieux saints  (Mecque et Médine) par voie terrestre. 

Il y avait eu des facilités à partir du Soudan pour obtenir le visa pour aller en Arabie Saoudite effectuer le pèlerinage. Aujourd’hui avec les bouleversements qu’a connus le monde, les lois saoudiennes exigent que tout ressortissant d’un pays étranger doit retourner dans son pays pour être pris en compte dans le quota des pèlerins déterminé pour son pays. Il y a quelques exceptions pour les diplomates en poste et certains détenteurs de passeport de service. 

Aujourd’hui, les activités liées au pèlerinage ont cessé au consulat et les agents qui les organisent  ont  abandonné. Mais il y’a des passeurs qui arnaquent les potentiels pèlerins en leur proposant  la traversée de la Mer Rouge par des petites embarcations à moteur avec tous les risques possibles.

...on vous avance qu’il y a trois (03) millions de nigériens au soudan. On oublie que plus de 2.500.000 sont naturalisés soudanais...

Le Soudan et le Niger entretiennent des relations liées à l’histoire et à la religion, combien de Nigériens on a  au Soudan? Et comment se comportent-ils ?

Le pèlerinage par voie terrestre et les relations familiales ont renforcé et consolidé les relations entre le Niger et le Soudan. Lorsque vous êtes à  Niamey et particulièrement au Ministère des Affaires Etrangères, on vous avance qu’il y a trois (03) millions de nigériens au soudan. On oublie que plus de 2.500.000 sont naturalisés soudanais. Par exemple, au tout dernier recensement en 2016 à l’occasion des élections présidentielles et législatives, nous avions enregistré 3.111 personnes. Pour trouver ces résultats, il a fallu une campagne intense de sensibilisation.

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Interview