Interview

Mme Maïga Fatima Halirou, Maire de Birni N'Gaouré : «La gestion communale n'est pas uniquement du ressort du Conseil municipal mais une affaire de tous les administrés» Madame la maire, présentez-nous la Commune urbaine de Birni Ngaouré.
La Commune urbaine de Birni Ngaouré, a été créée par la loi N° 2002-14 du 11 JUIN 2012. Elle est limitée à l'ouest par les Communes rurales de Fakara et N'Gonga ; au sud par celles de Kankandi et de Fardji; au nord par N'Gonga et à l'est par la commune de Golé. Le chef-lieu de la Commune qui est Birni Ngaouré est situé à 33 kilomètres de Dosso et à 105 km de Niamey, la capitale – ce qui fait d'elle un carrefour de brassage et d'échanges de cultures. La Commune couvre une superficie de 516 Km2 ; elle compte 62 villages et quartiers administratifs. Sa population est majoritairement composée de Peulhs, Zarmas, Haoussas et des Touaregs ; elle est estimée à 53 323 habitants selon le RGP/H 2012. Les activités des populations de la Commune sont l'agriculture, l'élevage et le petit commerce.

Votre Commune étant un important carrefour économique, peut-on estimer que Birni N'Gaouré est une Commune riche ? Ou plutôt, a-t-elle les moyens de sa politique ?
La Commune n'est pas riche parce qu'elle n'a pas les moyens de sa politique. A titre d'exemple, le PDC qui est quinquennal a un taux d'exécution qui tourne autour de 15 à 20 %.

La Commune dispose d'importantes potentialités : que fait le Conseil municipal pour les exploiter ou les faire exploiter au profit de la population ?
La Commune a des potentialités. Les potentialités sont l'agriculture, le natron, le commerce, l'artisanat, la richesse des nappes phréatiques, la pêche dans les mares permanentes et l'élevage.
Les stratégies mises en place par le conseil municipal sont que, en premier lieu, les sessions sont régulièrement tenues. La sensibilisation sur l'incivisme fiscal et la motivation de la population à retourner vers la terre, et aussi la sensibilisation sur la quiétude sociale, la tenue des restitutions publiques des actions communales, la tenue des cadres de concertation qui regroupent tous les acteurs de développement, l'exécution des décisions issues des différentes sessions après délibération prise en conseil communal. A titre indicatif, pour le budget 2017, le taux de recouvrement de la Taxe Municipale est de 87 % et les investissements sont de l'ordre de 63 %.
En plus, nous sommes constamment à la quête permanente des partenaires au développement pour appuyer la Commune.

Imprimer E-mail

Interview