Interview

Kadidja Moumouni ANANKadidja  Moumouni vous êtes la présidente de l’Association Nationale des Albinos du Niger. Quel est l’état des lieux relativement à la situation des albinos dans notre pays ?
Tout d’abord la journée du 13 juin est célébrée suite à une résolution des Nations Unies qui a institué cette journée en 2014. Nous sommes actuellement à la troisième célébration. Concernant la situation des personnes atteintes de l’albinisme au Niger, je dirai que de manière globale les albinos dans notre pays ont un problème de prise en charge. Surtout en ce qui concerne la protection de la peau et de la vision. Ces deux problèmes de peau et de vision sont les principaux soucis des albinos. Sur le plan de l’éducation, les albinos rencontrent aussi des difficultés du fait de leur basse vision. Pour ce qui est de la stigmatisation, je dirai, que la société nigérienne est très tolérante. On ne rencontre pas de discrimination. Sauf au niveau des écoles primaires où les albinos font face à des taquineries de la part de leurs camarades.

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Interview