Interview

Moussa Mazou 01Bonjour M. Moussa MAZOU Comment voudriez-vous, vous présenter aux internautes de Nigerdiaspora

Je suis MOUSSA MAZOU président de l’ONG la VIE EN VERT

Parlez-vous de votre ONG

La VIE EN VERT est une ONG qui œuvre pour le développement durable en militant pour un environnement sain.

Notre équipe est composée des jeunes ambitieux et soucieux du développement durable, des jeunes issus de différent domaine : eau-environnement, hygiène-assainissement, la finance, le marketing et la communication.

Pouvez-vous nous parler de vos actions nationales et internationales ?

Nous avons mené plusieurs actions dont entre autres :

  • le projet un « élevé un arbre » qui consiste à planter 200 000 arbres par les jeunes scolaires dans les huit (08) régions du Niger sur la période 2017-2022, il a été lance le 24 avril 2017.
  • le projet de plantation des arbres dans la région de Niamey sur le tronçon tondibia-Goudel-Francophonie. Il est nommé action de civisme et de citoyenneté ; il consiste en la plantation des arbres sur la voix permettant aux piétons d’être sous l’ombre et de diminuer l’impact de la chaleur accablante qui les Séville.
  • le projet de salubrité urbain qui consiste à l’enlèvement des ordures dans les quartiers par des journées de salubrité (journées propres).
  • et le désensablement du fleuve Niger, un vaste projet qui nous tient à cœur ; s’assagissant de ce projet colossale qui requiert des moyens monumental, nous sommes actuellement en train de faire la sensibilisation de la population au risque majeur qu’elle encourt.

Vous aviez lancé le projet « un élève un arbre » à l’école primaire Goudel II pour la sauvegarde de l’environnement à travers le reboisement, peut-on avoir un retour de l’avancé de ce projet ?

La vie en vert Ong Moussa Mazou SouleyLe projet un élevé un arbre a été un succès, nous avions eu l’appui du Ministre de Environnement et du développement Durable ALMOUSTAPHA GARBA ainsi que le soutien de plusieurs personnalité.

Nous effectuons un suivi en plus des soins prodigués par les élevés car il ils prennent très au sérieux leur rôle de protecteur et amis de leur arbre, les images en témoigne.

Ou en êtes-vous avec un de vos plus grands projets qui est le « programme de lutte contre l’ensablement du fleuve Niger » ?

Le désensablement, est un de nos défis majeurs, le fleuve Niger étant la principale cours d’eau du Niger (le lac Tchad en voie de disparition).

Rappelons que le fleuve Niger long de 4 200 KM tire sa source en Guinée Conakry dans le Fouta Djalon, traversant la Guinée, le Mali, le Nord Burkina Faso, le Niger et Nigeria ou il se jette dans l’océan Atlantique.

Ce fleuve est aujourd’hui sérieusement menacé, si on ne prend pas vite des mesures conséquentes il risque de disparaitre.

Nous envisageons de concentrer toute notre énergie pour la réussite de ce projet d’envergure ; nous ambitionnons de travailler avec l’Etat du Niger, les organisme et organisation comme l’autorité du Bassin du Niger (ABN), UEMOA, FEM, PNUD, AFD, GIZ etc.. Afin de trouver des solutions adéquates.

Avez-vous des projets environnementaux pour le Niger ?

Bien sûr nous avons plusieurs projets environnementaux, nous pouvons citez entre autres :

  • la multiplication et le renforcement des ceintures vert,
  • la promotion du gaz domestique et du biogaz,
  • la réalisation des latrines publiques dans les quartiers périphériques,
  • les journées propres, pour ne citer que cela.

Votre Mot de Fin.

Nous lançons un appel à l’endroit du gouvernement Nigérien et les partenaires techniques et financiers de prendre la menace au sérieux et conjuguer leurs effort pour la sauvegarde de ce patrimoine mondiale qu’est notre fleuve Niger très cher à nos yeux nous jeune de l’ONG la VIE EN VERT.

Moussa MAZOU  m.mazou60@gmail.com

Réalisée par Boubacar Guédé
26 mai 2018
Source : http://nigerdiaspora.net/

 

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Interview