Interview

Monsieur le Secrétaire Permanent, nous voilà en pleine période de soudure, une phase qui, dans le milieu rural notamment, se traduit par unamenuisement drastique des réserves alimentaires. Quelles sont les dispositions prises par l’Etat dans le cadre du plan de soutien 2018 en vue de mettre les populations vulnérables à l’abri de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle?

Merci. Comme vous le savez, la campagne agropastorale de l’hivernage 2017 a été qualifiée de moyenne sur le plan agricole et de mauvaise sur le plan pastoral. Le bilan céréalier a tout juste été en équilibre et le bilan fourrager a dégagé un déficit de l’ordre de 11 millions de tonnes de matière sèche. Même si le niveau d’approvisionnement des marchés demeure satisfaisant, il faut compter avec les effets de la situation sécuritaire qui se traduisent par certaines perturbations sur le plan des flux commerciaux transfrontaliers.

Toujours est-il que, relativement à la situation ambiante de la période de soudure dominée par l’amenuisement des réserves alimentaires,des mesures idoines ont été prises par les autorités dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de soutien 2018 du Dispositif National de Prévention et Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA), principalement pour faire face à cette période de soudure allant des mois de juin, juillet, août, jusqu’à septembre 2018.

Ces mesures prises dans le cadre du plan de soutien 2018 visent globalement, à travers des actions harmonisées d’assistance alimentaire et de protection des moyens d’existence, à contribuer à la sauvegarde de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables et des groupes cibles affectés par les facteurs de risque humanitaire.

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Interview