Mahamadou Abou TarkaCréée en 1995 pour suivre la mise en œuvre des accords de paix de 1995 et des autres protocoles  additionnels à ces accords intervenus en 1998, la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), qui est rattachée à la Présidence de la République, est chargée entre autres de l’analyse prospectrice, de la prévention  et de la gestion des crises et des conflits. Dans cette interview réalisée à moins d’une semaine de la célébration de la Journée Nationale de la Concorde, en souvenirs des accords cités ci-haut, le président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix, le Colonel Major Mahamadou Abou Tarka, revient sur le sens de la journée du 24 avril, la question de l’unité nationale,  les activités de la HACP en faveur de la consolidation de la paix et de la prévention des conflits, etc.

Monsieur le Président, sous quel signe est placée, cette année, la Journée  Nationale de la Concorde que le Niger célèbre chaque  24 avril ?
La fête de la Concorde est une fête nationale qui aura lieu partout, je tiens à le préciser. Toutes les communes, tous les départements, toutes les régions, ainsi que les administrations, sont appelés à célébrer la fête du 24 avril. Cette année, sous le haut patronage du Premier ministre, nous allons organiser des activités à Tchintabaraden dans la région de Tahoua. L’édition 2017 de la fête de la concorde est  placée sous le signe de ‘’La Paix et l’Unité Nationale’’. Je voudrais rappeler que chaque année, la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix se déplace dans une des 76 communes cibles pour une grande cérémonie. Nous avons 76 communes que nous couvrons depuis Bosso jusqu’à Bankilaré,  et  cette année, nous avons reçu les instructions du Président de la République et du Premier ministre pour organiser la fête à Tchintabaraden. Et à cette occasion il y aura un forum dont le thème est  ‘’La paix et l’unité nationale’’.  

ImprimerE-mail

Interview