Airtel Niger

Forfait Albarka

IDEES & OPINIONS.

Seini Oumarou OppositionBeaucoup d’entre vous ont sans doute préféré suivre leur télé-film habituel que de subir, comme l’a si bien dit un compatriote, le discours soporifique de Mahamadou Issoufou. Et c’est de bonne guerre si la télévision Bonferey, par la voix bien inspirée de Abdourahamane Younoussa, s’est demandée de quel pays parle Mahamadou Issoufou lorsqu’il parle d’un Niger dont les Nigériens doivent être fiers à tous points de vue. Mais, entre nous, qui s’étonnerait d’entendre Mahamadou Issoufou dire que les Nigériens vivent dix fois mieux que les Norvégiens ? Personne, j’imagine, y compris dans son propre camp politique, et c’est de raison si je ne me préoccupe pas tant de revenir sur des propos qui ne reflètent pas le Niger actuel ; un Niger déchiré par mille problèmes mais que Mahamadou Issoufou refuse de voir, à plus forte raison s’en occuper.

Abdoulaye HASSANE DIALLO Dr 1La   disparition brutale de notre Chef de Canton de Téra, Amirou Amadou Larabou WANKOYE , survenue le 9 Août dernier , représente une cruelle perte pour l’ensemble des populations du Canton mais aussi pour notre pays entier. Au delà   du vide qu’engendre cette disparition, c’est un homme affable, humble, un Chef charismatique, à l’écoute de ses administrés , toujours souriant   qui nous a été arraché . Au moment où nous avons tous besoin de toi pour ta générosité exmplaire, ta totale implication auprès des populations , Amirou tu nous quittes . Mais, tu seras toujours là , notre Chef de Canton, bien aimé , dont l’ombre plane partout sur ton Canton, notre bien Commun que tu as administré ,( si je peux employer ce mot qui n’est pas péjoratif )     avec  efficacité,  compétences,  rigueur, humanisme,   en tranchant des litiges   ou des différents avec droiture, sans jamais heurter les sensibilités et les sentiments des uns et des autres. Téra dont le Canton a souvent été   sous la Chefferie de   ta famille , les Amara HOYREY, les   WANKOYE et d’autres dynasties qui composent cette illustre entité   SONGHAY,   te pleurera toujours mais avec des   larmes d’or à travers des prières et des pensées.

Lettre ouverte Mallami Boucar ‘’Le Niger se porte bien, même s’il se sent mal’’. Ce propos a priori insensé est de BrigiRafini, l’homme que les Nigériens ont crédité d’une certaine sagesse mais dont ils ont découvert la véritable personnalité à l’épreuve des faits qui ont secoué la vie politique de ce pays au cours des cinq dernières années. « Le Niger se porte bien, même s’il se sent mal ». Que faut-il comprendre à ce propos tenu aux Etats Unis où il se trouve en mission ? C’est tout simplement l’aveu d’une situation désastreuse mal assumée ou carrément non assumée. En réalité, le Niger se porte mal, très mal et BrigiRafini sait parfaitement qu’ils se sont empêtrés dans des problèmes financiers et politiques inextricables.

UESNFManif Paris 03 -Vu l’acte n°27 de la conférence nationale souveraine portant reconnaissance juridique de l’USN.

-Vu l’article n°34 de la constitution de la république du Niger reconnaissant et garantissant le droit syndical.

-Vu l’article n°14 de l’USN reconnaissant la qualité des sections extérieures.

-Vu la loi du 1erjuillet 1901 relative au contrat d’association de la république Française
-Vu l’insouciance des autorités Nigériennes de payer les bourses de 2ème et 3ème trimestre ainsi que le traitement des dossiers de bourses de plusieurs camarades répondant aux critères de sélection malgré notre accord.

Abdoulaye Hassane Diallo LyonAu moment où des  individus déracinés, des fous , ces terroristes de Boko Haram, des Jihadistes, EI,  Aqmi , Ansardine et autres tentent de souiller et de blasphémer nos religions, nous disons non et non. Nous sommes debout pour leur barrer la route parce qu’ils touchent à ce que nous avons de meilleur, de sacré et de plus cher : nos religions. En égorgeant des prêtres et en tuant des Imams, ces sans foi ni loi nous déclarent la guerre Ils nous   trouveront sur leur chemin     Mais , notre devoir est aussi d’inviter les consciences à être tolérantes et à se souder . A travers cette contribution , nous pensons témoigner de notre solidarité .

Djibrilla M BareDepuis l’avènement de la démocratie multipartiste dans nos pays au début des années 90, suite au fameux discours de la Baule de François Mitterrand qui a engendré les conférences nationales, le débat s’est instauré au fil des alternances démocratiques ou non, de savoir qui est démocrate et qui ne l’est pas ? Certains acteurs politiques, qui avaient officié dans les régimes d’exception en vigueur avant l’appel de La Baule, tiennent à profiter de l’amnésie collective des peuples, pour s’autoproclamer démocrates au détriment d’autres, tout aussi méritants en matière de métamorphose politique, en vue de s’adapter aux nouveaux impératifs de la démocratisation mondialisation.

Soumaila BDOU SADOU 02Monsieur le Président de la République,
Pendant la dernière campagne pour l’élection présidentielle dans notre pays, Monsieur le Président de la République, par ailleurs candidat à votre propre succession vous aviez parcouru tout le Niger en brandissant dans tous vos meetings combien nombreux, un document intitulé « Programme   de la renaissance acte 2 ». Dois-je avouer que ce programme est très ambitieux pour notre pays dans sa longue marche vers le développement économique, social et culturel. Aussi, je dois souligner au passage que ce programme est de loin plus ambitieux par rapport au premier (celui de 2011, après un exercice de comparaison que je m’étais imposé) tant sur le plan de l’innovation que sur le plan de la vision stratégique pour le rehaussement du niveau et la qualité de vie de nos compatriotes.

Bollore Niger 2Petit à petit, les masques tombent et l’on découvre progressivement les visages hideux de bon nombre de compatriotes qui ont pignon sur rue. Bientôt, nous apprendrons probablement des choses plus horribles sur des figures encore plus emblématiques. Les Nigériens, dans leur ensemble, sans distinction d’appartenance politique ou d’obédience religieuse, appréhenderont alors avec stupéfaction et regret les conséquences du refus obstiné de voir les choses en face, dans toute leur laideur et leur malfaisance sur le Niger.

Moussa Abdoulkarim 1Quand on fait une analyse comparative de l'opposition telle que l'avait pratiqué le PNDS et comme la pratique l'opposition actuelle, il est claire que la première était bien organisée, avait une certaine stratégie et reposait sur un leadership alors que la seconde c'est tout le contraire.
En effet quand on prend du recul pour revisiter les temps forts de l'adversité politique sous la cinquième république, on verra clairement que l'opposition de PNDS reposait sur une stratégie de lutte et de conquête du pouvoir bien orchestrée.

SEYNI SAMI Youssoufou Tome2Les projets de développement constituent le principal instrument de mise en œuvre des politiques et stratégies de développement économique et social des Etats.

Ainsi, il est judicieux de se fixer des objectifs à atteindre dans un horizon temporel bien défini, mais il est tout aussi bon de se doter des moyens notamment financiers pour les atteindre. Avec les objectifs de développement durable (ODD) et les 2500 milliards de dollars de financement nécessaire chaque année pour leurs réalisations, des pays comme le Niger ont du pain sur la planche car, ils se doivent de trouver l’argent nécessaire, et/ou additionnel pour financer leur développement.

Page 7 sur 55

Idées et opinions