Forfait Albarka

Lettre ouverte au Président du Niger Mahamadou Issoufou suite à l'assassinat de l'étudiant Mala Bagal

Lettre ouverte au Président du Niger Mahamadou Issoufou suite à l'assassinat de l'étudiant Mala BagalPrésident Issoufou, tes ministres peuvent tout dire sur les ondes pour vous disculper et diaboliser comme toujours les étudiants, qui bien sûr eux n'ont pas de droit de réponse, en tout cas pas sur le même plateau! Alors continue à faire nier, jusqu'à ce que l'histoire vous rattrape tous. Et ce rattrapage par l'histoire n'est qu'une question de temps, je prie seulement que ce temps qui te reste soit suffisant pour te donner le temps de te racheter, car rien n'est plus incertain que de garder le pouvoir.

  • *Ikon Allah ke rike da doki, baa karfin ligizame ba*

Mais la vérité est que tu as aujourd'hui les mains entachées de sang par la mort de feu Mala BAGALE, étudiant espoir de sa famille, espoir pour le Niger, si jeune et si motivé à réaliser son rêve de parachever avec succès ses études, tout comme toi à une époque de ta vie que tu sembles avoir oubliée.
Et ce n'est q

u'un aveu d'incapacité à satisfaire les doléances légitimes des étudiants que de continuer à vous auto-disculper sur les médias.

  • *Daga kin gaskiya sai bata*

Qu'a fait Mala BAGALE pour mériter que tu lui prennasses sa vie, ce qu'il avait de plus cher?
N'est-il pas en droit de sortir réclamer le minimum possible de ses droits pour étudier?
N'est-il pas en droit de bénéficier du soutien de l'Etat dans ses études, tout comme toi même dans l'exercice de ton pouvoir [pouvoir que tu as d'ailleurs utilisé contre lui]?
En quoi a-t-il représenté une ménace pour être si violemment torturé et éliminé???!!
Si tu ne peux pas assumer tes responsabilités dans ses études, alors tu ne dois tout simplement pas lui prendre sa vie Issoufou!
Il voulait juste sortir te demander un rien qui est à ta portée (et qui est un droit d'ailleurs ) comme l'aurait demandé un enfant à son cher père attentif à ses plaintes. Mais merites-tu vraiment d'être considéré comme un père par les étudiants après ce déchainement du 10 avril?

  • *In da tausayi da adalci, ba a ba yaro kashi kuma a hanashi kuka*

Aujourd'hui Mala BAGALE n'est plus... mais ce n'est pas fini car tu rendras compte le Jour J des circonstances de sa mort devant Dieu et devant nous tous, tout comme tu rendras compte de la galère et du délaissement que tu fais vivre tes propres concitoyens étudiants et bien d'autres encore.

  • *Allah ya sa kana da rabon shiriya kafin nan*_

Oui Issoufou, tu rendras compte car rien n'est plus sûr et certain que ce Jour de résurrection. Aussi sûr que tu quitteras un jour ce pouvoir, d'une façon ou d'une autre. En effet notre bien aimé *Prophète Mouhammad (salallahu alaihi wa salam)* nous a prévenus dans un hadith des plus authentiques que " *[...] chaque dirigeant est un berger et il rendra compte de l'objet de sa garde [...]*

Et sincèrement à suivre ton actualité tu me fais de la peine Issoufou en tant que ton frère musulman... quand je remarque eb effet que tu ne sembles pas saisir véritablement toute la portée de la responsabilité sociale et religieuse du pouvoir que tu exerces aujourd'hui comme tu veux. Tu es loin de cet espoir qu'un certain ingénieur des Mines suscitait auprès du peuple aux années 90. Le pouvoir l'a-t-il travesti? N'est-il donc pas si différent de ceux que tu decriaient sur les rues de Niamey aux années 90 et 2000?
Nous ne te reconnaissons plus mon Président

  • *Ashe raagon da ka yi kiyo zai iya dawowa ya kaima karo watarana*

Mais prends garde tout de même Issoufou, et ce pendant qu'il est encore temps, et que le 10 avril 2017 puisse servir de déclenchement de ton processus de *renaissance*, mais pas cette pseudo renaissance politicodemagogique, mais plutôt *renaître* véritablement pour oeuvrer à sauver ton âme, pour être enfin plus proche de ton peuple que de ton égo et de l'Occident.

Sois une source de soulagement des besoins fondementaux de ton peuple, non pas continuer à dilapider les fonds publics dans de gros projets bugétivores, pour l'essentiel en rupture totale avec les véritables besoins actuels de ton peuple; projets dont le coût à terme d'un seul aurait servi adéquatement à résoudra pour au moins dix ans la quasi totalité des maux dont souffre aujourd'hui l'école nigérienne. Cette même école qui a généreusement *tout donné* à un pauvre môme d'un certain village de Dandaji, perdu entre ciel et terre, de devenir ce qu'il est aujourd'hui. Tu mérites tout de cette école dont tu contribues aujourd'hui à faire le nième malheur. Noire ingraritde, car se-ri-eu-se-ment tu ne fais pas assez pour l'école du Niger Issoufou. Mais j'espère seulement que tu te rendras compte à temps pour te ressaisir. A temps...

  • *Gara rai ya baace a nan duniya dan fadin gaskiya, da ya isa lahira a konashi*

A bon entendeur...

#Je suis Mala BAGALE
Étudiant nigérien

Vive l'école nigérienne, qui nous a au moins tous permis de lire cette lettre ouverte...

Imprimer E-mail

Idées et opinions