Bonne Fête ! Barka Da Salah ! Wa Kayessi !

Hôpital de référence de Niamey : Un centre fantomatique

Hopital reference Niamey 10 moisAnnoncé avec tambours, fanfares et clairons, construit à grands frais, l’hôpital de référence de Niamey a enfin vu le jour.. Hourra pour la population de Niamey qui, comme celles des autres régions et recoins du pays, souffre gravement du déficit en infrastructures sanitaires ? Pas si vite ! La fougue ici est contenue, voir réduite à zéro : au fait, selon les informations dignes de foi que nous avons récoltées, au jour actuel cet hôpital n’a encore reçu aucun patient ! Aucun malade n’a encore été admis dans ce centre !
Incompréhensible ou inadmissible ? Les deux à la fois.  Nous voilà encore face à cette éternelle question de choix quant aux réalisations nationales. Quelles sont les priorités en matière d’investissements et de réalisations ? Une question qui revient toujours quand on sait qu’il y a eu des réalisations onéreuses qui ne servent pratiquement pas à grand-chose alors que dans le même temps la population attend la prise en charge de certaines urgences relatives à la gestion de leur quotidien. L’énigme ici ou ce qui échappe à tout entendement est que, normalement, logiquement, concrètement, réellement, en toute honnêteté, la construction d’un hôpital ou toute autre infrastructure sanitaire est une priorité de nos priorités. Car, la santé représente l’élément fondamental de la vie ; de plus, notre population souffre du manque drastique d’infrastructures sanitaires.


Pour l’heure nous restons juste sur des interrogations sans réponse ; pourquoi un tel gâchis ? L’hôpital manque-t-il de matériel ? Veut-on nous faire comprendre que c’est seulement le bâtiment qui a été négocié avec les partenaires qui nous ont accompagnés dans cette réalisation ? Si non, comment expliquer aux bailleurs de fonds la léthargie qui empêche le fonctionnement normal de cette infrastructure ? Aux partenaires il faut forcément trouver une explication. Car pour nous, le peuple, nous sommes habitués à ce genre d’aberrations. Les gens gouvernent sans aucunement prendre en compte les aspirations et l’avis de ce peuple qui les a pourtant élus.
S’il vous plait, ce pays a longtemps souffert des inconséquences de ses fils. Faites un sursaut patriotique et conduisez-vous comme les dirigeants des autres pays qui émergent. Pour cet hôpital, dépêchez-vous de le mettre en marche ; au moins pour ne pas décourager les investisseurs.

Marou Sanda

Imprimer E-mail

Idées et opinions