Forfait Albarka

Lettre au Président de la République : « Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières.

Issoufou Mahamadou Lettre Amadou Djibo MaxMonsieur le Président de la République, 

Ayant connaissance de l’état de psychose dans lequel votre gouvernement qui se sent en permanence persécuté/menacé depuis le début de vos mandats baigne constamment, j’ai fait savoir à mon père que son implication dans l’opposition lui vaudra sûrement une visite dans les locaux de la Police. Autant vous dire que lorsque le matin du 15 Mai 2017, j’ai appris qu’il avait été interpellé très tôt par la Police Judiciaire de Niamey, je n’étais nullement surprise. 


Monsieur le Président, lorsque vous avez pris le pouvoir de notre cher pays le Niger, vous avez choisi d’être le père d’une Nation d’un peu plus de 17 millions d’« enfants » qui attendent énormément de vous, moi y compris. 
Le sentiment de fierté est, par exemple, un sentiment important qu’un enfant éprouve généralement envers son parent et pour être tout à fait honnête je ne suis pas fière de ce que vous faite des valeurs de mon pays. 


« Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »
- Article 19, DDHC.

Le contexte actuel dans lequel nous évoluons est un contexte de terreur ou la liberté d’expression n’est pas respectée, les lois ignorées et pire, dans certains cas, les droits de l’homme carrément bafoués. 

J’ai alors pensé que, vous montrer à travers trois points les raisons pour lesquelles je suis fière de mon père, vous rappelleront peut être le rôle que vous avez envers tous les nigériens. L’image que vous êtes supposé véhiculer et surtout les sentiments que l’on peut s’attendre à avoir à votre égard, vous, le père de notre jolie Nation. 

Il m’a été difficile de résumé et de choisir dans les milliers de raisons qui font de admirer l’homme qu’est « Max » un homme que j’admire aussi fort mais je pense avoir tout de même réussi l’exercice. 


Tout d’abord, je suis fière de lui car c’est un homme de Dieu, pieux, qui possède une foi énorme, inébranlable qui remets toute situation entre les mains de son Seigneur et c’est d’ailleurs pourquoi, même si je suis triste de la situation actuelle, je n’ai aucunement « peur » pour lui. 
Je suis sereine car comme on dit communément: « l’Homme propose, Dieu dispose ». De plus, les Voies du Seigneur étant impénétrables je pense que m’inquiéter ne sert pas à grand chose car lorsque le décret divin tombe, il est incontournable... 

Ensuite, je suis fière de lui, pour la personne, l’être humain remarquable qu’il est. Tout comme l’un de mes frère l’a souligné, son intégrité le singularise. La vérité est une notion très importante pour lui, l’importance qu’il accorde au fait de rester digne en toute circonstance est quelque chose que j’admire réellement et qui me fait comprendre que les choses les plus importantes dans la vie ne sont pas toujours celles qu’on croit. Plus je grandis à ses côtés, plus je me rends compte à travers les valeurs qu’il nous inculques, son comportement, son caractère, que la culture de la richesse de l’âme, la bonté , le partage sont des valeurs à ne pas négliger. Que seul le travail dur est paie et que celui qui fait le bien sera toujours récompensé.
De plus, l’honnêteté, la générosité et la compassion sont des qualités qu’il possède indéniablement et qui me pousse tous les jours à demander à Dieu de pouvoir lui ressembler, d’avoir ne serait-ce qu’un dixième de sa bonté, il est pour moi un exemple à tout égard. 


Pour finir, je suis fière de lui pour être un homme que Dieu à doté d’une intelligence hors du commun Ma Shaa Allah, un homme en avance sur son temps, un visionnaire; 
Un homme qui a su faire comprendre à son père l’importance de l’éducation de la femme dans un Niger ou celles-ci n’étaient que très peu valorisée. 
Qui de ce fait, à contribué au fait que ses soeurs soient inscrites à l’école, qu’elles puissent recevoir la meilleure éducation possible. Ses soeurs, mes tantes qui sont aujourd’hui des pharmaciennes, notaires, auto-entrepreneurs, comptables remarquables et dont je suis également extrêmement fière. Un homme qui a marqué l’histoire de son pays par un parcours professionnel brillant & remarquable en devenant le premier expert-comptable agrée du Niger par exemple. Pour son ambition, son sérieux dans son travail et son engagement désintéressé dans tout ce qu’il entreprends, pour l’amour sans limite qu’il porte a ses pays et aux enfants de ce pays justement, je l’admire comme jamais je n’ai admiré un homme. 

Et tout autant que les points énumérés au dessus, je fière qu’il soit un homme de conviction et de valeur. Un homme qui a des principes auxquels il ne déroge pas, ne cède pas et ce malgré toutes les tentations que peuvent se présenter lorsque l’on évolue dans ce milieu qu’est la politique. 

Monsieur le Président, pensez vous que les nigériens ressentent autant de fierté à votre égard, de reconnaissance vis a vis de vos accomplissements? Je n’en sais rien en toute honnêteté, mais pour ma part, ce n’est malheureusement pas le cas. 


Evidemment, aucun homme n’est parfait et mon discours est sans nul doute celui d’une petite fille qui aime son papa d’un amour inconditionnel, sans limite. Je sais donc que je ne suis certainement pas totalement objective. 


En réalité, au plus profond de moi, j’ai toujours espéré qu’il réaliserait à quel point il était bien trop pur pour ce milieu. J’aurais souhaitée qu’il ne s’engage jamais sur se sentier là. Ce monde de la politique qui ne lui ressemble pas, dans lequel les personnes les plus hypocrites, les plus vils , les personnes sans morales ni scrupules réussissent davantage et mieux. 
Le fait qu’il soit aujourd’hui privé de sa liberté aurait pu me convaincre du fondement de mon sentiment mais il semble inutile de s’opposer à la volonté du coeur et à la passion d’un homme. Être un homme politique, défendre ses idées, ses convictions avant force et oeuvrer pour l’intérêt de la Nation c’est ce qui le rends heureux et tant qu’il le sera, je le serais également. 
Aussi, papa, si tu me lit, j’ai entendu de maman ce soir que tu t’inquiétais pour moi du fait que la situation dans laquelle tu te trouves puisse affecter mon moral au point de déteindre sur mes examens. Rassures-toi, je te connais, je sais parfaitement que je n’ai pas à m’inquiéter et je sais qu’elles doivent êtres mes priorités.
   
Maman, Kader, Karim, Haïraty, Bibo, Doudou, Amy, Aydin, tout le reste de la famille et moi même prions pour toi, comme toujours, ça ne change pas. 
J’ai promis a Monsieur le President que je serait brève et je souhaite lui assurer que, tout comme toi, je tiens mes engagements c’est pourquoi je n’ai pas cité tout le monde car, autrement, je n’aurais pas tenu ma promesse.

Enfin, Monsieur le Président, je n’approuve évidemment pas vos méthodes anti-démocratiques et je ne comprends pas la détention de mon père(dont la garde à vue semble d’ailleurs s’étendre au delà de la durée légale) mais je me dois quant même de vous accorder un mérite... 
En effet, je ne peux m’empêcher d’être admirative devant votre intelligence. Votre stratégie de mise en pièce de l’opposition politique nigérienne est admirable et mérite, sans nul doute, prise de note. Après tout, au vu du nombre d’années que vous avez passées vous même étant opposant , personne n’est mieux placé pour savoir sur quelles zone est-ce qu’il faut faire pression le plus fort pour faire lâcher l’adversaire.
Avoir un sens de l’organisation, être méthodique et utiliser son expérience/s’en servir pour affaiblir le concurrent n’est pas chose aisée et nécessite une certaine intelligence et vous êtes indéniablement un homme très intelligent, chapeau! 


Encore une fois, j’ai essayé d’être la plus concise possible dans l’espoir que vous puissiez prendre cinq minutes de votre précieux temps pour me lire. 
De toute manière, les récents événements démontrent clairement un ennui flagrant des autorités publiques , je pense donc que le temps ne doit pas vous manquer..
En même temps, au vu de la multitude de ministères que nous possédons, il faut bien que les uns et les autre s’occupent et pour cela quoi de mieux que d’ouvrir la saison de la « Chasse à l’opposant politique »? Très divertissant sans aucun doute. 

Ne m’en voulez pas de finir sur cette pointe d’ironie, c’était plus fort que moi et puis après tout, je suis bien la fille de mon père non? 

Dans l'attente de vivre dans une République démocratique,
Sarah MAX

Imprimer E-mail

Idées et opinions