Orange Money 300%

Ce que je crois - L’Union Africaine : une ardente nécessité qui s'impose

Ce que je crois - L’Union Africaine : une ardente nécessité qui s'impose

Dans une contribution récente d'ailleurs ; j'avais dénoncé certains pouvoirs africains qui n'assumaient pas leurs responsabilités vis a vis des peuples qui ont cru en eux en leur délégant

ces pouvoirs J'avais aussi dit que ces imperfections et ratées ont des causes profondes qui sont d'abord internes dans un premier temps et au niveau du continent et au plan international. Ce qui à mon avis justifie ce que je dénonce lorsqu'on observe ce continent qui possède des ressources humaines et naturelles très importantes.

Ce qui ne doit aucunement justifier ces dérives et ces manquements dans la gestion de nos pays qui peinent à sortir la tête hors de l'eau pour des résultats parfois insignifiants au regard des moyens colossaux dont ils disposent pour accomplir correctement leur mission régalienne ou républicaine Les causes, nous les connaissons et elles sont nombreuses quand on sait que certains citoyens dans leur majorité arrivent à peine à joindre les deux bouts c'est à dire s'assurer difficilement trois repas par jour si ce ne sont pas les deux qu'ils n'arrivent pas à avoir .Et cela chaque jour que Dieu fait. C'est un perpétuel combat. Une gymnastique difficile. Nous pouvons énumérer les plus cruciales et les plus criardes. Une santé précaire, un cruel manque d'éducation, des études bâclées au cas où il existe des écoles en paillotes dans la capitale .Des enseignants et des personnels médicaux sont en perpétuelles grèves pour manque des salaires ou des retards qui affichent souvent de 8 à 10 mois et qui les installent dans une sorte de logique institutionnelle. Pour d’autres, la voie idéale qui conduise à la réussite sans se mouiller la chemise est celle de la politique. A quoi bon de se casser la tête si au lieu d'aller user son pantalon inutilement, sur les bancs, il suffirait d'aller battre le pavé à défaut de créer un parti politique qui rapporte. On y gagne vite mais le vrai risque s'affiche puisque tout peut dépendre aussi du côté où souffle les alliances politiques. Des rêves brisés si l'on rate le train de la mangeoire , celui de la Majorité au pouvoir et qui happe les faibles partis ou militants qui ont faim, au ventre « mou et aux intestins fragiles» et justifient leur alliance « au nom de l'intérêt supérieur du pays » .

Comme c'est le cas encore de nos jours. Manger bien et tous les jours quand on sait que beaucoup de citoyens serrent la ceinture pour se contenter d'un seul repas au cas où on a la chance d'en assumer. La priorité se trouve ailleurs Etancher sa soif, faire face à une justice équitable dans un pays paisible où la solidarité devient une véritable culture Mais, comment serait-il possible dans un pays où le citoyen est loin de la chose commune et qui à la place des besoins urgents et primaires, on le distrait à longueur de journée avec des futilités .Si l'on n'égrène pas la liste des ouvrages conçus ici ou là. Alors que ce qui presse et urge est loin d''être une priorité pour ceux qui gèrent son quotidien. Ces citoyens tous confondus, ne méritent pas les traitements auxquels ils sont soumis alors qu'ils s'acquittent de leurs devoirs en payant des taxes, des impôts et autres droits que ne cesse de leur réclamer la République. Certains de nos Etats ,après plus d'un demi siècle d'indépendance, n'arrivent toujours pas à décoller même si l'on s'en orgueillit d'avoir construit des Etats émergents. Emergents pour qui ? En tout cas pas pour le peuple si ce ne sont que des mots. Parce que le citoyen n'en tire aucun profit Des slogans creux et qui ne servent que pour la propagande des indices de développement conçus loin des réalités. Les problèmes s'additionnent alors que les solutions sonnent « aux abonnés absents »   Mais où sont passées les montagnes de promesses faites au populations au cours des interminables discours de campagne électorale ? A la trappe . Alam Yalam comme dirait le musulman « Dieu seul le sait?

S'UNIR POUR MIEUX BATIR UNE AFRIQUE LIBRE ET PROSPERE

Les principales raisons qui freinent notre développement se trouvent dans notre division. D'où l éparpillement de nos efforts, de nos idées et de nos forces. C'est vraiment très dommage pour nous lorsqu'on sait que nos pays et notre continent, comme nous ne cessons de le clamer est un terrain qui dispose des compétences, des intelligences, des sages et mêmes des érudits Nous n'allons pas nous étaler sur cette réthorique, connue de tout le monde. Mais nous continuons et continuerons à nous poser des questions en se demandant où allons nous ? Lorsque je parle d'une ardente union, je sais de quoi s'agit-il. Nous le savons tous. Si les difficultés s'amoncellent au niveau des Etats de par la responsabilité des gestionnaires du pouvoir, le continent ne peut en aucun échapper au rythme des Etats qui le composent. Au niveau de la Sous Région, les structures qui devraient réguler les déplacements et circulations des personnes et des biens, fonctionnent avec difficultés et n 'ont pas contribué à décanter la situation au niveau des frontières Prenons le cas de la CEDEAO qui est une institution sous régionale dont le Président Macky Sall du Sénégal tout récemment se plaignait de ses prestations au niveau des frontières II disait ceci : prenons le cas d'un transporteur qui veut aller au Sénégal avec son véhicule et possède une somme de 300 000 frcs. II sera bloqué pendant plusieurs jours au niveau de la frontière. II va dépenser tout cet argent là bas sûrement en déboursant pour des prestations et si on ajoute ses propres besoins, il reviendra les mains vides puis sera obligé de laisser son véhicule, c'est à dire le camion pour finalement rentrer à pied.  Ceci est un cas parmi tant d'autres. Que dire alors des passagers qui empruntent les lignes des grandes compagnies traditionnelles comme RIMBO ou SONEF et qui vont d'un pays à un autre ? II faut payer les droits des Douanes ou autres taxes. Mais, selon l'humeur de l'agent ou des agents sinon, les passagers qui ont le malheur d 'avoir oublié leurs pièces d'identité ou n'en possède pas sont tenus « au carreau »   Mais il arrive également qu'on pénalise tout un bus remplis de voyageurs. II doit demeurer sur place le temps de questionner celui ou ceux qui ne possèdent des documents indispensables pour se déplacer, d'un pays à un autre à cause d'un passager qui doit être entendu dans ce qui fait office de bureaux en rase campagne Mais, il faut aussi le dire que les agents et fonctionnaires de ces services des Douanes, de Police, de la Gendarmerie et apparentés, exercent leurs fonctions dans des conditions très difficiles, ne disposant pas de vrais moyens adéquats en vue d'accomplir leur mission régalienne. Certains accusent également des retards de salaires et se rabattent naturellement sur les conducteurs imprudents et passagers indélicats « afin d'arrondir et de boucler leurs fins de mois très difficiles » par ces temps qui courent. Mais, pas folle la guêpe. II n est pas nécessaire de chercher des boucs émissaires ailleurs .Voilà l'une des principales raisons qui mettent l'Etat en faillite, entre autres. Disons-nous la vérité, les yeux dans les yeux. On a l'impression un vol presqu' organisé et une corruption légalisée dont les Etats sont les premiers responsables. La chèvre broute là où elle est attachée. Sinon à quoi bon de créer des Institutions ou des organisations si ce n'est que pour orner la galerie? A quoi servent tous ces innombrables textes de lois des décrets, arrêtés ou décisions si l'Etat devrait malgré toutes ces potentialités, quémander ou tendre la main partout pour s’endetter, si tout cet arsenal juridique ou administratif n'est pas suivi d’effet, c’est à dire d'une action concrète et dynamique sur le terrai ? Afin nos pays africains pour ne pas dire le monde , tous les continents connaissent des soubresauts .Une déstabilisation décidée, conçue et planifiée par nos partenaires occidentaux qui décident de notre sort . Comment peut-on accepter et légitimer les déchirures sociales, les violations des frontières des Etats souverains comme l'Irak et la Lybie ont subies en plein 20è siècle ? Aujourd'hui c'est le peuple Syrien que est décimé, laminé et qui croupit sous les mêmes bombes. Comment pourrait-on construire une humanité paisible, prospère où il fait bon vivre si des dirigeant d'autres pays décident de reconstruire à leur convenance et de redessiner la carte du monde. En rayant du globe terrestre ceux qui ne leur semble pas venus au monde pour exister et protéger ceux dont ils décident à leur place Merci Dieu le père. Et tout cela sous le nez et la barbe de ceux qui pilotent nos pays. Résultat nous sommes aujourd'hui égorgés, détruits et anéantis par des forces mystérieuses presqu'invisibles. Et cela partout où nous nous trouvons et quelque la protection dont nous sommes assurés? Mais que ceux qui ont semé la terreur partout en bombardons des paisibles citoyens pour chercher on ne sait quoi, prennent toutes leurs responsabilités, alors toutes leurs responsabilités pour détruire ce monstre qu'ils ont fabriqué et qui s'appelle tantôt Djihadistes, ailleurs Boko Harem tous sous le Label de Terroristes. Et comme dit un proverbe de chez nous « c'est la main qui a attaché la chèvre qui doit la détacher » En effet on doit être capable de fabrique le remède d'un mal qu'on a commis. Mais où sommes nous lorsque nos braves courageux militaires tombent sous les balles de ces fous sans foi ni loi, des paisibles citoyens qui ne demandent qu'à vivre. Une belle jeunesse fer de lance de notre espoir qui aurait dû construire nos Etats , découragée, desoeuvrée, démotivée, s'évade en laissant son avenir derrière elle. Cela à défaut de ne pouvoir contribuer à l'oeuvre des grands chantiers et qui dispose d'une science, étant souvent diplômée et instruite, laisse son avenir derrière elle pour aller se faire insulter, humiliée, abandonnée au bord des routes comme de vulgaires êtres humains. Toute l'Europe s'agite en disant que c'est immigration qui est à la base de tous leurs problèmes, et conférence en Sommet, on se réunit pour discuter de du sort d'une communauté qui avait en d 'autres temps sollicitée, et adulée lorsque les Allemands et autres nazis s'étaient invités et occupés par force leurs pays N' eût été « cette force noire » venue de toute l'Afrique pour stopper la saignée et contribuer à virer ces envahisseurs, la carte du monde aurait été sans doute modifiée à leur désavantage . Et pour mémoire, nous venons de fêter le 11 Novembre et toutes ces deux atroces grandes guerres coloniales qui auxquelles nous   africains et noirs avions été associés. Des guerres qui n'étaient pas les nôtres C'est pourquoi, nous ne laisserons jamais la vérité cette aventure dangereuse à laquelle nos parents avaient victorieusement et courageusement sacrifié leurs vies nous échapper Nous ne laisserons plus personne venir d'ailleurs pour écrire notre histoire Nous la connaissons , la maîtrisons et l'écrirons afin qu'elle enseignée partout comme le prédisposait notre héros africain PATRICE Emery LUMUMBA, mort sous les balles des ennemis de l'Afrique .

 II EST TEMPS ET GRAND TEMPS DE PASSER A L'ESSENTIEL

Nous ne cesserons jamais d'interpeler la conscience africaine sur les dérives de notre continent avec nos Etats en tête? D'ailleurs un homme politique français de Droite Mr Bernard STASI a écrit un très bon livre intitulé « l'immigration, une chance pour la France » Ce livre interpelle les français et les pseudos racistes des blancs afin qu'il jettent un coup d'oeuil dans leur rétroviseur pour se rappeler de nos parents qui ont construit l'Europe , après la guerre. Ils étaient venus de partout pour encore prêter main forte au Européens Après toutes les guerres et dans les années 40   puis plus près en 1962 après la guerre d’Algérie. Allez dans toutes les villes de France et dans les banlieues, c'est l'immigration qu'ils appelaient « positive » qui a construit beaucoup de Cités .Notre pays le Niger, grâce à notre Uranium, des villes et des foyers et autres places publiques de la France, jouissent d'un éclairage alors que nous sommes souvent dans l'obscurité, chez nous à cause des coupures intempestives. C'est bien l'adage qui dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés .Nous, africains avons de qui pavoiser et d'être fiers de nous quand parle de notre pauvreté. Mais ce que nous devons aussi reconnaître c'est le laxisme avec lequel nous traitons et conduisons nos affaires dans le cadre du développement de nos Etats et la construction du continent africain II est temps et grand temps que nous nous arrêtions pour reconnaître nos erreurs et panser les nombreuses plaies que nous sommes faites en retournant le couteau contre nous Nous devons faire attention parce que nul alors personne ne viendra le faire à notre place Nous devons être responsables de nous mêmes et de nos actions .Pour en arriver là nous devons créer les conditions indispensables pour sceller notre Unité à laquelle nos devanciers avaient consacré tout leur temps , j 'allais dire toute leur vie Mais de 1963 à 2018 que de temps perdu et quel chemin parcouru .? Et pourtant toutes les ficelles qui conduisent à l'Unité du contient et tous les contours nous ont été légués par ceux qui voulaient bâtir Une Afrique Une et Unie , Indivisible Tous les textes sont là , la Charte ou les Chartes sont également disponibles , le Siège et le Bureau de l Organisation et ses membres et démembrements existent .Toutes les structures qui devaient faire fonctionner notre Organisation Panafricaine sont là . Enfin la rare denrée qui doit faire marcher la machine est là II s'agit des Ressources Humaines. Nous en possédons assez pour donner un visage à notre Union Africaine Le temps passe L'Afrique a cessé d'être une jeune fille .Elle vieillit avec son Organisation née en 1963 sous les applaudissements des pères Fondateurs N'krumah Modibo, L'Empereur Hailé Sélassié, Bourguiba, Nassser, Sékou Touré, Diori, Senghor Félix Houphouet, Moctar Ouldada, Hubert Maga, Maurice Yaméogo, Léon Mba, Tombalbaye, Olympio Nyéréré, Tsiran Kennyatta, et tant d'autre africains Chefs d'Etats ou de Gouvernements Ils avaient defini la feuille de route Ils doivent sans doute se retourner dans leurs tombes C'est bien dommage que nous soyons là à nous occuper des petits faits de la semaine au lieu de nous tendre la main pour donner plus de force à notre Unité, Nous sommes entrain de nous faire détruire et de mourir à petit feu. C'est inacceptable qu'en 2018 alors que l'Europe détruite par les guerres s'est relevée et avance chaque jour dans une bonne direction .Et partout où elle a ses intérêts ,elle n'hésite pas une seconde à aller les chercher .En utilisant tous les moyens Elle a bien retenu la leçon du Général Carles de Gaulle qui avait dit à juste titre que «  les Etats n'ont pas d'amis ils n'ont que des intérêts .Et cela se vérifie chaque jour Nous devons donc nous assoir pour nous mettre ensemble et défendre aussi nos intérêts partout où ils se trouvent .II n'y a aucune honte à cela .Parce que l'Union n'existe que sur le papier ,disons dans des textes compilés à l'image de nos Etas parfois . Cette bureaucratie ne nourrit pas son homme. Mais, l'autre maladie de nos dirigeants j'allais dire de l 'Africain que nous sommes , c'est aussi de vouloir parfois s'éterniser au pouvoir même si certains dirigeants donnent le bon exemple, il n 'y a en a pas beaucoup . Cela a fait dire à l’ancien Président du Ghana le Capitaine Jerry Lawrrings dans une boutade, qu'il faudrait prendre des chars pour aller déloger un Président qui l'est depuis 1982 alors que lui il était venu au pouvoir en 1982 et il a ensuite organisé des élections et il a laissé la place à son successeur Mais précise-que depuis dans son pays au moins 6 Présidents se sont succédé alors que le même Chef d'Etat auquel il fait allusion est toujours là et mieux, il vient de remplier pour un mandat de 7ans en 2018 Nous devons tirer des leçons si nous voulons devenir des démocrates dans des Etats où la démocratie fait école . Et encore lui le Général De GAULLE avait dit un jour « ll faut savoir quitter le pouvoir avant qu'il ne vous quitte » II en savait quelque chose et il voyait loin. Lui qui avait libéré la France s'était gentiment fait éconduire par les mêmes français de la France Libre suite à un Référendum II s'était malgré les chars, les avions et les bateaux de guerre il avait sagement fait sa valise et leur avait remis la Palais de l'Elysée pour se retrouver dans son village à Colombey les Deux églises où il avait fini ses vieux jour. Je pense qu'il pas de meilleure sagesse, conseil et exemple parce que les chars, les meutes des gardes et autres ne pourront jamais défendre une seule personne lorsque le Peuple réclame son dû. Même des grands Empires et des Royaumes puissants Empires avaient fini par céder devant l'exigence du peuple II vaut mieux partir à temps avec tous les honneurs .C'est mieux et c'est encore plus sage Je ne m'érige   pas en aucune façon en donneur de leçons mais l'histoire nous a beaucoup appris car les faits sont têtes On me rétorquera que c'est l'affaire des dirigeants et de leurs peuples Mais le peuple lui il n'est pas malléable et même s'il a accepté et pardonné cela ne peut pas durer . Je sais qu'on ne pourra pas lui marcher tout le temps sur ses plates-bandes, c'est à dire à se moquer de lui. Et mon invite à créer une véritable Union Africaine pour sortir des Sommets, Conférences répétitifs c'est pour donner un peu plus de force de cohésion à l Union. Et d'ailleurs si l'Union Africaine comme sa sœur aîné OUA hier existe réellement, elle pourrait prendre en charge j'allais dire ces mandats successifs en charge afin de dissuader les récalcitrants qui finissent par être éjectés un matin par l'homme en qui on a le plus confiance parce que ce qui arrive à Paul pourrait bien arriver à Pierre .Nous pensons que nos Etas ont connu beaucoup d'évènements qui ont freiné leur marche, nous ramenant toujours à la case départ .Les peuples ont payé trop de trop lourds tributs et il est temps que nous fassions notre examen et notre mea-culpa. Cependant, l’espoir y est et nous pourrons toujours rectifier ce qui nous semble inutile.

LES EFFORTS DU NIGER DANS LA CONSTRUCTION DE l'UNION AFRICAINE

Après tout ce long plaidoyer dans l'intérêt de nos Etats et de notre Union pour bâtir ensemble un continent viable et fiable, je me dois également de procéder à des discernements par rapport à la gestion et à la conduite des affaires de nos Etats, depuis la base jusqu'au Sommet. Et si certains dirigeants ont choisi de rester pour de bon jusqu'au jour où forcément ils se feront rattraper par la réalité, d’autres par contre se battent bien et font feu de tout bois pour accomplir dignement leur mission qui n'est pas de tout repos. II y en a qui réussissent en dépit d'une certaine pesanteur parfois de la société ou de l'entourage Nous pensons que quitter le pouvoir lorsqu'on a encore beaucoup à donner ou si l'on prend le temps de voir ce qui se passe chez le voisin ou ailleurs, il       y a de quoi trahir son serment Malgré tout , il y en qui s'en vont sans problème tout de même ,   quitte à tenter de revenir si les circonstances le favorisent ou alors ils partent grossir les rangs des Sages comme Obassandjo Diouf, ou d'autres. Ils sont une brochette tout de même Notre pays, le Niger, pays membre fondateur de toutes les Institutions sous Régionales, Panafricaines et Internationales ,ne cesse tout de même de s'impliquer dans les activités et projets communs C'est pourquoi après les 5è grands jeux de la Francophonie que nous avons organisés avec brio à l 'époque du Président TANJA , nous sommes encore invités à célébrer un autre . II s'agit de la grande rencontre panafricaine qui va regrouper l'Afrique entière, soit les 54 Etats de l'Union Africaine et à laquelle seront invités plusieurs Chefs d'Etats et des personnalités venant des quatre coins du monde En 2019, le Niger deviendra le carrefour incontournable du rendez vous et du recevoir et Niamey la capitale ,berceau de la Francophonie, se prépare à faire sa toilette de jeune , belle et coquette fille pour accueillir nos illustres hôtes C'est juste l'occasion qui nous est offerte pour nous rassembler et nous donner la main comme nous savons le faire en pareille circonstance, dans la joie et l'allégresse .L'organisation de ce événement et son attribution sont aussi à mettre à l'actif de notre Président ISSOUFOU et du peuple nigérien qui a su s'unir en toutes circonstances pour défendre ses couleurs et notre honneur national . Enfin c'est le lieu de saluer et de féliciter le Ministre Directeur de cet événement dont la jeunesse est un atout majeur et a démontré et prouve chaque jour qu'il est à la hauteur de mission à lui confiée par le Mr le Président de la République qui a voulu lui faire confiance En le désignant pour driver sous la coupe du Ministre Directeur de Cabinet Mr Mahamadou OUHOUMOUDOU cheville ouvrière de cet inédit rassemblement qui fait la fierté d'un peuple uni, persévérant et dynamique Nous devons aussi saluer les efforts que fournit le Ministre Ahmed   BOTO de l'Artisanat et du Tourisme qui ne ménage aucun effort et ne râte aucune occasion pour faire découvrir la beauté de nos sites touristiques II maîtrise bien ce domaine et cette fonction qui lui va bien comme un gant pour l'avoir exercé pendant les 5è jeux de la Francophonie organisés sous le Président TANDJA .Notre pays s'enracine également dans les profondeurs de sa tradition légendaire et séculaires lorsqu'on observe les nombreux déplacements du Médiateur de la du Niger et de son Directeur de Cabinet Mr Moustapha KADI OUMANI , effectuant des prises de contact et de sensibilisation auprès des citoyens pour leur expliquer la mission de leur Institution. Celle de rapprocher les citoyens de leur administration en les éclairant sur la conduite à suivre en cas de litige. Comme je le pense moi même, décanter les problèmes pour aider à régler tout différent à l'amiable au profit de la vérité naturellement au profit du citoyen. C'est une de nos cultures traditionnelles qui rappelle l'arbre à palabres où l'on discute pour solutionner tous les problèmes de la Cité .Mr KADI était tout récemment en France à Lyon où il a rencontré les nigériens dont Mr Agali Mainassara un élu de Villefontaine qui ne cesse d'apporter son soutien à son pays, mais discrètement et efficacement. Parlant toujours de notre pays et des nigériens, nous adressons nos sincères encouragements et notre soutien à Mr Adamou GARBA qui se bat becs et ongles pour défendre l'environnement et le cadre de vie saine pour les populations nigériennes, africaines et mondiales Nous saluons le courage de ce patron des Verts d'Afrique, Président également du Parti Vert NIMA qui avec son bâton de pèlerin de la propreté parcourt le monde pour protéger la vie des plantes et des arbres .Un décret du gouvernement nigérien le soutient d'ailleurs dans son œuvre salutaire .Un nigérien qui travaille également dans l'ombre discrètement loin de la cacophonie des bureaux luxueux et cossus   C'est vrai parce que l'arbre c'est l'ombre et l'ombre c'est la vie .Bon vent et courage Enfin, nos pensées vont à nos partenaires de l'Extérieur que sont les Villes jumelées avec celles de notre pays A la ville de Juvisy et à son Maire sans oublier la population qui est jumelée avec cette belle Ville nigérienne de Tillabéri . C'est ainsi qu'à l 'occasion des 30 ans de Jumelage ,une grande rencontre Tillabéri-Juvisy avait vu la participation des deux Maires Mr KABOHE Oumarou et son collègue de Juvisy. Le CONNIF était représenté par son Président Mr Adam OUMAROU et Mr Lalo Aboubakar, Vice Président qui a donné une Conférence bien appréciée par les participants. Nous retenons également les liens qui existent entre Téra une autre Ville du Niger et la Ville française de Bonneville qui ont également scellé un partenariat qui permet beaucoup d'échanges entre les populations des deux entités Un autre partenaire, PATRICK Rahamani et sa ville connaissent bien Haroukouka, un Village au fin fond de Téra où depuis plusieurs années, il ne cesse de faire des aller- retours dans le cadre d'un jumelage qui donne des fruits .Nous ne pouvons pas tout citer . Nous retenons une bonne impression pour avoir pu échanger avec tous ces partenaires qui pratiquent nos belles langues nigériennes et africaines Par conséquent, ils procèdent par là à leur promotion. Et ils ne cessent de nous demander pour Haroukouka et Téra, si nous connaissons Djingarey Banakoye, Oumarou Soumala, Younissi Kambeidou, Abdoulaye Sabou Maiga .Ceux -là sont tous nos aînés qui nous ont guidés dans notre jeunesse et même à l'Ecole .Nous leur devons beaucoup pour avoir en partie contribué à notre éducation et à notre formation dans la vie . Mais , nous souhaitons que toutes ces actions communes , apportent quelque chose aux entités respectives en suscitant des conditions de solidarité Nord Sud . Pour terminer, je m'adresse à mes confrères de la Presse toute confondue du Niger, d'Afrique pour marquer leur solidarité légendaire à l'occasion de la tenue d'un événement Panafricain en 2019 . Pour notre part, nous remercions et félicitons notre confrère Boubacar Guédé, administrateur de notre porte voix et porte-parole, Nigerdiaspora. Nous le remercions sincèrement et l’encourageons.

Nous soutiendrons notre bébé,ce site qui a aussi grandi depuis plus de quinze ans qu'il est à notre disposition .Nous devons faire connaître cette rencontre à travers des Conférences, des Sommets tous azimuts, des débats, des discussions, des échanges partout où nous nous trouvons Nous pensons à nos confrères de l'ONEP, de l'ORTN, de la Presse privée écrite et parlée comme l'Enquêteur , Jeunesse-Info, La Roue de l 'Histoire , le Courrier, l'Actualité , le Canard Déchainé, la Matinale , le Canard en Furie , le Démocrate, l'Opinion, Nigerdiaspora, Actuniger, Nigerinter, , Africable cette voix de l'Afrique ,Africa 24, LA BBC, Télé SUD , la Voix de l 'Amérique , Canal 3 Dounia , Tambara , Sarounia, Labari, Bonferey RTLiptako, RTT, Niger 24 enfin à tous. Parce que c'est notre événement, celui de l'Afrique toute entière. Nous saluons les Scolaires nigériens et africains ainsi que les femmes et la Société Civile qui ont toujours été à l'avant garde de la lutte et de tous les combats pour le progrès, en tous lieux et en toutes circonstances Notre armée, nos braves FDS qui ont tout donné et procèdent à tous les sacrifices, nous en appelons à tout le peuple fin qu'il continue à les soutenir dans leur noble mais difficile mission. Dans ce gigantesque chantier, nous pensons à l IRSH au CELTHO CERDETO de continuer à entretenir cette flamme qui éclaire notre culture et nos Traditions ancestrales Enfin nous devons d'être notre propre avocat. ,

A tous les nigériens et toutes les nigériennes aussi ben de l'intérieur et de l’Extérieur qui ne cessent d'apporter leurs diverses contributions, nous souhaitons courage et disons bonne chance.

Abdoulaye HASSANE DIALLO Dr en Sciences Politiques auteur de la Thèse de Doctorat « Lorganisation de l'Unité Africaine face aux réalités africaines et aux problèmes des Etats Africains ou le souci d'une entité continentale     1963 1992 Université de Lyon III  Auteur du livre de l’Organisation de l'Unité Africaine OUA à l 'Union Africaine UA S' Unir pour Constuire   2002 Editions Supcopy Lyon France   Ancien Maire, Ancien DG de l ONEP, Ancien Directeur des Affaires Générales des Nigériens de l 'Extérieur, Ancien de Mission au prêt du Premier Ministre du Niger, Ancien Conseiller en Communication du Président de la République du Niger, Journaliste, Ecrivain   Contrôleur Général de l 'EFOPPRIMES Niamey.

Imprimer E-mail

Idées et opinions