Orange Promo Tabaski

Communiqué de la Coordination Europe du MODEN-FA LUMANA AFRICA

Moden Fa Lumana Africa EuropeLe mois de Mars habituellement connu par nos compatriotes par une chaleur accablante -aggravée par l’incapacité de la Nigelec à fournir aux nigériens l’énergie qui leur est nécessaire- a été marqué cette année 2017, par deux décisions de justice en lien avec notre parti :

  1. D’abord, celle inique de la Cour d’Appel de Niamey rendant (suite à un délibéré dont la célérité interpelle au regard de l’affaire jugée) une décision consistant en la condamnation d’une année de prison du Président du parti Moden Fa Hama Amadou.
  2. Ensuite, celle cynique du juge en charge de la fantaisiste affaire du vrai coup d’Etat, de libérer faute de charges suffisantes les militants de notre parti injustement retenus en « otage » par Mahamadou ISSOUFOU et son clan depuis 15 mois.

Ces deux décisions de justice sont l’aboutissement d’une cabale politico-judiciaire menée à l’encontre de Hama Amadou et de son parti depuis leur départ de la mouvance présidentielle en août 2013.

A travers ces décisions de justice, le régime nigérien démontre à l’opinion nationale et internationale que le seul dessein poursuivi dans ces « affaires » est d’écarter du jeu électoral un parti et ses dirigeants afin de pouvoir régner en quasi monarchie sur le Niger.

En effet, le déroulement des élections présidentielles et législatives, le hold-up électoral qui s’en est suivi, conjugué à ces décisions de « justice » mettent en évidence la volonté manifeste du PNDS et de ses thuriféraires d’instaurer au Niger un climat politique et social délétère, dont les premiers à en souffrir sont les populations déjà lasses des maux qui les assaillent.

Comme nous l’avons relevé à plusieurs reprises, la mauvaise gouvernance politique menée par le pouvoir illégal et illégitime du PNDS et de ses complices est la cause directe de la situation économique désastreuse que connait aujourd’hui notre pays le Niger.

Sur le plan politique et économique tous les voyants sont au rouge : Chaque jour qui passe ne fait qu’aggraver une crispation dans toutes les couches socio politiques et générant ainsi les germes et les sources de conflits potentiels multiformes ; La pauvreté s’accentue, le pouvoir d’achat de nos compatriotes ne fait que baisser, l’école nigérienne (à tous les niveaux) laissée à l’abandon se trouve un état désastreux, les hôpitaux sont devenus des mouroirs, la famine guette et une corruption sans commune mesure gangrène l’ensemble du système politico-administratif.

Après avoir érigé sa gouvernance sur une gestion dont le socle est le clientélisme, l’achat des consciences, la corruption, le gangstérisme d’Etat, Mahamadou ISSOUFOU est devant la dure réalité d’une politique de démagogie menée depuis 2011 : les caisses de l’Etat sont vides et le Niger renoue avec le contexte économique terrible des années 1990, à savoir le spectre des arriérés de salaires planant sur les fonctionnaires de l’Etat.

Mais malgré cette évidence, les thuriféraires du PNDS et ses complices, dans leur gangstérisme d’Etat et avec beaucoup d’arrogance et d’insolence brandissent des statistiques dont l’inexactitude n’a d’égal que l’aveuglement de Mahamadou ISSOUFOU à ne pas reconnaitre son échec.

Sur le plan sécuritaire, chaque mois qui passe, voit notre peuple pleurer ses morts et ce, malgré les dépenses importantes apparaissant sur le budget de l’Etat pour donner à notre vaillante armée les moyens pour combattre, la secte Boko Haram à laquelle s’ajoutent depuis un certain temps d’autres forces malfaisantes. Les victimes tant militaires que civiles, toujours plus nombreuses, ne font qu’endeuiller notre pays et le climat d’insécurité qui en découle a déjà pour conséquence dramatique, la déliquescence de l’économie locale dans la région de Diffa.

Pendant ce temps, les « princes roses », inconscients, insouciants et uniquement préoccupés par la prédation des deniers de l’Etat, sourds à la souffrance de nos compatriotes continuent à multiplier les scandales : Uraniumgate, Savanahgate, riz Pakistanaisgate etc….

Quant à Mahamadou ISSOUFOU, il n’est aucunement préoccupé par tous ces maux car conscient, mieux que quiconque, qu’il ne doit rien au peuple qui ne l’a pas élu. En effet il au pouvoir uniquement à la suite du HOLD UP électoral perpétré il y’a de cela (1) un an.

C’est au regard de tout ce qui précède, que la Coordination LUMANA EUROPE :

  • Réaffirme au Président Hama AMADOU, son soutien sans faille et le rassure de sa fidélité dans cette lutte dans laquelle le peuple nigérien et la démocratie triompherons plaise à Dieu. - Félicite tous les anciens otages de Mahamadou ISSOUFOU et les encourage à étudier les voies et moyens légaux pour que soient punis tous ceux qui ont été complices dans cette affaire honteuse pour la République.
  • Appelle l’ensemble des patriotes nigériens à prendre toutes leurs responsabilités devant la situation qui prévaut au Niger.

Enfin, nous accompagnons et nous nous inscrivons dans toutes les actions républicaines qui tendent à marquer une opposition tenace face à la mise à mort de la Démocratie avec un système politicojudiciaire liberticide.

Pour un Niger résolument démocratique, paisible et prospère.

Pour la coordination LUMANA EUROPE

Le Bureau

Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine (MODEN/FA Lumana AFRICA) E-MAIL : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Imprimer E-mail

Idées et opinions