Idées et opinions

Mendicite ElogeAvec le pèlerinage et d’autres pratiques, l’aumône est un des piliers reconnus de l’Islam. Comme pour d’autres religions cela est un des signes que tout bien est précaire et que, en définitive, les biens existent pour être partagés. Il y a des aumônes volontaires, informelles et celles obligatoires appelées Zakat. Cette dernière constitue le troisième pilier de l’Islam. Afin de faciliter les opérations de sauvetage, en particulier le vendredi, les pauvres sortent et se montrent avec davantage de solennité. Les petits élèves des innombrables écoles coraniques, les aveugles guidés par des fillettes aux carrefours de la ville, les sourds-muets, les fous et certaines vielles avec le bébé entre les bras. A l’heure de la prière les pauvres stationnent près de la mosquée, sous le soleil implacable de mai. Ils sont des facilitateurs de paradis, experts passeurs des bonnes œuvres pour la rémission, partiel ou total des péchés d’avarice. La mendicité est une dimension irremplaçable de l’humanité et les mendiants sont parmi les bienfaiteurs plus appréciés. Demande-le au monde humanitaire, bourré à Agadez et dans d’autres lieux privilégiés. A Niamey la présence de leurs sièges est sans compter. Comme leur chiffre d’affaires.

Imprimer E-mail

Idées et opinions