Orange Promo Tabaski

mercredi, 16 septembre 2015 10:25

Fait divers : Un véhicule “Faba Faba” se renverse au niveau du 1er échangeur

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Faba faba AccidentLes usagers de la route et les populations de la capitale assistent chaque jour à des scènes macabres dus aux accidents de la route. Des moyens considérables sont en train d’être investis pour doter le pays d’infrastructures routières modernes. Au regard de la qualité de certains tronçon les conducteurs trouvent du plaisir à conduire de manière incontrôlée.

Cet état de fait amplifie le nombre d’accidents routiers à Niamey et ailleurs. Rien qu’hier matin, un véhicule de marque Hiace 19 places communément appelé Faba-Faba a fini sa course sous le premier échangeur de Niamey. Selon un témoin, le véhicule était essentiellement plein de commerçants ayant quitté le quartier Koira Tégui pour se rendre dans les différents marchés de la capitale.

L’accident est arrivé aux environs de 5 heures 30 minutes du matin. Le chauffeur qui venait de vers Dar-Es-Salam sur la route de Ouallam roulait en toute vitesse, précise un témoin. C’est au moment où le chauffeur voulait faire le Rond Point au niveau de l’échangeur, probablement qu’il a perdu le contrôle du véhicule pour excès de vitesse. Le véhicule a d’abord percuté un motocycliste avant de se renverser et se retrouver les quatre (4) roues en l’air. Il a fallu engager une opération de titan pour faire sortir les blessés afin de les transporter à l’hôpital de Niamey. Le véhicule visiblement mis en circulation récemment (Immatriculé série P) est complètement en charpie. Notre témoin affirme qu’il y a eu des blessés sur place, sans en préciser le nombre. Il a déclaré avoir vu des passagers grièvement blessés dont l’état était très critique.

Cet accident, le nième du genre, intervient quelques jours après celui qui s’est produit sur la route de

Tillabéry en face du cimetière musulman de Yantala ayant occasionné des pertes en vies humaines. Cette situation qui s’empire de plus en plus doit interpeller tous les usagers pour une prise de conscience générale. Chacun doit s’investir pour mettre fin au cycle infernal des accidents routiers engendrant d’énormes pertes matérielles et humaines, et impactant le développement socio-économique du pays.

Laouali Souleymane(onep)

16 septembre 2015
Source : www.lesahel.org

Dernière modification le mercredi, 16 septembre 2015 10:48