Education

La salle de réunions de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) de Niamey a abrité, le samedi 11 Aout dernier, le 1er congrès constitutif du Syndicat Alternatif des Enseignant du Niger (SAEN). Ces assises dirigées par le Secrétaire général, M. Souleymane Bandado se sont ouvertes en présence du Secrétaire général de l’Union Démocratique des Travailleurs du Niger (UDTN), et plusieurs Secrétaires généraux des syndicats affiliés à la centrale UDTN.

Le congrès de ce jeune syndicat intervient après la session du Conseil national de travail (CNT), cadre tripartite par excellence où toutes les questions sont débattues. Selon M. Abdou Souley, SG de l’UDTN, cette session a eu à se pencher sur plusieurs questions, notamment l’organisation des élections professionnelles afin de déterminer les centrales les plus représentatives. C’est pourquoi, dit-il, le SAEN n’aura pas un temps de répit après la tenue de son congrès. « Il sera appelée à installer toutes les représentations de sa structure » a indiqué le SG de UDTN.

En effet, à l’étape du présent congrès, le SAEN tâche d’abord, de faire le bilan des actions menées de la création du syndicat à aujourd’hui, ensuite de conformer ses statuts et règlement intérieur aux contextes du moment, de réfléchir et de discuter sur la thématique posée (« contractualisation face au transfert de compétence, enjeux et perspectives »), de définir un cahier de charges pour les 4 prochaines années et enfin de mettre en place un nouveau bureau pour un mandat de quatre (4) ans.

Imprimer E-mail

Education