Maradi : Le ministre Tijani Idrissa Abdoulkadri procède au lancement du Bac professionnel et technique, session 2019

Cette année, Maradi compte 12.301 candidats au baccalauréat toutes séries confondues, 25 centres, 28 jurys dont 13 dans la ville de Maradi. De ces candidats, les filles représentent 22% contre 78% de garçons. Au plan national, se sont 64.190 candidats toutes séries confondues. S’agissant Particulièrement du BAC professionnel et technique, les candidats sont au nombre de 3822, dont le tiers est constitué de jeunes filles.

C’est le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tijani Idrissa AbdoulKadri qui a procédé hier matin au lancement des examens du BAC technique au Niveau du lycée Technique de Maradi. Aussitôt, le ministre et sa délégation se sont rendus à Safo pour, dit-on, voir les conditions du démarrage de ces examens.

Le ministre a indiqué que leur présence s’inscrit dans le cadre de la supervision des examens du Baccalauréat de manière général, mais particulièrement du baccalauréat technique et professionnel. Il a rappelé que cet examen est extrêmement important dans le système éducatif dans notre pays. Pour lui, le changement, la transformation, en un mot, le progrès de notre pays, passe par la promotion de l’éducation et notamment de l’enseignement technique et professionnel.

Concernant les candidats au BAC professionnel et technique, le ministre Tidjani s’est réjoui du fait que le tiers des candidats sont des filles. « Nous sommes venus et nous avons relevé que comme à son habitude, le gouvernement a pris toutes les dispositions matérielles, humaines et didactiques » a-t-il dit. Il a affirmé que toutes les conditions sont réunies pour un bon déroulement de ces examens, et émis le vœu de voir ces examens se dérouler dans le respect des dispositions légales par les candidats, le jury, les surveillants et les correcteurs.

Face aux candidats qu’il a rencontrés aussi bien au lycée technique de Maradi qu’au C.E.S de Safo, le ministre Tijani Idrissa Abdoulkadri s’est tout d’abord réjoui du déroulement normal de l’année. Il a indiqué d’être venu pour les encourager, les soutenir et attirer leur attention sur l’importance qu’accorde le gouvernement à ces examens. « Nous souhaitons que les choses se passent dans les règle de l’art, que toutes les dispositions réglementaires et légales soient respectées » a-t-il soutenu. C’est pourquoi il a demandé à tous les candidats de compter sur leurs propres capacités.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

11 juillet 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education