Remise de matériels à l’Ecole Nationale de Santé Publique Damouré Zika de Niamey : Renforcer et améliorer la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a remis le 7 juillet dernier un don d’équipements informatiques, d’ouvrages et d’un groupe électrogène à l’Ecole Nationale de Santé Publique Damouré Zika de Niamey. C’est le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara qui a réceptionné ce don des mains de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Moeti Matshidiso.

Le don composé d’ordinaires, de tablettes, d’un routeur, d’un groupe électrogène et de 479 ouvrages est destiné au renforcement des capacités du personnel, des élèves et étudiants de l’Ecole Nationale de Santé Publique Damouré Zika de Niamey. Peu après avoir réceptionné ces équipements, le ministre de la Santé Publique a exprimé sa reconnaissance à l’OMS, pour les apports multiples, multiformes et continus qu’elle apporte pour l’amélioration de la santé des populations nigériennes. Dr Idi Illiassou a indiqué que cet important appui en matériels permettra de renforcer le dispositif pédagogique de l’ENSP pour la qualité de l’enseignement et l’apprentissage. Ce qui, dit-il, cadre parfaitement avec les objectifs du programme de la renaissance initié par le Président de la République, dans son volet santé.

Le ministre de la Santé Publique a rappelé qu’il y a un peu plus de 2 ans, la bibliothèque de l’ENSP Damouré Zika a été baptisée du nom de la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Moeti Matshidiso. C’est dire que cet établissement a déjà bénéficié d’autres appuis de cette institution. Le ministre Mainassara cite entre autre l’appui en supports pédagogiques et informatiques, en véhicule de supervision, etc.

Pour sa part, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique a précisé que le Niger comme l’ensemble des pays de la région est résolument engagé dans la formation des personnels de santé de qualité. Or, cette formation de qualité ne peut pas se faire si les apprenants ne bénéficient pas d’un accès facile aux sources d’information tant anciennes que nouvelles. C’est dans ce cadre que l’Organisation Mondiale de la Santé, qui est à la fois une institution qui publie et utilise les sources d’information pour son fonctionnement et pour la prise de décisions, a pris l’engagement de soutenir la Bibliothèque de l’ENSP. « Il y a aujourd’hui un important fond documentaire soutenu par le numérique. Pour accéder à cette masse d’information numérique, chaque bibliothèque devrait être dotée en équipements informatiques et ouvrages » a déclaré Dr Moeti Matshidiso.

« Lematériel informatique constitué de 7 ordinateurs, 10 tablettes, d’un routeur, d’un groupe électrogène ainsi que 479 ouvrages que nous vous remettons ce jour permettront tant au personnel de la bibliothèque, aux enseignants qu’aux usagers d’avoir un accès continue et de qualité aux grandes plateformes d’information comme Hinari et Research4Life soutenues par l’OMS et les agences des Nations Unies» a dit Dr Moeti Matshidiso.

Yacine Hassane

11 juillet 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education