Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM) : Journée événement de la filière Arts du spectacle

UAM Arts et spectaclesLancée il y a trois ans, la filière art du spectacle du département lettres, arts et communication de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, pilotée par Pr Antoinette Tidjani Alou, porte déjà des "fruits". En témoigne la cérémonie de remise de diplômes, des spectacles, organisés le 27 janvier dernier, en marge d’une formation en critique d’art à l’attention des professionnels du domaine. C’était en présence du ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, Porte-parole du Gouvernement, M. Assoumana Mallam Issa.  

À l’initiative du département Lettres, Arts et Communication de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, des journalistes, communicants, cadres culturels, programmateurs culturels, directeurs de maisons de culture ont bénéficié d’une formation modulaire en critique d’art du 25 au 31 janvier 2017. En marge de cette formation, une journée événement de la filière Art du spectacle a eu lieu, vendredi dernier. Une journée riche en activités avec la présentation des résultats d’une   recherche menée par des étudiants, portant sur les artistes de Niamey, la remise de diplômes de licence en Art du spectacle, la projection de films réalisés par les étudiants, des spectacles de conte, danse, théâtres, conçus, mis en scène et présentés par les étudiants.

Des mémoires des master2, et des doctorats sont également en cours au niveau de cette jeune filière. « L’université Abdou Moumouni prend très au sérieux sa responsabilité pour le développement d’un enseignement supérieur innovant, pertinent, et de qualité, permettant de répondre aux besoins réels du Niger dans tous les domaines », s’est réjoui le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte-parole du Gouvernement, M. Assoumana Mallam Issa. Aussi, le ministre salue l’initiative de l’Université Abdou Moumouni qui, souligne-t-il, «donne l’exemple en investissant des dizaines de millions de francs CFA dans ce secteur important qui vise la professionnalisation des acteurs et cadres de la culture et des arts au Niger et au-delà ».

Une initiative qui porte déjà des fruits, que le public qui a fait le déplacement de la faculté des lettres et sciences humaines pour la matinée et la soirée de la journée événement a appréciés. Il y avait au programme, le court métrage le « Rejet » d’Ibrahim Yacouba Oumarou, la création chorégraphique "Barba" d’Imadan Barba, "la petite orange de ma mère", une pièce écrite, mise en scène et jouée par Mamane Malam Issoufou Zeinabou, le conte théâtralisé « Et si… », de Bakabé Moumouni, et la pièce « Tous Bas… Si Bas… » de Koulsy Lamko, avec la mise en scène et l’encadrement des Licence 3 art du spectacle. Des œuvres et des prestations qui ont révélé des artistes, réalisateurs, … De jeunes talents qui donnent des raisons de croire en eux, surtout si la promesse du ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation

Sociale M. Assoumana Malam Issa concernant l’ouverture prochaine d’un institut de beaux arts et d’autres appuis pour les artistes se concrétise.

Souley Moutari(onep)

1er février 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education