Orange Money 300%

40ème session des comités consultatifs interafricains du CAMES : Plusieurs de nos chercheurs promus rdont six professeurs titulaires...

Niamey a abrité les assises de la 40ème session des comités consultatifs interafricains du CAMES du 09 au 18 Juillet 2018. Une session au cours de laquelle, quelques 500 candidatures ont été examinées pour la passation au grade supérieur du Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement supérieur. (CAMES). Apres Dix jours d’intenses travaux, la liste des promus a été publiée le 19 Juillet dernier

Le Niger a enregistré des résultats satisfaisants au regard du nombre des candidatures présentées par le comité National piloté par l’ancien recteur de l’UAM Professeur HABIBOU Abarchi.

Ainsi, l’université de Niamey a engrangé : 6 nouveaux Professeurs titulaires, 8 Maîtres de Conférences, un Maître de recherches et 14 -assistants.

L’université de Tahoua a enregistré deux Maitres assistants ; l’université de Zinder : trois maitres Assistants et deux Maitres de conférence ; l’université de Diffa : deux Maitres Assistants.

Parmi les enseignants de l’université de Niamey promus au rang de Professeur titulaire, figure l’enseignant de philosophie de la faculté des lettres et sciences humaines, M. Mounkaila Abdo Serki. Il devient ainsi le premier nigérien à occuper ce titre dans cette discipline.

A cette heureuse occasion, ce dernier n’a pas manqué de manifester sa satisfaction.

« Mon inscription (par le CAMES) sur la liste d’aptitude aux fonctions de Professeur titulaire de philosophie (spécialité : esthétique, philosophie de l’art et de la culture) m’offre l’agréable. occasion de rendre grâce à Dieu et de remercier toutes les bonnes volontés qui ont contribué à ce succès »a t-il écrit sur sa page facebook.

Il a par la suite remercié tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à sa formation de l’école primaire au professorat.

Par ailleurs, le professeur a annoncé que cette promotion n’est que le commencement d’un combat au service de la jeune génération.

« Loin d’être la fin du combat, cette consécration est au contraire le début d’une nouvelle bataille, notamment au service de la jeune génération, future gardienne de la Cité, que nous devons contribuer à préparer pour valablement assumer son rôle » conclut-il.

Dans la foulée, Le professeur Tandina Ousmane Mahamane, ancien doyen de la faculté des lettres et sciences humaines élevé par le CAMES au le titre de chevalier des palmes académiques, la plus grande distinction du CAMES.

En mars denier, pour mémoire, la même distinction a été attribué à sa collègue de la faculté des sciences et techniques, Mme SIDIKOU RAMATOU DJERMAKOYE, à Ouagadougou, elle aussi Professeur titulaire.

Aussi, se rappelle- t- on, le 15 novembre 2017, le professeur Talfi Bachir a honoré le Niger au 18éme concours d’agrégation duCAMEStenuàYaoundé dans la capitale Camerounaise, en devenant le premier professeur Agrégé en droit Privé.

Toutes ces prouesses enregistrées par l’enseignement supérieur de notre pays, vont de pair avec le programme de la renaissance culturelle du Président de République son Excellence ISSOUFOU Mahamadou. Un programme qui lui a valu la plus grande distinction du CAMES.

Omar Moustapha

23 juillet 2018
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Education