Orange Money 300%

Fin de formation de la 5ème promotion du Centre des Métiers du Cuir et de l’Art du Niger (CMCAN) : 100 apprenants reçoivent leurs parchemins dans six métiers

Le ministre des Enseignements professionnels et techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri a présidé hier après midi au Centre des Métiers du Cuir et de l’Art du Niger (CMCAN), la cérémonie de remise de diplômes aux apprenants de la 5ème promotion en fin de formation. Ils sont au total 100 apprenants issus de toutes les régions du Niger, dont 22 filles et 78 garçons qui ont été formés dans 6 métiers à savoir, la Tannerie, la Maroquinerie, la Botterie, la Gainerie, la sculpture en os et cornes et la Batik.  

Dans son mot de bienvenue à l’occasion de cette cérémonie, le Directeur général du CMCAN, M. Gonimi Amadou, a rappelé qu’après deux années d'interruption de ses activités, le Centre renoue avec une de ses missions, celle d'assurer la formation des apprentis dans le domaine de l'artisanat et cela grâce à la volonté affirmée des autorités d'engager la spécialisation de la jeunesse. Lors de cette cérémonie consacrée pour la fin de la formation en apprentissage de la 5eme promotion, le DG du Centre a indiqué que les 100 jeunes dont 22 filles et 78 garçons scolarisés et non scolarisés âgés de 14 à 25 ans ont été recrutés dans les huit (8) régions du Niger. « Ces jeunes apprentis ont été formés dans six métiers à savoir (15) en tannerie, (20) en maroquinerie, (20) en Botterie, (15) en gainerie, (10) en sculptures os et cornes et (20) en batik avec un volume horaire de 720 heures démarré en février 2018 ».

Selon M. Gonimi Amadou, le Centre des Métiers du Cuir et d'Art du Niger (CMCAN) inscrit son action dans la politique salutaire et dynamique du Ministère des Enseignements Professionnel et Technique. « Comme vous pouvez aisément le constater, tous les moyens déployés pour permettre de mener à bien cette formation ont été entièrement financés sur le budget du Centre. Mais face à la demande grandissante et les charges liées à la restructuration, je saisis l'opportunité qui m'est offerte pour vous demander monsieur le Ministre, de bien vouloir renforcer davantage les capacités financières du Centre par une allocation plus conséquente de la subvention » a-t-il dit.

Le ministre des Enseignements professionnels et techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri a pour sa part, affirmé que la formation professionnelle est l’une des préoccupations majeures du Gouvernement de la 7ème République sous l’autorité de SEM Issoufou Mahamadou. «Notre pays a une population très jeune, lorsqu’on a une jeunesse comme la nôtre, celle-ci peut être un véritable vecteur de progrès et de transformation de notre pays. C’est le choix que le Gouvernement a opéré et c’est pourquoi il est en train de prendre toutes les initiatives tendant à créer des meilleures conditions pour offrir des lendemains meilleurs à notre jeunesse » a affirmé le ministre des Enseignements professionnels et techniques. Ces 100 jeunes qui constituent la 5ème promotion vont opérer dans un secteur extrêmement important, afin d’améliorer le domaine de l’artisanat qui constitue au Niger un secteur porteur. M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri a saisi l’occasion pour réitérer l’engagement et la détermination du Gouvernement à allouer des ressources supplémentaires dans la formation professionnelle et technique et offrir des véritables chances à la jeunesse.

Abdoul-Aziz Ibrahim Souley (Stagiaire)

06 juillet 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education