Forfait Albarka

Syndicalisme : 12ème congrès statutaire de l’USN sous haute tension

Image d'illustrationImage d'illustrationOuvertes, hier mardi 7 novembre 2017, à Agadez, les assises du 12ème congrès statutaire de l’Union des Scolaires Nigériens (USN) peinent à se poursuivre. Et pour cause, des heurts entre les participants.

Selon les échos en provenance de la capitale de l’Aïr, les travaux du 12ème congrès statutaire de l’USN sont suspendus en attendant le retour de la sérénité dans le rang des participants. Jusqu’en début d’après-midi du mercredi 8 novembre 2017, la tension était vive entre congressistes. Il aura fallu l’intervention des forces de maintien de l’ordre pour départager les différents groupes antagoniques, chacun cherchant à s’imposer par la force. D’après une source proche du congrès, les divergences étaient apparues aussitôt après la cérémonie  d’ouverture. A l’origine du problème, deux bureaux parallèles pour l’Union des Elèves et Etudiants des Ecoles Professionnelles et Techniques du Niger (UEPTN). Si le Comité Directeur (CD) de l’USN, maître de cérémonie de ce 12ème congrès statutaire, a tranché en faveur de l’un des deux bureaux de cette section qu’il considère comme légal et par conséquent détenteur du mandat règlementaire, le camp adverse qui ne manque pas de soutiens a refusé de boire la couleuvre. Jusque tard dans la nuit du mardi 7 et mercredi 8 novembre 2017, les antagonismes ne se sont pas dissipés. C’est ce problème de mandats qui serait amplifié jusqu’au lendemain entrainant une confusion avec le risque d’une bataille rangée entre les différents acteurs au congrès. Ce qui a conduit tout naturellement à l’intervention des forces de l’ordre pour éviter tout trouble pouvant aboutir à la suspension des travaux. Les travaux du 12ème congrès statutaire reprendront-ils ? Ou bien faut-il mettre une croix sur ces assises ? Autrement dit, seront-elles reportées à une date ultérieure ? Pour de nombreux observateurs, le rendez-vous d’Agadez n’est pas rattrapable. L’un dans l’autre, c’est un précédent grave qui vient là,  de se créer et qui va fortement entamer la crédibilité de la structure avant-gardiste de la Conférence Nationale Souveraine prise dans le piège des luttes de positionnement syndicales et politiques.

Rappelons que le dernier congrès statutaire de l’USN remonte à l’année 2015. Le 11ème de son histoire s’était tenu à Mirriah (Zinder) et il a vu la consécration de Soumana Housseini Sambo à la tête du Comité Directeur de la mythique structure des scolaires nigériens.

Oumarou Kané

09 novembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Education