Forfait Albarka

Evaluation des enseignants contractuels : le Ministère des Enseignements Secondaires dans la danse

 L’évaluation des enseignants contractuels initiée par le Ministre en charge de l’Enseignement Primaire, Dr Daouda Mamadou Marthé est en train de faire école.L’évaluation des enseignants contractuels initiée par le Ministre en charge de l’Enseignement Primaire, Dr Daouda Mamadou Marthé est en train de faire école.Même si celle envisagée dans les prochains jours par le Ministère des Enseignements Secondaires ne s’inscrit pas dans la même démarche, il faut dire que c’est le même objectif qui est visé, à savoir relever la qualité des enseignants et des élèves.

Dans une correspondance en date du 1er novembre 2017, le Secrétaire Général du Ministère des Enseignements Secondaires (MES), M. Mohamed Zeidane adressait une correspondance aux Directeurs Régionaux des Enseignements Secondaires (DRES) avec comme objet : Evaluation de la formation des Enseignants Contractuels. Dans celle-ci, il informait ces responsables régionaux d’une mission d’équipes constituées d’inspecteurs et conseillers pédagogiques de la Direction de la Formation Initiale et Continue (DFIC) ou de la Direction des Ressources Humaines (DRH) du MES. Ces missions sillonneront, à partir du dimanche 5 novembre 2017, les régions de Diffa, Agadez, Zinder, Maradi, Tahoua, Dosso et Tillabéry en vue non seulement d’examiner la chaîne d’organisation de la formation des enseignants contractuels mais également de suivre en situation de classe, contractuels formés et non-formés en vue d’une comparaison de pratiques pédagogiques. Le but de ces missions est d’évaluer les pratiques pédagogiques et de dégager des recommandations fortes en vue de leur amélioration, la finalité étant le relèvement de la qualité des enseignants et du niveau des élèves. Il faut noter ici que comme dans le cas de l’enseignement primaire, c’est le Projet d’Appui pour une Education de Qualité (PAEQ) qui appuie l’initiative.

Contrairement au ministère en charge de l’Enseignement Primaire où l’évaluation des enseignants contractuels a suscité colère et réprobation des syndicats enseignants, on n’enregistre aucun vent contraire à l’initiative du département ministériel de M. Sani Abdourahamane ; du moins pour l’instant. Rappelons que l’évaluation des enseignants contractuels du niveau primaire, au départ, objet de vives critiques et de rejet systématique par une bonne partie de la société civile, est aujourd’hui vivement saluée par une large opinion. D’autant que ses résultats ont révélé à la face du monde un pan essentiel de la gangrène qui est en train de pourrir le système éducation nigérien.

Oumarou Kané

06 novembre 2017
Source : La Nation

 

Imprimer E-mail

Education