Airtel Niger

Forfait Albarka

Agadez / Rentrée scolaire 2017-2018 : entre satisfaction et déception

Après les établissements du second cycle le 15 Septembre dernier, c’est au tour des établissements du préscolaire, primaire et collège d’enseignement général d’effectuer ce lundi 2 Octobre leur rentrée scolaire pour l’année 2017-2018. A Agadez, hier, lundi matin, élèves et enseignants ont repris le chemin de l’école. Les autorités régionales qu’accompagnent les responsables de l’éducation, les représentants des syndicats, de la société civile et du bureau des parents d’élèves ont sillonnés plusieurs établissements publics et privés pour constater le déroulement de cette rentrée.

Une rentrée bien préparée, selon les autorités

C’est le terme utilisé par le Secrétaire Général de la région d’Agadez qui a procédé au lancement de ladite rentrée. Après avoir sillonné plusieurs établissements, M. Adam ATTAHIR s’est confié aux médias : ‘’ C’est une rentrée pour les niveaux préscolaire, primaire et collège d’enseignement général. Nous avons fait le tour et on a constaté, de nous-même, l’effectivité de cette rentrée. Tout se déroule normalement. On peut d’ores et déjà se réjouir du fait que l’Etat a pris des dispositions en amont pour mettre les fournitures en quantité et en qualité à la disposition des élèves, des enseignants et de tous les encadreurs. C’est véritablement un motif de satisfaction pour nous. C’est une rentrée effective et bien préparée’’.

Le Secrétaire Général de la région d’Agadez n’a pas manqué de lancer un appel en ces termes : ‘’ A l’ endroit d’abord des parents, nous leur demandons d’être beaucoup plus regardant sur la scolarité de leurs enfants. Nous les invitons à prendre leurs responsabilités par rapport aux actes que leurs enfants posent. A l’endroit des enseignants et des encadreurs, nous les invitons à faire leur travail et à prendre soin de tous les moyens déployés par l’Etat. Il faut que les gens comprennent que notre pays a consenti d’énormes sacrifices pour que cette rentrée soit effective. L’Etat a acheté des fournitures en qualité et en quantité pour que les établissements fonctionnent normalement. Nous souhaiterons à ce que tous ces gens-là prennent soin de tous ce matériel là et qu’ils aillent à l’essentiel, c’est-à-dire le travail’’.

Au niveau des responsables de l’éducation aussi, c’est la satisfaction. Selon le Directeur régional de l’enseignement primaire d’Agadez, M. Sani KANE, ‘’ cette année, au titre de l’enseignement primaire, la rentrée scolaire s’est bien déroulée au niveau de la région d’Agadez, puisque le matériel requis a été mis en place. Nous avons reçu les fournitures scolaires en quantité suffisante. C’est l’occasion de remercier le gouvernement de la 7ème République à travers notre Ministre de l’enseignement primaire qui s’est donné corps et âme pour que cette rentrée scolaire soit effective’’.

Parlant d’effectifs, le Directeur régional de l’enseignement primaire d’Agadez donne les chiffres : ‘’ Au niveau de la région, nous avons plus de 3000 enseignants et un effectif de 23000 élèves. Vous avez vu avec nous les enseignants étaient sur place, les enfants étaient très contents et les cours vont démarrer bientôt’’. Même son de cloche au secondaire où on parle d’une rentrée effective. Pour le Directeur régional des enseignements secondaires d’Agadez, M. Bra AYOUBA, ‘’ cette deuxième rentrée au niveau du secondaire s’est déroulée dans des bonnes conditions comme pour les établissements du lycée. On n’enregistre aucun problème. On a eu des fournitures en quantité et en qualité, les enseignants sont là et les élèves ont répondu, le reste est une question de gestion au quotidien. Au niveau de la région d’Agadez, nous n’avons pas d’arriérés de pécules, ni d’allocations. Donc, c’est le travail seulement qui nous attend. Il faut noter que nous avons un problème de sureffectif au niveau des centres urbains et là nous sommes en train de voir avec les autorités comment régler le problème. Cela fait plusieurs années que nous n’avons pas bénéficié de salles des classes’’.

Un manque de volonté des autorités, fustige la société civile

D’après le constat de la société civile qui a accompagné les autorités régionales dans différents établissements scolaires de la commune d’Agadez, la rentrée 2017-2018 n’est pas bien préparée. Lawaly OUDOU, acteur de la société civile confie au journal « La Nation » : ‘’ Notre premier constat est au niveau des fournitures scolaires. On nous dit que c’est suffisant pour couvrir l’année. En toute franchise ce que nous avons vu est loin d’être suffisant pour couvrir l’ensemble des besoins de la région. Il faut se dire la vérité en face. Pour nous, acteurs de la société civile, après toutes ces visites avec les autorités, nous disons tout simplement c’est une rentrée politique’’. Lawaly OUDOU poursuit ‘’ Il y a un manque de volonté de la part des autorités. On ne peut pas comprendre que c’est à la veille de la rentrée qu’on va réceptionner les fournitures au niveau de la région. Agadez est vaste. Quand est ce qu’on va les acheminer vers les coins reculés dans le désert et le massifs de l’Aïr et le dispatcher au niveau des inspections. Nous le disons, c’est une mauvaise volonté de la part des autorités qui n’ont pas bien préparée cette rentrée scolaire 2017-2018. Au primaire, les enseignants ne sont pas payés, et avec le problème de résiliation des contrats des enseignants contractuels, quel sera le sort des élèves qui vont se retrouvés sans enseignants. Je vous dis il y a beaucoup des problèmes qu’on cache a la population’’.

Comme on peut le constater l’effectivité de la rentrée scolaire est diversement appréciée par les acteurs de l’école dans la région d’Agadez.

Issouf Hadan (Agadez)

03 octobre 2017
Source : La Nation

 

Imprimer E-mail

Education