Forfait Albarka

Rencontre des membres du Gouvernement et des responsables des Centrales Syndicales : Le ministre d’Etat Albadé Abouba, Premier ministre PI, présente les résultats de l’évaluation des enseignants contractuels

Le Premier Ministre par intérim M. Albadé Abouba, a présidé, hier après-midi, dans la salle des Banquets de la Primature, une rencontre entre les organisateurs de l’évaluation des enseignants contractuels et les responsables en charge des Centrales syndicales. C’était en présence du ministre en charge de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, de celui de l’Enseignement Secondaire, du ministre de la Renaissance Culturelle, Porte-parole du Gouvernement, de celui de l’Emploi, du Travail et de la Sécurité Sociale, de la ministre en charge de la Fonction Publique et des différents responsables de Centrales Syndicales

Il s’agit à travers cette rencontre de partager avec les centrales syndicales, les résultats issus de l’évaluation des enseignants contractuels tenue du 15 au 16 juillet dernier afin d’apprécier ensemble la situation.

Dans son mot introductif, le Premier Ministre par intérim a déploré le fait que « malgré les avancées remarquables enregistrées dans le cadre de la mise en œuvre du programme décennal pour le développement de l’éducation, notamment dans la composante accès à l’éducation, grâce à la construction des salles de classe, le recrutement important des enseignants ou l’achat des fournitures scolaires, force est de constater que dans le domaine de la qualité de l’enseignement, le bilan n’est pas du tout reluisant ». En effet, a souligné M. Albadé Abouba, de nombreuses études aussi bien nationales qu’internationales ont mis en lumière les graves disfonctionnements de notre système éducatif lié, entre autres, au faible niveau des enseignants.

Le Premier Ministre par intérim a ensuite rappelé que le test effectué dans le cadre du dispositif IFADEM (Initiative Francophone pour la formation à distance de maîtres) fait ressortir que sur les 3177 enseignants évalués, 589 seulement ont obtenus les moyennes supérieures ou égales à 10/20 soit 18%. A la lumière de cette situation, très préoccupante, poursuit M. Albadé Abouba, les Ministères en charge de l’Education et de la Formation ont élaboré une feuille de route pour la restauration de la qualité axée sur l’enseignant comprenant plusieurs actions parmi lesquelles figure l’évaluation des enseignants contractuels craie en main. Une évaluation qui vise à diagnostiquer avec précision les faiblesses des enseignants afin d’élaborer et de mettre en œuvre un dispositif de formation adapté à chaque groupe de besoin. Il s’agissait au cours de cette évaluation de proposer des exercices relatifs au programme d’enseignement du premier degré en Français et en Mathématiques.

C’était, selon le Premier Ministre par intérim, l’occasion de mesurer le niveau de maitrise par les enseignants de ce qu’ils sont censés enseigner à leurs élèves. En prélude à cette évaluation, le Ministère de l’Enseignement Primaire a, dans un premier temps, entrepris un large travail de concertation avec les différents partenaires de l’école. C’est ainsi qu’une campagne de sensibilisation a été organisée sur toute l’étendue du territoire national. Après la phase d’étude et de contrôle des dossiers et des diplômes, la liste définitive a pu être établie et a permis l’organisation de l’évaluation des enseignants contractuels du 15 au 16 juillet 2017 sur l’ensemble du territoire national.

«Malgré quelques perturbations constatées dans certaines Régions, l’évaluation s’est bien déroulée à la grande satisfaction de tous les acteurs. Après la phase de correction, les résultats ont été centralisés au niveau du Ministère de l’Enseignement Primaire et ce sont ces résultats que nous avons portés à la connaissance des

responsables des centrales syndicales», a conclu M. Albadé Abouba

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)

11 août 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education