Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Message du ministre de la Santé Publique par intérim à l’occasion du lancement de l'Examen Unique de Certification en Santé, session de 2017 : 2.269 candidats de toutes filières confondues inscrits pour la session

Les épreuves théoriques de la session de 2017 de l'examen unique de certification en santé débutent ce matin dans les huit (8) régions du Niger. A cette occasion, le ministre de la Santé publique par intérim, M. Magagi Laouan, ministre de l'Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes a livré, hier, un message dans lequel, il a rappelé le but poursuivi à travers l'organisation de cet Examen qui, dit-il vise à garantir, dans l'espace CEDEAO, une meilleure santé aux populations tout en mettant l'accent sur l'offre des soins de qualité par un personnel compétent et motivé. Cette année, 2.269 candidats toutes filières confondues sont inscrits.

La session de 2017 constitue la 7ème édition qui couronne le long processus entamé par le Ministère de la Santé Publique depuis 2001a souligné le ministre Magagi Laouan. Il a rappelé que, c'est à l'issue de l'atelier sur l'harmonisation des programmes de formation, tenu à Kollo en Juin 2008, que le Ministère de la Santé Publique s'est résolument engagé à organiser chaque année un examen unique de certification en santé. « Le but poursuivi est de garantir, dans l'espace CEDEAO, une meilleure santé à nos populations tout en mettant l'accent sur l'offre des soins de qualité par un personnel compétent et motivé. Cela répond, du reste, aux vœux ardents exprimés dans le Programme de Renaissance II de SE. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat, qui accorde une place de choix au secteur de la santé », a déclaré le ministre de la Santé Publique par intérim.

Dans le cadre de la mise en œuvre des Plans de Développement Sanitaire (PDS) successifs et du Plan de Développement des Ressources Humaines (PDRH) 2011-2020, le Ministère de la Santé Publique avait entamé la réalisation de plusieurs réformes visant à améliorer la gestion des ressources humaines. Parmi ces réformes, a précisé le ministre, figure en bonne place l'organisation d'un examen unique de certification pour toutes les écoles de formation en santé au Niger. En effet, à cette date, « on dénombre vingt-huit (28) écoles et instituts de formation en santé répartis dans toutes les Régions du Pays. Malgré cette disponibilité d'établissements de formation, force est de constater qu'on est confronté à une insuffisance surtout qualitative des professionnels de santé. C'est pour remédier, entre autres, à cette insuffisance que la réforme a été entreprise et mise en œuvre », a souligné M. Magagi Laouan.

Le ministre de la Santé publique par intérim a en outre expliqué que, cet examen est organisé chaque année par une (1) Commission Nationale relayée par huit (8) commissions régionales. Ces commissions sont respectivement présidées par le Secrétaire Général du Ministère de la Santé

Publique et les Directeurs Régionaux de la Santé Publique. Chaque commission comporte en son sein les représentants de tous les ministères techniques concernés et les représentants des écoles et instituts publics et privés de formation en santé. En moyenne, deux mille (2 000) candidats sortent diplômés à l'issue de chaque session. Pour l'année 2017, quelque 2 269 candidats (élèves et étudiants), toutes filières confondues, sont inscrits. Le ministre Magagi Laouan, a, au nom du Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini, félicité les membres de la Commission nationale, ceux des commissions régionales ainsi que tous les responsables des écoles et instituts publics et privés de formation en santé pour les efforts fournis tout au long de l'année. Il a enfin souhaité que les résultats soient à la hauteur et mêmes meilleurs que ceux des années précédentes.

Seini Seydou Zakaria(onep)

07 août 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education