Forfait Albarka

Tahoua/Mission de travail à Tahoua, le ministre des Enseignements professionnels et Technique : Le ministre Tidjani Idrissa Abdoul Kadri procède au lancement des examens du BEP, session 2016-2017

Le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M. Tidjani Idrissa Abdoul Kadri, effectue une mission de travail à Tahoua où il a procédé, hier matin, au lancement des examens du Brevet d'Etude Professionnelle (BEP), session 2016-2017. Au plan national. Ce sont au total 3.354 candidats qui subissent les épreuves du B, dont 920 filles. Dans le tertiaire on enregistre 1.421 candidats dont 7.48 filles soit 52,64%, en industriel 1.933 inscrit dont 1.72 filles ce qui représente 8,90%.

Au titre de la région de Tahoua, on dénombre 171 candidats dont 143 garçons et 26 filles répartis dans 11 filières à savoir : agriculture élevage, bâtiment, construction métallique, mécanique auto, menuiserie bois, équipements et installations électriques, métreur-topographe, comptabilité, employé de commerce, employé de banque et transit douane.

En procédant à l'ouverture de la première enveloppe contenant les épreuves de français, le ministre des Enseignements Professionnels et Techniques, M Tidjani Idrissa Abdoul Kadri, a tout d'abord encouragé les candidats en leur transmettant les salutations des plus hautes autorités de la 7ème République qui font de l'enseignement professionnel l'une de leurs priorités.

En effet, a souligné M. Tidjani Idrissa Abdoul Kadri, le Président de la République s’est personnellement engagé à faire en sorte que ce sous-secteur de l'éducation connaisse un renouveau.

Il est à noter que le ministre Tidjani Idrissa Abdoul Kadri est accompagné dans ce déplacement du Gouverneur de la région de Tahoua, M. Moussa Abdourahmane, du Secrétaire de la région Harouna Assakale et de plusieurs cadres centraux et régionaux relevant de son département ministériel.

Au cours de la journée de dimanche, le ministre Tidjani Idrissa Abdoulkadri a effectué une série de visites au niveau des différents centres de formation professionnelle et technique où il est parti s'enquérir de la situation desdits centres. Ainsi, la délégation ministérielle s'est rendue successivement à la direction régionale de formation professionnelle, à l'antenne FAFPCA, au site de la direction régionale, au site du Centre de formation professionnelle et technique (CFPT), au site du lycée professionnel, au centre de formation au métier 1 et 2, et au collège d'enseignement technique CET2.

Toutes ces visites ont permis au ministre de l’Enseignement Professionnel et Technique de s'imprégner des difficultés rencontrées au niveau de ces centres qui sont entre autres : la question de l'électrification, d'adduction d'eau, de manque de formation des formateurs, et de finition de construction de bâtiments. Face à toutes ces difficultés relevées, le ministre Tidjani Idrissa a souligné la nécessité d'apporter des améliorations pour permettre à ce secteur de jouer pleinement son rôle de levier du développement de notre pays.

Abdou Abdourahmane, Onep-Tahoua

13 juin 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Education