Forfaitt-ORANGE-4G

Education

Interpellation du ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’innovation à l’Assemblée nationale : M. Yahouza Sadissou fait un diagnostic édifiant de la situation des Universités publiques du NigerLes travaux en séance plénière de la première session ordinaire au titre de l’année 2019 de l’Assemblée nationale se poursuivent à l’hémicycle de ladite institution. Au cours de la plénière du samedi dernier, les parlementaires ont interpellé le ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche de l’Innovation, sur la crise qui secoue les Universités publiques née des différents mouvements de grève observés par le Syndicat National des Enseignants Chercheurs et Chercheurs du Supérieur (SNECS). Dans son intervention, le ministre Yahouza Sadissou a expliqué aux parlementaires les causes de la crise et les issues qu’il faut entrevoir pour résoudre tous les problèmes. La séance plénière a été présidée par le président de l’Assemblée nationale, SE Ousseini Tinni, en présence du commissaire du gouvernement, M. Barkaï Issouf, ministre chargé des Relations avec les Institution.

Questions des députés, Lamido Moumouni, Laouali Mallam Moussa, Boulou Mamadou et Amina Balla Kalto à Monsieur le ministre l’Enseignement Supérieur, de la Recherche de l’innovation

«Objet : Interpellation sur la crise récurrente dans les Universités Publiques du Niger

Monsieur le Ministre,

Aujourd’hui, la crise qui secoue les universités publiques née des différents mouvements de grève observés par le SNECS a atteint son point de culminant avec près de 90 jours de grève. Alors que les cours avaient bien démarré avec une bonne disposition d’esprit des parties (enseignants-chercheurs et des autorités de la 7ème République), à bannir à jamais les retards dans l’enseignement supérieur, des difficultés mettant en cause le calme jusque-là observé, surgissent.

Imprimer E-mail

Education