Airtel Niger

Forfait Albarka

EDUCATION.

jeudi, 23 février 2017 23:14

Assainir l’école nigérienne

Eleves_Niger_2L’actualité de ces dernières semaines est en train de se cristalliser autour de l’école nigérienne, avec en toile de fond la qualité de l’enseignement dans nos écoles publiques. Ce qui est de bonne guère me diriez-vous, car c’est un débat qui intéresse les Nigériens de toutes les couches sociales, en ceci qu’il pose crument la question de l’avenir du pays vu sous l’angle de l’école. La passe d’armes à laquelle on assiste depuis quelque temps entre le Ministère en charge de l’Enseignement Primaire et certains syndicats du secteur de l’Education est assez révélatrice du malaise qui mine notre école.

Daouda Marthe La communauté internationale célèbre ce jour 21 février 2017, la journée internationale de la langue (JILM). Pour cette 18ème édition, le thème choisi est « vers des avenirs durables grâce à l’éducation multilingue». C’est en 1999 que  l’UNESCO a décidé d’instituer la JILM avec pour objectif de  rappeler à l’humanité que la langue maternelle est un réel facteur de développement socioéconomique et culturel.

Daouda Marthe sonnette alarme Education NigerLe jeudi 2 février 2017, le Ministre de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues nationales et de l’Education civique (MEN/A/PLN/EC), Daouda Mamadou Marthé, a animé un point de presse. Devant un parterre de journalistes invités pour la circonstance, il fait le point de la situation sur la qualité de l’enseignement au Niger qui laisse à désirer. Aussi a-t-il déroulé les mesures à prendre pour y remédier.

Tout d’abord, le Ministre de l’Enseignement primaire a fait la genèse de la déliquescence de la baisse de niveau unanimement constatée dans nos établissements scolaires. Selon lui, les raisons sont multiples. Entre autres, on peut noter :

Les étudiants et scolaires de Zinder ont célébré, jeudi dernier, à la Place des Martyrs, le 27ème anniversaire des évènements du 9 février 1990. C’est en effet à cette date que sont décédés trois étudiants de l’Université de Niamey suite à un mouvement de grève.

La commémoration de cet anniversaire a été marquée par une série d’interventions parmi lesquelles celles des responsables des organisations des étudiants et   scolaires de Zinder, les représentants de la société civile et des écoles professionnelles qui ont, tour à tour pris la parole pour apporter leur soutien moral aux familles des victimes et appelé les militants à la mobilisation pour exiger la satisfaction de leurs légitimes revendications qui se limitent à l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail et au paiement régulier de leurs bourses et allocations.

ECCAM OnepLes étudiants de l’Ecole de Comptabilité, de Communication, d’Administration et de Management (ECCAM), ont effectué vendredi dernier, une visite à l’Office National d’Edition et de Presse (ONEP). Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une série de visites initiées par l’ECCAM afin de faire découvrir aux étudiants l’environnement des entreprises publiques et privées de notre pays et garantir une formation de qualité à ses étudiants. La délégation des étudiants de l’ECCAM a été conduite par M. Marius Aweko, coordonnateur des Licences et Master dudit établissement.

Daouda Marthe sonnette alarme Education NigerIl urge d’agir pour sauver le système éducatif nigérien dont le sort est très préoccupant, surtout relativement à la baisse du niveau des élèves, a alerté le ministre de l'Enseignement Primaire, de l'Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l'Education Civique, M. Daouda Mamadou Marthé, lors d’un point de presse qu’il a animé hier. S’appuyant sur les résultats de plusieurs études, le ministre fait remarquer que cette situation a pour principale cause le niveau très bas de certains enseignants et leur manque de qualification.

 

Après un mot d’ordre de grève de 24 heures exécuté et un ultimatum de 48 heures de l'Union des Etudiants des Ecoles et Instituts de l'Enseignement Professionnel et Technique (UEIEPTN) au ministère de tutelle, les deux parties se sont retrouvées pour échanger et discuter sur dix (10) points contenus dans la plateforme revendicative de l’UEIEPTN du 19 octobre 2015. A l’issue des négociations, le ministère des Enseignements Professionnels et Techniques et son partenaire social se sont fort heureusement compris. Cette attente a été matérialisée par la signature d’un protocole d’accord hier dans l’après-midi au ministère entre le ministre en charge des Enseignements Professionnels et Techniques M. Tidjani Idrissa Abdoul-kadri, et le secrétaire général de l’UEIEPTN M. Nassirou Mounkaila.

Daouda Marthe sonnette alarme Education NigerIl urge d’agir pour sauver le système éducatif nigérien dont le sort est très préoccupant, surtout relativement à la baisse du niveau des élèves, a alerté le ministre de l'Enseignement Primaire, de l'Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l'Education Civique, M. Daouda Mamadou Marthé, lors d’un point de presse qu’il a animé hier. S’appuyant sur les résultats de plusieurs études, le ministre fait remarquer que cette situation a pour principale cause le niveau très bas de certains enseignants et leur manque de qualification.

Le tronçon de la Route Nationale n°1 (RN1) Diffa-Nguigmi était d’un confort surprenant. Nous l’avons pourtant délaissé pour prendre une brousse que le plus hardi des aventuriers hésiterait à pénétrer. Les passagers des véhicules 4x4, qui n’avaient pour toute précaution de sécurité que des gilets pare-balles individuels, s’angoissaient au fur et à mesure que le cortège s’enfonçait dans les labyrinthes d’une végétation dense, caractéristique des zones du Lac Tchad et de la Rivière Komadougou Yobé.

UAM Arts et spectaclesLancée il y a trois ans, la filière art du spectacle du département lettres, arts et communication de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, pilotée par Pr Antoinette Tidjani Alou, porte déjà des "fruits". En témoigne la cérémonie de remise de diplômes, des spectacles, organisés le 27 janvier dernier, en marge d’une formation en critique d’art à l’attention des professionnels du domaine. C’était en présence du ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale, Porte-parole du Gouvernement, M. Assoumana Mallam Issa.     

 

Page 1 sur 34