Economie

Les prix des céréales ainsi que de certains produits de rente connaissent une hausse générale sur les marchés. C’est en substance la principale conclusion que tire le Système d’information sur les marchés agricoles (SIMA) dans son bulletin mensuel des produits agricole n°257 du mois d’avril 2018. Plus spécifiquement les prix du niébé ont augmenté de 9% par rapport à leur niveau du mois de mars 2018. Les variations sont pour le souchet petit rhizome +8% ; le mil +6% ; le poivron séché +4% ; l’arachide coque, le sorgho et le riz local +3% chacun ; pendant celui de l’oignon enregistre une hausse de 10%. Toutefois, les prix moyens du riz importé et du souchet gros rhizome restent presque constants. Cette hausse des prix s’explique selon le SIMA par la réduction de leurs offres sur les marchés suivis.

Par rapport au mois d’avril 2017, le prix du niébé a connu une hausse de 32% ; l’arachide coque et le souchet petit rhizome +5% et le souchet gros rhizome +3%. Par contre les prix ont baissé de 11% pour le maïs ; l’oignon - 10% ; le sorgho -8% ; l’arachide coque -7% tandis que ceux du poivron séché et du riz (local et importé) sont restés presque constants. Comparés à la moyenne des cinq dernières années, le niveau des prix est en hausse de 26% pour le niébé, 15% pour le souchet gros rhizome, 7% pour le souchet petit rhizome, 5% pour le mil et 4% pour le sorgho. Cependant, ce niveau est baisse de 18% pour le poivron séché, 10% pour l’oignon, 9% pour le riz local, 8% pour l’arachide coque, 3% pour le maïs tandis que celui du riz importé demeure presque constant sur la même période.

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Economie