Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Evolution des prix a la consommation à Niamey en avril 2017 : Une hausse de 0,6% en avril par rapport à son niveau du mois de mars

Fruits-Niamey.Le niveau général des prix à la consommation, mesuré par l'Indice Harmonisé des Prix à la Consommation (IHPC), est marqué par une hausse de 0,6% en avril 2017 par rapport à son niveau du mois de mars rapporte l’Institut National de la Statistique (INS). Cette hausse du niveau général des prix est le résultat d'une augmentation des prix des produits composant les fonctions «Produits alimentaires et boissonsnon alcoolisées » (+1,4%), « Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants » (+0,6%), «Articles d'habillement et chaussures » (+0,1%), « Santé» (+0,3%), « Transports » (+0,1%), « Loisirs et culture » (+0,1%) et « Biens et services divers » (+0,1%).

ontrairement à avril 2016, le taux d'inflation est ressorti en Avril 2017 à +2,3%. En moyenne annuelle, le taux d'inflation s'est établi à +0,5% en avril 2017. Il se situe ainsi largement en dessous de la norme communautaire fixée à 3% maximum par la Commission de l'UEMOA dans le cadre du suivi des critères de convergence. Le niveau des prix des céréales non transformées est ressorti en hausse de 6,8% en avril 2017 par rapport à la même période de l'année dernière. Toutefois, cette hausse du niveau général des prix a été atté­ nuée par la baisse des prix des produits composant les fonctions notamment « logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles » à (0,1%) et « les meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer » à (­0,1%). 

Pour la fonction concernant les produits alimentaires et boissons non alcoolisées, la hausse des prix est essentiellement due au renchérissement des produits comme les légumes frais en feuilles (+21,7%), les agrumes (+17,5%), les légumes secs et oléagineux (+8,4%), les céréales non transformées (+6,7%), les légumes frais en fruits ou racines (+5,5%), les poissons et autres produits sé­ chés ou fumés (+3,8%), les laits infantiles et farines lactées pour bébé (+3,4%), les poissons frais (+3,2%), les ensembles confiture, miel, chocolat et confiserie (+2,3%), les farines, semoules et gruaux (+1,9%), le café, thé, cacao et autres végétaux pour tisanes (+1,2%), les pâtisseries, gâteaux, biscuits et viennoiseries (+1,1 %), les tubercules et plantain (+1,1%), la viande de mouton ou chèvre (+1,0%) et les pains (+0,5%). 

S'agissant des fonctions ayant contribué à la hausse du niveau général des prix, l'on peut retenir essentiellement l'augmentation des prix des produits suivants : les tabacs et stupéfiants (+0,5%), notamment la cola blanche (+2,3%), la bière (+1,9%), les articles d'habillement (+0,1%), les médicaments modernes (+1,1%) et traditionnels (9,6%), les produits pour l'entretien et les réparations des véhicules particuliers (+0,8%), les pièces détachées et accessoires (+0,3%), les livres scolaires et autres livres (+0,2%), les forfaits et circuits touristiques composites (+0,2%) et les prix des produits pour les soins corporel (+0,6%). Quant aux fonctions «Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles » (­0,1%) et « Meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer» (­0,1%) qui ont atténué la hausse du niveau général des prix, l'on a noté les prix des combustibles liquides (­2,3%) et des combustibles solides et autres (­0,4%), notamment le charbon de bois (­4,5%), les articles de ménage en textiles (­5,4%), le mobilier pour chambre à coucher et salle de bain (­0,5%) et les petits appareils électroménagers ou ménagers et réparation (­0,1%). 

Pour ce qui est des céréales non transformées, la hausse de 6,7% de leur niveau de prix en avril 2017, par rapport au mois précédent, est le résultat d'un renchérissement concomitant des prix du sac de 100 kg de mil (+18,3%), de maïs (+16,1%) et de sorgho (+13,4%). Ainsi, les prix de ces produits sont passés respectivement de 22.042 FCFA, 19.375 FCFA et 20.917 FCFA en mars 2017 à 26.083 FCFA, 22.500 FCFA et 23.722 FCFA en avril 2017. Par contre, le prix de sac de 50 kg de riz a connu un recul de 2,0%, en passant de 19.869 FCFA en mars 2017 à 19.476 FCFA en avril 2017. Enfin, pour les produits pétroliers à la pompe, les prix sont restés inchangés en avril 2017. Ils sont ainsi ressortis à 540 FCFA pour le litre d'essence super 91 sans plomb, à 538 FCFA pour le litre de gaz oil, à 649 FCFA pour le litre d'essence mélange et à 496 FCFA pour celui du pétrole lampant. 

Aïchatou Hamma Wakasso

23 mai 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie