5ème revue annuelle des reformes, politiques projets et programme de l’UEMOA : Le Niger gagne 9,54 points par rapport à 2018

Le président de la Commission de l’UEMOA, M. Abdallah Boureima a présidé, le 14 décembre à Niamey, l’ouverture des travaux de la 5ème revue annuelle des reformes, politiques projets et programme de l’UEMOA. Au cours de cette rencontre, la Commission de l’UEMOA a passé en revue, avec le gouvernement du Niger, les résultats et l’évaluation de la mise en forme de la reformes, politiques, programme et projets communautaire au Niger. L’ouverture des travaux a été marqué la présence de plusieurs membres du gouvernement et ceux de la Commission de l’UEMOA.

À l’ouverture des travaux, le président de la Commission de l’UEMOA, M. Abdallah Boureima a rappelé que conformément à la décision pertinente du Conseil des ministres du 19 décembre 2013, la présente revue politique a été précédée d’une revue technique sanctionnée par un mémorandum adopté par consensus et dont le compte rendu a été remis au Premier ministre. Au cours de la revue technique, « les équipes du Niger et la Commission de l’UEMOA, ont travaillé dans une ambiance emprunte de franche collaboration, de professionnalisme et d’objectivité. Je tiens ici à les féliciter et à les encourager pour la qualité des travaux et pour les conclusions pertinentes qu’ils ont livrées », a-t-il témoigné.

Le président de la Commission de l’UEMOA, s’est réjouie du fait que la revue au Niger a vu une bonne implication de tous les acteurs grâce à l’engagement personnel du ministre en charge des Finances matérialisée par les rencontres préparatoires tenues entre les experts sectoriels, les différents ministères et ceux du ministère des Finances en présence du représentant résident pour faire le point des recommandations de la dernière revue. Aujourd’hui, « la revue est à sa cinquième édition et des progrès significatifs ont été réalisés en termes de consolidation et de modernisation de l’exercice », a-t-il remarqué. « Je vous annonce qu’à l’issue de l’évaluation, il ressort qu’en 2019, le Niger affiche un taux de mise en œuvre de reformes de 74% contre 65% en 2018, soit une progression d 9% », a déclaré le président de la Commission de l’UEMOA.

Dans son mot de bienvenue, le ministre des Finances, M. Mamadou Diop a estimé que la tenue de cette revue constitue la preuve de la pleine adhésion de « nos Etats au processus d’intégration au sein de l’UEMOA. Elle témoigne également tout l’intérêt que le Niger accorde à l’intégration régionale entant que cadre approprié d’une croissance économique forte et durable de nos Etats en vue d’une amélioration des conditions de vie des populations de l’Union », a-t-il estimé. Il a ajouté que les autorités du Niger accordent une grande importance à l’intégration sous régionale en générale et au respect de critères de convergence de l’UEMOA en particulier.

En application de disposition de l’acte additionnel du 24 Octobre 2013, et de la décision du conseil des ministres 2013, « les Etats membres sont assujettis depuis 2014, à une revue annuelle sur la mise en œuvre de reformes de politiques, programmes et projets communautaires », a-t-il rappelé. C’est pour satisfaire à cette exigence, le Niger a accueilli du 21 au 24 octobre une délégation de la commission de l’UEMOA.

Par ailleurs, M. Mamadou Diop a noté avec satisfaction, que les résultats de la revue annuelle technique, édition 2019, conforte le gouvernement à plus d’un titre. « Notre pays affiche un taux moyen de mise en œuvre de reformes de 74,33% contre 64,79% en 2018 soit une croissance 9,54 », s’est-il réjoui. C’est pourquoi, le ministre des Finances salué les excellentes dispositions qui ont été prises au niveau technique par les différents départements ministériels et la Commission durant tout le processus pour l’atteinte des présents résultats.

Mamane Abdoulaye

24 décembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie