Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Le Niger crée les conditions d’amélioration de son classement 2017

Doing Busness NigerLe Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé et la Banque Mondiale, ont organisé, ce lundi 8 mai, à Niamey, une réunion d’échanges avec les représentants de ''Doing Business''. L’objectif était de dégager les voies et moyens qui doivent permettre au Niger d’améliorer son classement 2017 à travers une amélioration du climat des affaires. Pour rappel, le Niger avait fait un bond fulgurant à travers le rapport de 2017 en passant de la 176ème à la 150ème place.

Lors de la rencontre, l’opinion nationale et internationale a été informée sur les reformes déjà faites par le Niger afin d’obtenir un meilleur score lors du prochain classement Doing Business considéré comme le baromètre du climat des affaires dans le monde. Entre autres reformes annoncées par le ministre du commerce, l’on peut citer celle portant sur la création d’entreprises avec l’annulation du capital minimum qui était de 100.000 FCFA. A cela, s’ajoute la facilitation des formalités grâce à une fusion des procédures au niveau du Centre de formalité des entreprises, ce qui constituera un gain de temps pour les futurs chefs d’entreprises. Des futurs chefs d’entreprises qui ont également d’autres facilités à savoir le paiement de 10% des frais de branchement pour l’approvisionnement en eau, avec un échéancier qui s’effectuera en 3 paiements. Des facilités ont également été accordées concernant la fourniture d’électricité aux entreprises.

Les frais de notaires lors des transferts de propriété ont également été réduits avec en plus la réduction du délai de traitement des dossiers qui passe de 30 à 7 jours. La création et le fonctionnement effectif du Centre de Médiation et d'Arbitrage de Niamey constitue également un gage d’accélération des procédures de règlement des contentieux commerciaux. Le processus dérèglement des litiges commerciaux à travers la médiation et l'arbitrage.

Selon le ministre du commerce « Nous allons ainsi vers un environ économique qui est beaucoup plus serein. Notre souhait est que les contributeurs de ''Doing Business'' et les journalistes puissent collaborer aux efforts du Gouvernement, dans la mesure où les réformes n'ont de sens que si elles sont prises en compte par les opérateurs économiques et par la population ». Pour le Représentant résident de la Banque mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko a salué l’initiative du Niger d’inviter son institution à cette rencontre entre les différentes parties prenantes dans l’amélioration du climat des affaires au Niger.

Selon la Banque mondiale, Doing Business classe les économies de 1 à 190 par rapport à la facilité d'y faire des affaires. Une note plus élevée indique un environnement réglementaire des affaires plus favorable à la création et au développement d'entreprises locales. Le classement est déterminé en fonction des scores de distance à la frontière agrégés par rapport aux 10 thématiques Doing Business, qui sont elles-mêmes composées de sous indicateurs. La pondération par indicateur est la même. Doing Business prend en compte plusieurs critères à savoir : la facilité de faire des Affaires  la création d’entreprise, l’obtention d’un permis de construire, le raccordement à l’électricité, le transfert de propriété, l’obtention de prêts, la protection des investisseurs minoritaires.

G.A

10 mai 2017
Source :  La Nation

Imprimer E-mail

Economie