Forfait Albarka

Ouverture de l’Assemblée Générale ordinaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger : Faire une évaluation sans complaisance des activités menées au cours de l’année 2016

L’Assemblée Générale ordinaire de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN) a tenu ses travaux hier à Niamey. Au cours de ces assises, les participants ont eu, conformément à leurs statuts, à passer en revue les actions réalisées, à les apprécier, les évaluer et, au besoin, à les recadrer afin qu’elles atteignent la satisfaction des défis auxquels ce secteur fait face. C’est le ministre en charge du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette rencontre en présence des membres du Gouvernement, du président d’honneur de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger, du secrétaire général du Gouvernorat, des représentants des Organisations Internationales, du président de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Niger, des membres de l’Assemblée Consulaire Nationale et de plusieurs invités.

Dans son discours d’ouverture, le ministre en charge du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé a donné des indications précises sur les mesures prises et les réformes entreprises dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires. Il s’agit, entre autres, en matière d’exécution de contrat, de la création et l’opérationnalisation du Tribunal de Commerce de Niamey et du Centre de Médiation et d'Arbitrage de Niamey (CMAN) ; en matière de création d'entreprises, il s’agit du recours facultatif aux notaires lors de la création d'une SARL à travers l'institution d'un modèle de statuts types disponible sur les sites www.ccian.ne et www.mde.ne; de la réduction des frais de prestation de la Maison de l'Entreprise de 11000 FCFA à 6000 FCFA ; de la suppression du coût de publication des avis de constitution de sociétés (50.000 FCFA), en cas de publication en ligne et celle du droit de timbre de 1500 FCFA pour l'immatriculation au Numéro d'Identification Fiscal (NIF) ; de la suppression du coût d'enregistrement des statuts lors de la création d'une société (7 500 FCFA), et la mise à la disposition du CFE d'un greffier avec pouvoir de signature pour l'inscription au RCCM et d'un agent du fisc avec pouvoir de signature pour l'enregistrement des statuts de constitution de société ; en matière d'octroi de permis de construire, il y a la reprise des travaux de la commission d'octroi de permis de construire, la délégation de signature des autorisations de construire au premier vice-président de la Mairie, et l’accélération du traitement des demandes de raccordement à l'eau (SEEN).

Au plan des infrastructures économiques, M. Sadou Seydou a cité la construction du Grand Marché de Maradi et celui de Zinder ; le désenclavement des sites de production et des centres de commercialisation de nos produits à travers l'important programme de réalisation des pistes rurales ; le bitumage des routes principales et secondaires ; la construction en cours du port sec de Dosso et de la ‘’boucle ferroviaire Cotonou- Niamey- Ouagadougou-Abidjan.

Toutes choses qui, selon le ministre, ont permis à notre pays de gagner 10 points au classement Doing Business 2017, en passant de la 160ème à la 150ème place. M. Sadou Seydou a en outre invité la Chambre de Commerce à poursuivre et intensifier les actions d'information, de sensibilisation et de formation se rapportant à ces différentes réformes et mesures en vue de leur appropriation par nos opérateurs économiques et pour l'atteinte des résultats escomptés.

Auparavant, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger a rappelé que son institution a engagé, depuis plusieurs années, des actions majeures en matière de promotion et d'accompagnement du secteur privé afin de donner une impulsion nouvelle au monde des affaires, notamment la diversification de ses services et sa professionnalisation à travers une offre de prestations conceptualisée.

  1. Moussa Sidi Mohamed a enfin réitéré ses vifs remerciements à l'endroit du Gouvernement pour cette volonté politique manifeste de créer les conditions de l'épanouissement de leur compagnie consulaire. Pour sa part, le président de la circonscription consulaire régionale de Niamey a adressé une motion de remerciements à l’endroit du ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé pour sa constante disponibilité et son engagement permanent à soutenir et à accompagner les autorités consulaires ; au gouverneur de la région de Niamey pour la parfaite implication des opérateurs économiques dans les activités de la région ; au président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger pour les actions entreprises à travers la mise en œuvre du Programme de la mandature 2014-2018, pour la visibilité de leur institution et la prospérité des opérateurs économiques nigériens.

Aïchatou Hamma Wakasso (ONEP)

28 avril 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie