2ème édition du Forum National pour l’Autonomisation des Femmes et des jeunes (FONAF) : Un cadre d’échange d’expériences entre jeunes entrepreneurs

2ème édition du Forum National pour l’Autonomisation des Femmes et des jeunes (FONAF) : Un cadre d’échange d’expériences entre jeunes entrepreneursLe Palais du 29 Juillet de Niamey a abrité, du vendredi 19 au samedi 20 Octobre, la 2ème du Forum National pour l’Autonomisation des Femmes et des jeunes (FONAF). Cette année, l’édition est placée sous le thème, « Digital, moteur de la réussite ». La rencontre a vu la participation des dizaines d’entrepreneurs, majoritairement des jeunes femmes, grâce au concours de plusieurs partenaires, parmi lesquels le Ministère de l’Entreprenariat des jeunes, celui de la Jeunesse et de Sport, l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI) et d’autres institutions privées et publiques.

Le FONAF est une plateforme de rencontre des jeunes entrepreneurs nigériens et porteurs d’idées ; des jeunes qui aspirent à aller dans l’auto-emploi. Selon, la promotrice du forum, Hadiza Hamadou Maiga, « c’est aussi un cadre de rencontre avec des acteurs de la question de l’autonomisation des femmes et de l’entreprenariat des jeunes. ». C’est ainsi, qu’elle a félicité l’ensemble des femmes ayant participé massivement à la rencontre. D’après la promotrice du FONAF, les participants rentreront, au sortir de cette édition, chacun avec une attestation de participation.

« Voir des jeunes s’engager de la sorte, mieux encore des jeunes femmes en tête, est pour moi un réel motif de satisfaction. », s’est réjouis Ibrahima Guimba, Directeur de l’ANSI. Il a, de ce fait, vivement salué les initiatives d’entreprises des jeunes en plein essor dans les secteurs variés de l’économie. Ainsi, au-delà de l’exposition, ce forum est voué pour servir de cadre d’échange d’expérience entre les jeunes entreprenants. Cette dynamique de prise de conscience de la jeunesse à se mettre en œuvre pour jouer son rôle de fer de lance du développement de notre cher pays « prouve que vous avez fait vôtres, les visions du président de la République sur la jeunesse » a relevé M. Guimba. « Alors osez, nous serons là pour vous accompagner! » a-t-il réitéré. Cependant, dit-il, « le combat que nous menons contre la misère et la pauvreté, le combat que nous menons pour l’économie compétitive nous impose de bannir de notre comportement la complaisance, la désinvolture, la paresse. Il exige de nous l’esprit d’initiative, la curiosité, la créativité, l’innovation, le perfectionnement, la foi et l’ardeur au travail, l’audace pour promouvoir l’investissement à long terme. »

Mahamane Chékaré Ismaël (Stagiaire)

23 octobre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie