Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Télécommunication : Le mariage SONITEL-SAHELCOM ne doit pas échouer !

Sonitel Sahelcom Fusion 2016La SONITEL est créée le 20 mars 1997 par la fusion de la branche télécommunications de l'ex Office des Postes et Télécommunications (OPT) et de la Société des Télé- communications Internationales du Niger (STIN), La SONITEL est donc l'opérateur historique des télécommunications au Niger. Sa mission principale est d'assurer la fourniture des services et produits des télécommunications nationales et internationales sur toute l'étendue du territoire nigérien. 4 ans plus tard, la Société Sahélienne de Télé- communications SAHELCOM voit le jour le 20 décembre 2001 date de la privatisation de la SONITEL. SAHELCOM dévient la filiale GSM et Internet de la Société Nigé- rienne des Télécommunications SONITEL. Ces deux sociétés étaient donc toutes privatisées. Il a fallu l'année 2012 pour que l'Etat décide de les Nationaliser vu que leur privatisation n'a pas abouti à grand-chose. Le gouvernement du Niger s'est donc fixé d'autres objectifs. Des objectifs visant à reprendre les rênes de la télécommunication au Niger. Bien évidemment, cet état de fait n'est pas un hasard. Le secteur de la télé- phonie mobile rapporte gros aux différentes sociétés.

C'est une lourde tâche qui attend la nouvelle structure créée.

Si l'on prend les statistiques, la SONITEL détient en fin 2014 avec le téléphone fixe 155 490 abonnés soit 99,77 % de parts du marché, SAHELCOM comptait 237 421 abonnés à la téléphonie mobile en 2016 soit 3,91 %. Loin derrière le leader AIRTEL qui a 3,5 millions d'abonnés et 58,62 % de parts du marché, ORANGE à 1,67 million d'abonnés soit 27,5 % et MOOV une société plus ou moins stable au cours de ces dernières années détient 604 499 avec un pourcentage de 9,96%.

NIGER TELECOM né de la fusion SONITEL-SAHELCOM peut alors compter 392 911 abonnés pour le moment.

Malgré cette fusion, NIGER TELECOM reste encore loin derrière MOOV. En fait, pourquoi la première société de té- lécommunication du Niger en est venue à tomber si bas ? Parlons de gestion, vous savez bien qu'au Niger la majorité des sociétés étatiques fonctionnent avec le fameux PAC (Parents, Amis et Connaissances). Le personnel est recruté à base de connaissances et non pas par compétence. Du coup, les sociétés nigériennes d'Etat souffrent de ce handicap. Alors dans ce cas, comment peut-on parler de progrès ?

Le bon résultat qu'engrangent ces sociétés durant toutes ces années résulte d'un travail bien fait. Si NIGER TELECOM doit concurrencer les géants de la téléphonie mobile du Niger, il va falloir travailler selon les normes administratives c'est-à-dire en toute impartialité.

Yacouba Habiboulaye

25 mars 2017
Source : La Nation 

Imprimer E-mail

Economie