SIM Aminchi 0range

Fin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France Pari gagné pour le Niger : 23 milliards de dollars annoncés pour 17 milliards de dollars escomptés

Fin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France Pari gagné pour le Niger : 23 milliards de dollars annoncés pour 17 milliards de dollars escomptésFinalement, la Conférence de la Renaissance du Niger, tenue du 13 au 14 décembre 2017 à Paris, s’est conclue sous le sceau indélébile d’un succès éclatant. C’est l’histoire d’une belle moisson qui s’affiche comme un joli cadeau de fin d’année pour notre pays tout entier. En se rendant dans la capitale française pour y recueillir le soutien des partenaires techniques et financiers, ainsi que l’apport des investisseurs privés en vue de la mise en œuvre du PDES 2017­ 2021, le Niger misait sur une enveloppe globale de 17 milliards de dollars, soit plus de 15.000 milliards de francs CFA. A l’issue des échanges avec les partenaires techniques et financiers d’une part, et les investisseurs privés d’autre part, le résultat se passe de tout commentaire : 23 milliards de dollars annoncés pour 17 milliards escomptés !

Les deux journées d’intenses travaux dominés par des conciliabules et des plaidoyers, le tout soutenu par les allocutions du Président Issoufou Mahamadou et celles de ses homologues du Tchad et de la Mauritanie, ainsi que des explications claires et limpides apportées par des membres du gouvernement au niveau des sessions et des panels, ont permis de convaincre et de fixer les bailleurs de fonds de la pertinence de la vision de développement élaborée et prônée par le gouvernement, mais aussi de l’importance de soutenir sa mise en œuvre pour le bien­être du peuple nigérien. Pour leur part, les investisseurs privés en sont sortis confiants quant aux énormes opportunités d’affaires que leur offre le Niger

A 23 milliards de dollars, la cagnotte est carrément hors­bord. Mais, comme l’a dit le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, aussi bien dans son allocution d’ouverture que celle de la clôture de cette conférence axée sur le thème « Un Niger renaissant pour un peuple Prospère », c’est de tout mérite pour le peuple nigérien : « le peuple nigérien si résilient face aux adversités, mérite bien cela ! », a dit et redit SE. Issoufou Mahamadou.

L’annonce de cette bonne moisson a été faite par la ministre du Plan, Mme Kané Aïchatou Boulama, qui procé­ dait à la lecture du communiqué final résumant les résultats issus de la Table ronde des bailleurs de fonds sur le PDES et le forum des investisseurs. «Au total, les annonces et manifestations d’intérêt d’un montant global de 23 milliards de dollars US ont été enregistrées », a annoncé la ministre Aïchatou Boulama. Tonnerre d’applaudissements et intermède d’échanges de félicitations entre les membres de la délégation nigérienne. Comme l’a souligné la ministre du Plan en concluant la lecture du communiqué final, « ce niveau d’engagement assurant ainsi très largement la couverture des besoins de financement témoigne de la qualité et de l’excellence des relations d’amitié et de coopération entre le Niger et ses partenaires ».

Organisé par le gouvernement du Niger, en partenariat avec la Banque Mondiale et le PNUD, cette confé­ rence a brillé par la participation massive et remarquable des bailleurs de fonds et des investisseurs venus de tous les continents. Entre autres grand donateurs ayant décidé de soutenir la mise en œuvre du PDES, on notera la Banque Mondiale, pour 2,5 milliards de dollars, la BAD pour 1,2 milliards de dollars, l’Union Européenne pour 1 milliard d’euro. S’ajoutent également le Fonds Saoudien (200 millions de dollars), le fonds de l’OPEP (100 millions de dollars), le Fonds koweitien (75 millions de dollars), etc.

Peu avant la cérémonie de clôture, lors de la session consacrée à la proclamation des annonces et des manifestations d’intérêt des investisseurs privés, le ministre d’Etat Albadé Abouba, la ministre du Plan Aïchatou Boulama, la Représentante du PNUD au Niger, Mme Bintou Djibo, et Mme Soukeina Kane, qui représentait le Vice­président de la Banque Mondiale pour la Région Afrique, se sont tour à tour réjouis du résultat de la confé­ rence avant d’adresser leurs remerciements aux partenaires techniques et financiers et aux investisseurs qui ont décidé d’accompagner le Niger dans ses ambitions de développement. « La renaissance du Niger est en marche ! », a lancé Mme Kané Aï­chatou Boulama, véritable chef d’orchestre de l’organisation de cette conférence.

Procédant à la clôture de la Confé­ rence de la Renaissance, le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, n’a pas caché sa satisfaction. « Je me réjouis de constater que nous avons atteint les objectifs que nous nous sommes fixés. En effet, les annonces faites par les partenaires financiers et les investisseurs dépassent très largement les résultats escomptés. Cela traduit clairement l’engagement des partenaires techniques et financiers et des investisseurs à accompagner le Niger dans la mise en œuvre du PDES 2017­2021 pour faire de l’économie nigérienne une économie inclusive et très forte, tirée par un monde rural transformé grâce au niveau de l’électrification rurale, l’amélioration des rendements agricoles, le développement de l’irrigation privée, le renforcement de l’autonomisation de la femme, les opportunités d’emplois pour les jeunes », a souligné SEM. Issoufou Mahamadou

Pour le Président de la République, ’atteinte de tous ces résultats exigent du gouvernement des mesures renforcées pour améliorer sensiblement le climat des affaires et pour mettre en œuvre les différentes réformes économiques et financières prévues. « Je voudrais réaffirmer avec force la dé­ termination du gouvernement à tenir tous ses engagements », a assuré SEM. Issoufou Mahamadou. « Le Niger et son peuple si attachant ont une longue tradition d’accueil reconnue par tous. Aussi, le peuple nigérien vous attend les bras ouverts pour que vous apportiez votre contribution à sa renaissance et pour que vous l’accompagniez dans sa résilience face à tous les défis », a dit le Chef de l’Etat en s’adressant aux investisseurs privés. Après avoir réitéré ses vifs remerciements aux partenaires techniques et financiers ainsi qu’aux investisseurs privés, le Président de la République les a assurés de son engagement à veiller personnellement au suivi de la mise en œuvre des conclusions de cette conférence qui a été assurément un grand succès.

Assane Soumana, envoyé spécial

20 décembre 2017
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey

Economie