Forfait Albarka

Taux de croissance 2016 : Le Niger fait partie des 10 pays ayant eu le taux le plus élevé au monde

Aicha Boulama Kane Akinwumi Adesina Cette annonce a été faite par le Président de la BAD Akinwumi Adesina, lors d’un point de presse conjointement animé avec la ministre du plan du Niger le 26 septembre dernier à Niamey. Le point de presse a porté sur la coopération entre le Niger et la BAD ainsi que les voies et moyens pouvant permettre de la renforcer.

Lors de ce point de presse, le Président de la BAD a selon Le Sahel, félicité le Président de la République pour son leadership pour le Niger, pour l'Afrique de l'Ouest et pour l'Union Africaine. Akinwumi Adesina a également apprécié positivement le leadership dans de la lutte contre Boko Haram. Il a annoncé selon Le Sahel que malgré la baisse des prix des matières premières sur le marché international, le Niger a enregistré un taux de croissance impressionnant de l'ordre de 5,7%. En termes de perspectives, les prévisions sont également bonnes car le Président de la BAD a annoncé que ladite prévision de croissance au titre de l’année 2018 est de l'ordre de 6,7%.

Le président de la BAD a souligné depuis le début de la coopération entre le Niger et la BAD en 1970, l’institution financière africaine a investi 1,2 milliards de dollars dans le pays à travers plusieurs secteur notamment entre autres l’éducation, la santé et l’énergie. La BAD a réaffirmé sa volonté d’aider les autorités nigériennes à permettre une meilleure accessibilité de l’énergie aux populations nigériennes. A titre illustratif, le Président de la BAD a annoncé un investissement de 120 millions de dollars, dans le cadre de la réalisation du barrage de Kandadji qui ambitionne d’offrir au Niger 45.000 hectares de terres irrigables. L’exploitation des terres susmentionnées va permettre de produire 40.000 tonnes de céréales, 50.000 tonnes de cultures maraichères, et 10 millions de litres de lait. Une aubaine pour le pays et la sous-région. Dans le cadre du projet de la route transsaharienne, la BAD a également exprimé par la voix de son premier responsable sa participation à cet ambitieux projet.

Le clou du point de presse a été d’abord l’annonce du rehaussement de 47% du montant alloué par la BAD au Niger dans le cadre du Fonds Africain de Développement. M. Akinwumi Adesina a également annoncé selon Le Sahel, le financement de la ligne de transmission de l'énergie entre le Niger, le Nigéria, le Tchad et l'Algérie à hauteur de 200 millions d’euros. Pour permettre une meilleure coopération entre la BAD et le Niger, un bureau permanent de l’institution sera bientôt ouvert à Niamey avec l’approbation déjà acquise du conseil d’administration.  

Pour sa part, la ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama a rappelé les 5 axes de la vision d’Akinwumi Adesina concernant l’institution qu’il dirige à savoir « éclairer l'Afrique, nourrir l'Afrique, intégrer l'Afrique, industrialiser l'Afrique, et améliorer les conditions de vie des Africains ». Des priorités qui sont en harmonie avec la vision des autorités nigériennes.

Garé

29 septembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Economie