Forfait Albarka

Les journaux allemands dénoncent le scandale d’une entreprise française en Afrique (Areva)

Les journaux allemands dénoncent le scandale d’une entreprise française en Afrique (Areva)Depuis près de cinquante ans la sociéte français AREVA exploite de l'uranium au Niger. Une exploitation qui engendre de graves problèmes pour les populations sur place, dénoncés par la presse allemande cette semaine.

Un scandale "inexcusable", raconte le journal très orienté à gauche Neues Deutschland. Celui de l’entreprise français Areva, anciennement la COGEMA. Elle exploite notamment de l’Uranium au Niger "depuis 1968", raconte le journal. Il interroge Almoustapha Alhacen, président de l’organisation non-gouvernementale Aghir in man, "La protection de l’esprit". Une ONG qui se bat "contre la contamination de l’eau et des sols par les déchets radioactifs". Almoustapha Alhacen raconte comment les travailleurs sur place manipulaient l’uranium radioactif à mains nues au début de l'exploitation ! "On disait juste aux gens de se laver les mains avant de manger", raconte-t-il. Avant de poursuivre : "Entre 1998 et 2000 on a dénombré parfois plusieurs morts par jour".


Heureusement, depuis, face à la pression des ONG, les choses se sont un peu améliorées. Sur le papier en tous cas... Areva s’est engagé à nettoyer une partie des déchets radioactifs : "Mais rien n’a bougé depuis 2014", s’insurge Almoustapha Alhacen. "2600 employés d’Areva gagnent bien leur vie et ont une sécurité sociale. À coté des centaines d’autres ne gagnent que 30 euros par mois et ils n’ont accès, ni à l’électricité, ni à l’eau, en rentrant chez eux." 
Pour Areva tout va bien. L'entreprise a réussi à prolonger son contrat d'exploitation avec le gouvernement. Elle se bat simplement contre une hausse des impôts prévue sur son activité. De 5,5% à 12%.

25 septembre 2017
Source : http://www.dw.com/fr/les-journaux-allemands-d%C3%A9noncent-le-scandale-dune-entreprise-fran%C3%A7aise-en-afrique/a-40648153

Imprimer E-mail

Economie