Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Agadez/cure salée : les artisans retrouvent le sourire

Agadez/cure salée : Les artisans retrouvent le sourireImage d''illustation : des artisants agadéziensLa cure salée édition 2017 est prévue se tenir du 15 au 18 Septembre 2017 à Ingal région d’Agadez, chaque année ce grand rendez-vous accueille des milliers participants ; parmi eux les artisans qui trouvent une occasion pour exposer leurs produits. Cette année au village artisanale d’Agadez on se prépare pour être bien représenté, les artisans ont participé à plusieurs réunions à l’issue desquelles les différentes équipes qui vont représenter toutes les filières seront dégagées pour donner une image du monde artisanale à Ingall.

Des critères pour le choix des participants
Selon le secrétaire général du village artisanale, l’organisation est parfaite et les critères sont bien claires, M. Adou HAMATE confie au journal la NATION ‘’ Les artisans sont impliqués dans toutes les réunions de préparatifs de la cure salée, nous avons assisté a plusieurs réunions et on a eu d’amples information en ce qui concerne la tenue de ce grand événement annuel, chaque filière qu’il y’a ici au village artisanale sera représenter par six personnes’’ dit-il avant de préciser ‘’ Pour la sélection de six personnes pour chacune de filière on a mis en place des critères claires, il faut avoir des produits de bonne qualité car c’est une exposition au nom du village artisanale, nous avons dit aux délégués des différentes filières de ne pas mettre du sentiment dans le choix des six personnes’’.

Le secrétaire général du village artisanale d’Agadez nous confie ‘’ La cure salée c’est une occasion pour le village artisanale de faire la promotion des produits artisanaux et vendre aussi. La bonne image de notre village dépendra de la qualité des produits que les artisans sélectionnés vont présenter, c’est pour cela que nous avons tenue à discuter avec tous les artisans afin de dégager ceux qui vont bien nous représenter’’ dit-il avant de poursuivre ‘’ Nous avons informé tous les artisans intéressés de s’inscrire d’abord et après on va tenir une dernière réunion pour retenir nos participants et je vous assure , ils sont nombreux ceux qui se sont inscrit. Bientôt on se réunira pour déclarer les noms de ceux qui sont retenues pour les différentes filières’ ’et M. HAMATE d’ajouter ‘’ La cure salée n’est pas tout simplement une fête pour nous. On veut à travers l’événement faire un bon chiffre d’affaire, pour cela d’ailleurs les artisans qui seront retenues sont obligés d’aller avec des produits en quantité et en qualité’’.

Adou HAMATE secrétaire général du village artisanale d’Agadez confie au journal la NATION’’ Pour cette édition 2017 les artisans qui vont participer viendrons avec une innovation, on a des génies créateurs au village artisanale et ceux-là vont participer au concours. Je suis sûre qu’il vont relever le défi face aux artisans de l’intérieur du pays qui vont venir à Ingal’’ dit-il avant de soulever une inquiétude ‘’ Le seul problème qu’on rencontre est le suivant : nous lançons un appel aux organisateurs d’apporter une correction au niveau du concours produit artisanaux en plaçant des gens qui s’y connaissent pour le choix des lauréats, on ne peut pas comprendre que quelqu’un qui est technicien de l’élevage soit membre de jury d’un concours des produits artisanaux’’ conclut le SG du village artisanale d’Agadez.

Des artisans confiants
Ils sont nombreux les artisans qui sont décidés à participer à cette édition 2017. GHOUMOURTA est un artisan qui a une expérience de longue date, il confie au journal la NATION ‘’ Je sais que je serais retenu parmi ceux qui vont représenter la filière bijouterie, j’ai l’habitude de participer à tous les événements qui demandent une exposition des produits artisanaux. Pour la cure salée cette année j’ai des produits en quantité et en qualité’’ dit-il avant de poursuivre ‘’ Ici au village artisanale on reconnait mon talent, vous pouvez demander à mes jeunes frères, ils m’appellent maitre et je vous garantis que les ambassadeurs du village artisanale d’Agadez vont faire la différence à l’exposition et au concours.’’ Un autre nous montre ses produits ‘’ Regarder c’est des sabres bien faits et c’est un nouveau modèle bien fabriqué, l’année passée je suis allé à Ingall avec dix sabres seulement et j’ai tout vendu. Cette année j’en ai en quantité, la demande est grande chez les éleveurs peulhs et même Touaregs qui viennent de loin. Ils m’ont lancé des commandes cette année et Dieu merci je compte faire un bon chiffre d’affaire, ce n’est pas chaque jour qu’on a cette chance’’ dit-il.

Mme GHARFA fait partie de la filière de maroquinerie, elle nous confie ‘’ Nous avons des portefeuilles, des portes clés, des sacs et d’autres produits en cuir que nous allons exposer. Mais pas exposer seulement , disons que nous voulons vendre ‘’ dit-elle avant d’ajouter ‘’ Vous savez au niveau du village artisanale nous sommes confronté à une mévente, les clients sont rares et des événements comme la cure salée, c’est une occasion à ne pas manquer’’.

Au niveau de la filière teinture elles sont aussi prêtes et confiantes, en groupe elles nous confient ‘’ On a eu la chance de participer à plusieurs formations dans notre secteur, celles qui vont aller à la cure salée ne seront pas choisies au hasard, mais cela ne veut pas dire qu’elles sont les meilleurs ‘’ disent-elles, et la doyenne nous dis ceci ‘’ Les autres qui veulent aller vont le faire à leur charge, chacune aura sa chance pour aller essayer de vendre ses produits, nous souhaitons que cette grande fête se déroule dans des bonnes conditions et que les participantes seront bien hébergées et nourrit par le comité qui doit s’occuper d’elles’’.

HAMID lui est jeune artisans, il confie au journal la NATION ‘’ Moi je veux aller à titre personnel, c’est vrai les anciens ont l’expérience mais la différence aujourd’hui, nous les jeunes on a évolué et nous allons vers la modernisation de l’artisanat, la seul chose qui nous freine c’est le manque des moyens pour faire sortir nos produits à l’intérieur et l’extérieur du pays’’ dit-il. Notre jeune artisan a une force, il nous confie ‘’ Nous les jeunes artisans on a une force, c’est la créativité, on a des nouveaux modèles qui répondent aux temps modernes et je vous assure que je suis un touche à tout, les anciens sont souvent spécialisés dans une seule filière’’. HAMID poursuit ‘’ Avec mon père j’ai grandi dans un atelier de bijouterie mais je me suis intéressé à tout, même ce qui revient aux femmes la teinture, la maroquinerie ‘’ dit-il, et avec un sourire qui dégage sa fierté il continue ‘’ Je suis un artisan généraliste, et je suis un commerçant des produits artisanaux, je fabrique, je paye et je vends et crois-moi mon ami de la presse, à la cure salée je veux tisser des relations avec beaucoup de gens surtout les étrangers qui vont venir, déjà j’ai un contact avec les militaires américains basés à Agadez, ça va aller incha Allah’’ conclut le jeune artisan très confiant et déterminer à assister à la cure salée 2017.

En attendant, les différentes commissions sont à pied d’œuvre pour une parfaite réussite de cet événement qui est un carrefour de brassage entre divers cultures et une tribune de cohésion et de la consolidation de paix.

Issouf Hadan (Agadez)
13 septembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Economie