Forfait Albarka

Ministère des finances : Les partenaires techniques et financiers (PTF) en atelier d’information et de sensibilisation

Le Niger est un pays qui aspire au développement. Ce dernier ne peut se faire sans une gestion saine des finances publiques qui demande une participation de tous les acteurs concernés par la façon dont l’argent est géré. Le Niger n’étant pas un pays chauvin, reste ouvert aux partenaires techniques et financiers qui ne cessent d’apporter leur soutien à l’œuvre de construction.

C’est dans cette démarche que la Direction Générale de la Comptabilité Publique a organisé, le mercredi 30 août 2017, à l’hôtel Gawèye, un atelier d’information et de sensibilisation à l’endroit des Partenaires Techniques et Financiers(PTF), relativement aux enjeux qui ont motivé la mise en place d’un compte unique du trésor. Selon les explications données par le Directeur Général du Trésor, M. Issa Djibo, le compte unique du trésor se base sur le principe de l’unité de la trésorerie et participe à la réforme des finances publiques.

Les structures concernées par le compte unique du trésor sont : les ministres, les institutions de la République, les établissements publics nationaux, les collectivités territoriales et les projets publics sur financement extérieurs. Il faut le rappeler, le compte unique du trésor tire sa légitimité de l’article 29 de la loi 2012-09 du 26 mars 2012 et l’article 59 du décret 2013-083 /PRN/MF du 1er Mars 2013. Selon les dispositions de la loi, il ressort que « sauf dérogation accordée par décret, les organismes publics sont tenus de déposer toutes leurs disponibilités au Trésor Public » ; ou encore « tous les fonds publics, y compris les ressources extérieures mobilisées au titre des projets, sont déposés dans un compte unique du trésor public ouvert dans les livres de la BCEAO ».

De plus, de par les informations fournies par la direction générale du trésor et de la comptabilité publique, la mise en place du compte unique du trésor avait commencé en 2016 avec la signature d’une convention avec la BCEAO qui fixe les modalités de fonctionnement et de tenue du compte susmentionné. Au cours de cette réunion d’information et de sensibilisation, le Directeur Général du Trésor, M. Issa Djibo a donné des réponses édifiantes aux questions soulevées par le sujet du jour. Il a également assuré les partenaires techniques et financiers, de sa disponibilité à répondre à leurs préoccupations en ce qui concerne le compte unique du trésor.

Ali Cissé Ibrahim.

31 août 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Economie