Forfait Albarka

Le ciment de Dan Gote à Zinder : La phagocytose

Dan Gote Ciment ZinderDepuis quelques jours, les Zindérois ont constaté, avec étonnement, l’arrivée massive des centaines de gros camions transportant du ciment venu du grand voisin du sud. Lesquels appartiennent au richissime homme d’affaire Nigérian Dan Goté. Des camions chargés de ciment au Nigeria et déchargés quotidiennement à Zinder avec beaucoup de célérité.

Elh Abdoul Kadri dit Mai Dawa (un grossiste de Zinder) nous dit qu’il est l’un de ses principaux clients. Dan Goté a l’agrément des autorités nationales en vertu duquel il a désormais le monopole de l’importation du ciment au Niger. Il facilitera ainsi la tâche aux importateurs nigériens du ciment. Au lieu que ceux-ci aillent au Nigeria avec leur camion, dépenser beaucoup d’argent pour amener et vendre le ciment avec des prix pas toujours supportables par les clients ; non. Du Nigeria Dan Goté charge ses camions de ciment, et les amène jusqu’à Zinder. Les grossistes comme Mai Dawa, les détaillants comme Magagi Koboy et Ali Souley Oumar de Mouraf Plomberie achètent cash ou à crédit sur place, et revendent à Zinder principalement, à Diffa et Agadez. L’homme d’affaire Dan Goté a pour la circonstance ouvert à Zinder une représentation gérée par son équipe. Le ciment déchargé est vendu sur place ou acheminé dans les autres localités de la région et en direction des régions de Diffa et Agadez.

Le chef des grossistes en ciment de Zinder, Elh AbdoulKadri dit Mai Dawa trouve que c’est une bonne chose pour l’économie de la région et même du pays. Cela permet aux prix du sac et de la tonne du ciment d’être accessible aux clients même modestes. Surtout, depuis la résolution du problème d’eau à Zinder, le bâtiment connaît un normal essor. La ville de Zinder est sur les traces de celle de Maradi : le ciment gagne de plus en plus de terrain sur les bancos dans les constructions. L’autre gros avantage de l’arrivée du ciment de Dan Goté, c’est la création de nombreux emplois temporaires. Nombreux sont les ouvriers qui trouvent leurs comptes grâce au déchargement rapide même des camions.

Pourtant, ce monopole de l’importation du ciment par un étranger ne passe pas bien surtout pour les fameux convoyeurs de marchandises en provenance du Nigéria : Elh Nassirou Djibo dit Zaki ( un des chef de ses convoyeurs) dit qu’ils sont pénalisés ainsi. Eux qui importaient du ciment du Nigeria, avec cette nouvelle donne aucun opérateur économique nigérien ne peut plus transporter du ciment du Nigeria au Niger. Leurs camions sont cloués au sol au profil de ceux de Dan Goté. Sans savoir ce qui est conclu entre Dan Goté et le gouvernement nigérien, un beau jour nous avons comme tout le monde constaté l’arrivée massive à Zinder des camions de Dan Goté avec du ciment. Nous, les pauvres on nous a retiré le monopole du ciment en faveur d’un riche. Alors que le gouvernement doit faire le contraire : favoriser les opérateurs économiques nationaux, a dit amèrement dit ‘’Zaki’’.

Au niveau des détaillants, on se plaint de l’arrivée de ce ciment. Ali Souley Oumar de « Maraf plomberie » dit qu’ils sont obligés d’augmenter le prix du ciment : 105.000F coûte la tonne de ciment contre 95.000F à 100.000F avant. 5.500F le sac contre 3500F à 4.000fFavant. « Nous sommes obligés de gérer le mécontentement de nos clients à chaque fois. Les autorités doivent revoir cette situation en faveur de nous, les détaillants et nos clients »,dit-il.

Pour les détaillants et les clients, c’est le désenchantement. Le ciment n’est plus abordable à Zinder en ce moment. Ce qui réduira sensiblement le rythme de construction de nombreux chantiers à Zinder.

Malheureusement, nous apprenons qu’après le ciment, le prochain projet de Dan Goté à Zinder c’est des cubes aromes et des farines de blé.

Le processus de phagocytose de nos fragiles opérateurs économiques, l’étouffement progressif de l’économie régionale, la montée vertigineuse des prix de certains produits dont le ciment, de plus en plus insupportable par le consommateur moyen doivent être stoppée avant qu’il ne soit trop tard.

Amadou Mahamadou (Zinder)

15 août 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Economie