Forfaits Internet Aitel Niger

Forfait Albarka

Journée de sensibilisation sur le budget-programme : Gouverneurs, préfets et directeurs régionaux à l’école de la nouvelle reforme budgétaire

Reforme budgetaire NigerL’hôtel Soluxe de Niamey a abrité, hier, une session de sensibilisation sur le budget-programme destinée aux gouverneurs des régions, préfets des départements et directeurs régionaux du budget. Cette journée de sensibilisation s’inscrit est suite de la série de rencontre de sensibilisation entreprise par le ministère des Finances à l’attention de l’ensemble des acteurs nationaux concernés par la question budgétaire.

Le budget-programme est la résultante du vaste chantier de réformes des finances publiques décidées par l’Etat. L’organisation des journées de formation et de sensibilisation vise à éclairer tous les acteurs nationaux de la gestion des finances publiques pour une meilleure mise en œuvre desdites réformes. La cérémonie de lancement de la journée de sensibilisation destinée aux gouverneurs des régions, préfets des départements et directeurs régionaux du budget s’est déroulée sous la présidence du Secrétaire général du ministère des Finances, M Taher Hassane, qui avait à ses côtés la directrice générale du budget ainsi que plusieurs autres responsables centraux dudit Ministère. Dans son allocution d’ouverture, M Taher Hassane a fait la genèse du processus des différentes réformes dans le domaine de la gestion des finances au sein de l’UEMOA enclenchées dans les années 90 pour la mise en œuvre d’un cadre harmonisé.

Selon le secrétaire général du ministère des Finances, c’est en 2009 que l’organisation a mis en place un nouveau cadre de gestion des finances publiques avec de nouvelles directives portant sur les mêmes instruments que l’ancien cadre mais en y introduisant un changement radical dans le mode de fonctionnement et de gestions des administrations publiques. M Taher Hassane d’expliquer aux participants à la journée que le nouveau cadre de gestion des finances publiques repose sur un «basculement de la budgétisation selon la logique des moyens à celle allant dans le sens d’un recentrage des activités des services publics sur les résultats et la mesure de la performance». «La décision de passer du «budget de moyen» au «budget Programme» a été prise par les autorités nigériennes à la lumière des progrès enregistrés dans la modernisation des finances publiques » a dit le Secrétaire général du Ministère des Finances, avant d’indiquer que le présent atelier vise à sensibiliser les représentants de l’Etat au niveau des régions.

Cet atelier permettra ainsi aux participants de mieux comprendre les enjeux de la réforme et d’être édifiés sur leurs rôles et responsabilités pour la réussite de la réforme budgétaire engagée par le Niger, réforme s’inscrivant dans le cadre sous régional de l’UEMOA. M Taher Hassane leur a signifié qu’ils sont des acteurs incontournables de la préparation et l’exécution du Budget Programme soulignant que dans la chaine de gestion des dépenses publiques des changements importants doivent intervenir dans le sens d’une responsabilisation accrue des acteurs. « Le budget programme implique davantage de responsabilité de tous les acteurs à tous les niveaux », a-t-il affirmé. « La culture de la performance doit faire partie de la charte de gouvernance au plus haut niveau de l’Etat et les échelons administratifs et elle constitue une condition sine qua none des réformes», a conclu M. Taher Hassane.

Zabeirou Moussa(onep)

19 juillet 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Economie