Forfait Albarka

Projet d’oléoduc Niger-côté béninoise : Une délégation nigérienne en prospection au Benin

OLEODUC NIGER BENINSelon le site Actubenin.com, une délégation nigérienne conduite par le ministre du Pétrole Foumakoye Gado a séjourné à Cotonou du 13 au 15 juillet 2017 dernier afin d’évaluer les atouts que le Bénin offre pour la réalisation du projet de construction de pipeline du territoire nigérien jusqu’à la côte béninoise.

Actubenin.com affirme que le but du voyage de la délégation nigérienne est de Collecter des informations techniques en vue de la réalisation d’une étude de préfaisabilité pour le projet de construction de pipeline du Niger vers la côte Atlantique du Bénin. La délégation nigérienne a eu en terre béninoise plusieurs séances de travail avec des autorités béninoises, avant de visiter des sites et infrastructures qui doivent faciliter la mise en œuvre efficiente du projet. Actubenin.com affirme qu’en concurrence avec le Nigéria et le Tchad, le Bénin est pressenti pour le passage sur son territoire de pipeline que le Niger envisage construire, du site pétrolifère d’Agadem dans la région de Diffa vers la côte Atlantique.

On apprend également que la délégation nigérienne qui est venue à Cotonou sur recommandation de l’opérateur chinois (Cncp Np) a visité les Installations pétrolieres Onshores du champ pétrolifère de Sèmè, le Port autonome de Cotonou, le tank de Octogone Trading SA etc. Foumakoye Gado le ministre du pétrole du Niger a exprimé son entière satisfaction. Pour Foumakoye Gado, les visites effectuées ont permis de connaitre le serieux des atouts réels du Benin selon Actubenin.com. Des atouts qui se déclinent en termes infrastructurel, économique, sécuritaire, environnementale et commercial, etc…. « … Il sera peut-être question de les renforcer ou de les rénover. De toutes les façons, des techniciens reviendront pour une visite plus approfondie de ces sites. Cela peut induire des réductions de coût. Ce qui est un aspect important qui pourrait militer en faveur de l’axe du Bénin », a dit Foumakoye Gado dont les propos ont été rapportés par Actubenin.com.

Pour sa part selon Actubenin.com, le ministre béninois de l’Energie et des Mines Dona Jean-Claude Houssou a estimé que le Bénin est le port naturel du Niger. De plus selon le ministre, la tradition de coopération qui a toujours existé entre les pays doit être préservée. Il a assuré que Bénin est disposé à offrir toutes les facilités pour que ce projet soit une réalité en ce qui concerne la traversée éventuelle du territoire béninois.

Garé Amadou

18 juillet 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Economie