Installation du Consul Honoraire de Côte-d’Ivoire au Niger : SE Victor Akpro Akessé prend fonction

Niger-CILa coopération nigéro-ivoirienne vient de se renforcer davantage avec l’installation samedi 15 Juin, à Niamey, du Consul Honoraire de la Côte-d’Ivoire au Niger au cours d’une cérémonie parrainée par l’ambassadeur de Côte-d’Ivoire près du Burkina Faso et le Niger, SE Kapiélétien SORO et le Directeur Général des Affaires Juridiques et Consulaires, M. Laouali Labo, représentant du ministre en Charge des Affaires Etrangères. Cette cérémonie a été marquée par la présence des membres du gouvernement, de la Directrice de Cabinet Adjointe du Président de la République, des ambassadeurs et membres du Corps diplomatique accrédités au Niger, du gouverneur de la région de Niamey, une importante communauté ivoirienne vivant au Niger et de nombreux invités.

L’installation du Consul Honoraire de Côte-d’Ivoire au Niger est le fruit de la volonté des Chefs d’Etats des deux pays de renforcer la coopération bilatérale. M. Victor Akpro Akessé a désormais la lourde et exaltante mission de défendre ses compatriotes vivants ou de passage au Niger dans le respect strict des lois et règlements du Niger. Précédemment, Président de la Communauté Ivoirienne au Niger, l’homme d’affaires continuera comme il a toujours fait à aider ses compatriotes, à participer à renforcer les liens d’amitié historiques, de coopération et de fraternité entre les deux peuples.

Dans son intervention, l’ambassadeur de la Côte-d’Ivoire près de la République Burkina Faso et le Niger, SE Kapiélétien SORO a rappelé le rôle d’un Consul Honoraire. A ce sujet, il a dit que le Consul Honoraire est comme le mot l’indique, un titre honorifique auquel se prête une personnalité du monde des affaires, politique ou du secteur privé à représenter de façon honorifique un pays pour lequel il a de l’amour et de l’affection pour ses ressortissants. « Cette personnalité n’est pas un fonctionnaire de la fonction publique du pays qui l’accrédite » a-t-il précisé. Dans son rôle, le Consul Honoraire, « aura à défendre les intérêts des ivoiriens résidents ou de passage au Niger à travers toutes sortes d’assistance dont ils ont besoin en conformité à la Loi de la République du Niger. Il est, en quelque sorte, le prolongement de l’ambassade. Son choix traduit l’unanimité entre les deux pays à travers la confiance placée en lui », a-t-il expliqué.

A ce titre, le Consul Honoraire délivre des cartes consulaires ; recueille les dossiers ; traite en rapport avec l’ambassade et fournira des informations pour l’acquisition des pièces comme le visa, le passeport et l’enregistrement à l’état civil. C’est pourquoi M. Soro a souligné la nécessité d’une franche collaboration entre l’ambassade et le Consul Honoraire dans l’exécution de leurs tâches respectives.

Pour sa part, le représentant du ministre en charge des Affaires Etrangères, M. Laouali Labo, a indiqué que le Niger et la Côte d’Ivoire entretiennent de bonnes relations d’amitié, de fraternité et de coopération. Selon lui, les fonctions du Consul Honoraire sont déclinées au Chapitre III de la Convention de Vienne de 1963 qui distingue d’un consul plein exercice (fonctionnaire de l’Etat) de celui honoraire. M. Laouali Labo a ensuite assuré de la disponibilité du Ministère pour accompagner le nouveau Consul Honoraire dans ses nouvelles fonctions. Il a enfin salué le comportement exemplaire de la communauté ivoirienne vivant au Niger.

Fraichement installé, le Consul Honoraire de Côte-d’Ivoire au Niger, SE Victor Akpro Akessé a, dans une émotion à peine contenue, dit mesurer la lourde et exaltante mission qui l’attend notamment celle de s’occuper de ses compatriotes résidant ou de passage sur le territoire nigérien et de booster les relations économiques entre les deux pays. Il a exprimé son engagement à œuvrer au renforcement des relations d’amitié et de coopération fructueuse entre les deux peuples.

Mamane Abdoulaye(onep)

17 juin 2019
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer