Installation du Comité chargé de l’élaboration d’un document de politique extérieure en République du Niger Pour plus d’efficacité et de visibilité de notre politique étrangère

Ibarhim Yacoubou Diplomatie Niger 02Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigé­ riens à l’Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, a procédé vendredi dernier, à l’auditorium Sani Bako, au lancement des activités du Comité chargé de l’élaboration d’un document de politique extérieure en République du Niger. Ont pris part à cette cérémonie, les représentants du corps diplomatique, ceux des organisations internationales et plusieurs autres invités.

Dans son allocution prononcée à cet effet, le ministre en charge des Affaires Etrangères M. Ibrahim Yacoubou a souligné l’importance de la diplomatie qui, a­-t­-il dit, constitue un volet déterminant de l’activité gouvernementale dans notre pays. Sa conduite s’inspire d’une politique construite autour de principes cohérents et de moyens appropriés qui lui permettent d’atteindre les objectifs qui lui sont assignés, a­-t-­il relevé. C’est pour approfondir cette démarche que le gouvernement a dé­cidé de donner encore plus de contenu et de visibilité à sa politique extérieure en se dotant d’un document approprié, a expliqué le ministre en charge des Affaires Etrangères, avant de rappeler les attentes du gouvernement vis-à-vis des membres du comité chargé de son élaboration. "La diplomatie de notre pays s’ouvre de plus en plus et devient active et notre carte diplomatique s’est enrichie de nouveaux Etats qui étaient hors de nos cadres habituellement de coopération », a déclaré le ministre en charge des Affaires Etrangères.

Par ailleurs, souligne­-t-­il, la crise qui sévit au Sahel a placé le Niger au cœur du dispositif diplomatique sous régional, mais il est devenu aussi un acteur incontournable dans le traitement de certaines questions d’importance mondiale au regard des pays qu’elle concerne, de par sa position straté­gique et de par la confiance qu’il a acquise dans le concert des Nations. Cela est d’autant plus vrai en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme au Sahel et la gestion des flux migratoires vers ’Europe qui sont devenus des sujets de préoccupations internationales, bien au­ delà de notre continent. Dans cette dynamique, a précisé M. Ibrahim Yacoubou, il importe nécessairement de doter notre pays d’un document qui met en forme sa politique extérieure, qui prendra le soin d’indiquer des sources d’inspiration, ses ambitions, ses moyens, ainsi que les stratégies envisagées pour donner à cette politique plus d’efficacité et de visibilité.

Selon le ministre en charge des Affaires Etrangères, le Niger a accompli, au cours de son histoire, bien de prouesses diplomatiques qui l’ont conduit à l’avant­garde de nombreuses initiatives. Celles­ci lui ont valu une reconnaissance certaine qu’attestent son aura diplomatique et les postes éminents qui lui ont été confiés dans les organisations internationales les plus variées. Aussi, l’action du Président de la République et du gouvernement prolonge aujourd’hui cette tradition en lui donnant encore plus d’éclats et d’envergure. «Il est apparu nécessaire, pour consolider et renforcer le travail déjà accompli dans le domaine de la diplomatie, de doter notre pays d’un document de politique extérieure qui fixera davantage nos ambitions, nos orientations et nos stratégies dans un domaine déterminant de l’action étatique», a-t-­il déclaré.

Il s’agit pour le Niger a rappelé le ministre Ibrahim Yacoubou, de se doter d’une doctrine de politique exté­ rieure qui puisera ses orientations dans le programme de la renaissance et la DPG ; qui tiendra compte des enjeux, des défis et des considérations géostratégiques actuelles et à venir et d’orienter conséquemment ses relations extérieures dans le sens d’affirmer sa personnalité, de rechercher des ressources additionnelles pour son développement à travers, entre autres, la mise en place de conditions attrayantes pour l’investissement étranger, de bâtir de concert avec les autres nations du monde, une intégration africaine saine et prospère.

Pour sa part, le président du comité, Pr Mahamadou Tidjani Alou a rassuré le ministre de leur disponibilité à travailler pour mettre dans le meilleur délai possible à la disposition du Niger, ce document d’une importance capitale.

Aïchatou Hamma Wakasso

08 janvier 2018 
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey