mercredi, 25 janvier 2017 21:57

Rétrospective Diplomatie : L’image du Niger rehaussée

Rate this item
(3 votes)

Issoufou Angela Merkel NigerL’année 2016 a été marquée par un regain d’activités diplomatiques pour le Niger, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. Plusieurs personnalités, parmi lesquelles la présidente du Libéria, la chancelière allemande Angela Merkel, le ministre français des Affaires Etrangères M. Jean-Marc Ayrault, ses homologues de l’Allemagne M. Frank-Walter Steinmeier et d’Italie M. Paolo Gentiloni, ont fait le déplacement de Niamey. Au cours de cette année la capitale nigérienne a abrité aussi des rencontres régionales, sous régionales…

Parmi les actions à relever en 2016 au Niger dans l’agenda diplomatique, il y a surtout les visites de travail de la présidente du Libéria Son Excellence Madame Ellen Johnson Sirleaf et de la chancelière allemande Son Excellence Madame Angela Merkel. Arrivée à Niamey le 21 juillet 2016, Son Excellence Madame Ellen Johnson Sirleaf était accompagnée d’une importante délégation. Elle a eu avec le président de la République Sem Issoufou Mahamadou des entretiens en tête à tête, suivis d’une séance de travail élargie aux délégations qui les accompagnent. Cette séance de travail a porté sur un examen approfondi des relations bilatérales et un échange de vues sur les sujets africains et internationaux.

Les deux Chefs d’Etat ont procédé à l’examen de la situation sociopolitique qui prévaut sur le Continent africain en réaffirmant leur engagement à contribuer à la promotion de la paix, de la bonne gouvernance et au renforcement de la démocratie en Afrique. Quant à la Chancelière Angela Merkel, elle a, à son arrivée à Niamey le 10 octobre, eu des entretiens en tête à tête avec le président de la République Issoufou Mahamadou, suivis d’une rencontre élargie aux membres des délégations des deux pays. La dirigeante allemande a visité le Centre de Transit de l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) dans un quartier de Niamey. Ce Centre est un projet cofinancé par l’Union Européenne à hauteur de cent (100) millions d’euros et par le Ministère de l’Intérieur Italien pour un montant de cinquante mille (50.000) euros.

La visite de la Chancelière Merkel intervient après celle effectuée en République Fédérale d’Allemagne par le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, du 16 au 17 juin 2016. Au cours de cette visite officielle à Berlin, la seconde du genre après celle du mois de mai 2013, le Président Issoufou Mahamadou a eu un entretien en tête à tête avec la Chancelière allemande Angela Merckel, suivi d’un entretien élargi aux délégations des deux pays.

Les ministres français des Affaires Etrangères et du Développement International M. Jean-Marc Ayrault, et son homologue allemand des Affaires étrangères M. Frank-Walter Steinmeier étaient aussi à Niamey le 3 mai 2016. Au programme de leur visite au Niger, les thématiques du renforcement des liens de coopération ; la sécurité dans la région du sahel ; le développement et les questions de migration. Lors de leur séjour à Niamey, les ministres français et allemand des Affaires étrangères ont eu une rencontre d’échanges avec leur homologue nigérien M. Ibrahim Yacoubou. Les trois chefs de la diplomatie ont échangé sur les projets mis en œuvre par la France et l’Allemagne destinés, d’une part, à promouvoir le développement durable, et, d’autre part, à soutenir le Niger dans sa lutte contre le terrorisme et la gestion des flux migratoires.

Aussi, le ministre italien des Affaires Etrangères M. Paolo Gentiloni a conduit au Niger une mission de travail composée également de représentants de l’Union Européenne. Les membres de cette délégation ont été reçus par le président de la République Sem Issoufou Mahamadou et le Premier ministre Sem Brigi Rafini avec lequel ils ont eu des échanges sur la coopération en général, et le phénomène migratoire en particulier.

La carte diplomatique du Niger continue de s’élargir, avec l’ouverture de nouvelles représentations dans plusieurs pays.

Le Niger a été aussi très présent à l’extérieur sur le plan diplomatique grâce aux efforts de M. Ibrahim Yacoubou et ses prédécesseurs, mais aussi l’engagement du Président de la République surtout sur les questions sécuritaires, et la migration. En effet, que ce soit à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU, à Bruxelles ou lors des différents sommets sur le continent africain, ainsi que lors des visites de travail qu’il a effectuées dans plusieurs pays, le leadership du président de la République a été reconnu, salué par la communauté internationale. Ce sont ces efforts et cet engagement que l’Institut Mandela a aussi reconnu en lui attribuant un prix le 22 décembre 2016. « SEM Isoufou Mahamadou, Président du Niger, lauréat du Prix Mandela de la Sécurité pour sa politique ferme en matière de sécurité nationale et son leadership régional en matière de sécurité pour combattre le terrorisme-djihadiste et le trafic de drogue dans le Sahel et l’espace du Lac Tchad », précise le communiqué de l’Institut Mandela. Présidé par Dr. Paul Kananura, l’Institut Mandela, a pour crédo la pensée stratégique au service de l’intelligence collective. Son objectif est de participer à la transformation profonde de l’Afrique en restructurant intellectuellement et institutionnellement les pays africains.

Souley Moutari(onep)

25 janvier 2017
Source : http://lesahel.org/

Last modified on jeudi, 26 janvier 2017 00:21

Onep Nigerdiaspora 2017

Sahel et Sahel Dimanche
abonnement en ligne sur le site web
www.lesahel.ne